Flora, adepte de motocross à 4 ans

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
À seulement 4 ans, la jeune Flora Simard-Talon impressionne. Née d’une famille d’adeptes de motocross, la fillette ne fait pas exception. Elle possède sa propre moto et participe aux courses de ProX Motocross Saguenay.

Flora en est déjà à sa deuxième saison de courses, elle qui a commencé dès l’âge de 2 ans à conduire une moto. «À 2 ans et demi, on lui a acheté une petite moto. Elle a commencé sur un terrain plat et on la suivait en la retenant avec une corde. L’année suivante, elle a commencé sur le petit circuit de ProX. Elle avait des petites roues. On a aussi commencé à la faire courser contre les autres jeunes», raconte sa mère, Sandrine Talon.

La fillette est drôlement impressionnante. Alors que des plus vieux roulent encore avec les petites roues, la petite Flora a commencé à conduire sa monture sans cet équipement. «La semaine dernière, c’était la première fois qu’on enlevait ses petites roues. C’est un autre apprentissage, mais elle est bonne et elle est fière d’elle. Elle réussit à faire le petit circuit de ProX Motocross», explique la mère de Flora, qui mentionne avoir de la difficulté à trouver de l’équipement pour sa fille, qui porte les plus petites tailles sur le marché.

Flora en compagne de sa mère Sandrine Talon et de son père Tommy Simard.

Habituellement, les jeunes commencent par le vélo, mais Flora a décidé de faire autrement. «Elle a commencé cette année aussi à faire du vélo à deux roues, mais n’a pas d’intérêt pour le vélo. Pour le motocross, c’est autre chose. La base de la moto, c’est le vélo, mais Flora a sauté cette étape-là», raconte Mme Talon.

Une histoire de famille
Flora a l’occasion de partager sa passion avec de nombreux membres de sa famille. « Toute notre famille fait de la moto, mon conjoint, mon père, ma mère, mon frère et moi. Quand j’étais enceinte, j’ai dû arrêter d’en faire et je m’ennuyais », se rappelle Mme Talon.

Toutes les fins de semaine, c’est l’activité familiale. «Chaque week-end, on va au circuit de motocross. Ça nous fait de belles fins de semaine en famille. Le but premier, c’est qu’elle ait du plaisir, mais si elle veut poursuivre, c’est sûr qu’on ne la freinera pas. Ça fait juste embellir le sport, de le pratiquer avec notre fille.»

Flora est soutenue par ProX Motocross. 

Soutenue par ProX
Pour ProX Motocross, ce n’est pas rare d’avoir de jeunes pilotes, mais Flora a quelque chose de particulier. «On a quelques jeunes pilotes de ces âges-là, autant des garçons que des filles. On s’efforce beaucoup pour attirer des familles à notre club. Chez ProX, on s’efforce de développer les jeunes pilotes et on n’encourage pas que les meilleurs, mais bien ceux avec une attitude de champion. Le genre de jeunes, et de parents, qui sont des exemples pour notre sport. Flora, tout comme ses parents, fait définitivement partie de cette catégorie de pilotes», avoue le gestionnaire du circuit ProX Motocross Saguenay, Bobby Renaud.

Dans cette optique de développer le sport chez les jeunes, l’équipe de ProX a aménagé une petite piste pour les débutants.

Il était impératif pour l’équipe de ProX de soutenir Flora. «On a fait une très petite piste pour les très jeunes qui roulent pour les premières fois, pour que les parents n’aient pas à courir trop loin pour suivre leurs jeunes et pour que le ou la pilote ne soit pas stressé de rouler avec les autres jeunes plus rapides», explique M. Renaud.

Pour ProX Motocross Saguenay, soutenir la fillette permet aussi de démocratiser le motocross.

«Flora est probablement la première pilote de cet âge et de catégorie pee-wee qui est soutenue par un club. On veut montrer que le motocross n’est pas que pour les gars et que les jeunes ont leur place dans les circuits. On les encourage à venir rouler chez nous», conclut Bobby Renaud.