Nicolas Roy, Julio Billia et Frédéric Allard amorcent leurs dernières séries dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, dans l'uniforme des Saguenéens de Chicoutimi.

Finir sur une bonne note

Julio Billia, Frédéric Allard et Nicolas Roy sont les trois joueurs des Saguenéens de Chicoutimi à avoir grandi avec l'organisation tout au long de leur carrière junior. Les circonstances ont fait en sorte qu'ils sont toujours à la recherche d'une première ronde remportée en séries éliminatoires. Sans en faire une affaire personnelle, ils vont tout faire en leur possible pour que cette tendance change.
Billia a eu 21 ans le 12 mars dernier. Le choix de deuxième ronde des Saguenéens en 2012 a été limité à trois victoires en séries de fin de saison. Il affiche toutefois des statistiques respectables, dont un pourcentage d'arrêt de 0,901. À l'instar de ses coéquipiers, le portier demeure prudent quant à ses ambitions ultimes, mais nul doute qu'il entreprend les séries le couteau entre les dents.
«Je veux en profiter, passer cinq ans ici, c'est quand même une bonne partie de ma vie, a reconnu Billia à un peu plus de 24 heures du premier match contre les Tigres de Victoriaville. Ça ne s'est pas passé comme on le voulait dans les autres années, même si on a joué de bons matchs. Les joueurs sont vraiment «focus» et on aimerait aller le plus loin possible. Ça commence avec le premier match et on veut profiter de chaque moment. Il y a quelques joueurs pour qui ce sont leurs derniers moments dans la ligue et ça donne une motivation supplémentaire.»
Face à une équipe qui a trouvé le fond du filet à plus de 230 reprises en saison, Julio Billia est conscient qu'il devrait avoir son mot à dire dans les succès de l'équipe.
«Ce sont mes dernières séries et il faut prendre avantage de chaque moment, a-t-il poursuivi, casquette sur la tête afin de bien cacher sa coupe de cheveux « spéciale » des séries. L'objectif est d'arriver à la fin et de ne pas avoir de regrets. Je veux en donner le plus possible à l'organisation et aux partisans.»
Autant Julio Billia que Frédéric Allard et Nicolas Roy ont hâte que les séries commencent, d'autant plus qu'elles débutent sur la glace du Centre Georges-Vézina, un endroit où les Sags ont connu du succès cette saison. Sur la surface olympique, l'équipe a signé 24 victoires en 34 tentatives. «On a toujours très bien joué à la maison et on arrive en confiance. C'est sûr que c'est un plus pour nous», a mentionné le capitaine Nicolas Roy.
«On se concentre surtout sur le premier match et c'est ce qui va être important, a pour sa part souligné Frédéric Allard. Si on voit trop loin ou si on espère trop de choses, ça ne va pas nous aider.»
Les vétérans de l'équipe savent qu'ils ne l'auront pas facile face aux Tigres. Plusieurs observateurs s'attendent à une chaude lutte entre les deux équipes et les joueurs des Bleus sont prêts à enfiler leurs bottes de travail.
«Ça va être un grosse série et ça devrait être très intense, a prévenu Nicolas Roy. Notre plan de match est établi et on est prêt à les affronter.»
Courroies de transmission
Depuis son arrivée à Chicoutimi, le directeur général et entraîneur-chef Yanick Jean a souvent parlé du sentiment d'appartenance et de fierté d'arborer l'uniforme bleu et blanc des Saguenéens. Il estime que Billia, Roy et Allard sont des ambassadeurs pour l'organisation.
«Ces joueurs-là sont des courroies de transmission pour nous, a illustré Jean. Le fait de vouloir développer des joueurs et de les amener à maturité, c'est pour que ces joueurs partagent nos valeurs. Tout au long de leur stage, ils ont été des courroies de transmission incroyables pour nous. Ça va faire des petits et c'est ce qui bâtit une organisation solide.»
Robitaille croit en son équipe
L'entraîneur-chef des Tigres Louis Robitaille est d'avis que la série qui débute ce soir face aux Saguenéens est un excellent test pour son équipe, qui a favorisé le statut quo au cours de la dernière période de transactions.
«Ça devrait être une excellente série pour les partisans, a-t-il annoncé au téléphone jeudi en fin d'après-midi, lorsque son équipe faisait le trajet entre Victoriaville et Chicoutimi. Ce sont deux équipes qui misent sur la vitesse. Les Saguenéens forment une puissance de la ligue depuis la fin de la période des transactions donc ça va être un bon test pour notre jeune équipe.»
Les Tigres n'ont pas goûté à la victoire au Centre Georges-Vézina cette saison, en trois tentatives. Louis Robitaille entend apporter quelques ajustements, sans toutefois tout chambarder. Le pilote des Félins est également allé d'une réponse intéressante lorsque le journaliste lui a demandé s'il croyait que la pression se trouvait davantage dans le camp des Sags.
«Quand un directeur général n'a pas peur de sacrifier de jeunes joueurs comme Nicolas Guay, Julien Tessier et David Nöel, en plus d'un choix de première ronde, il affiche ses couleurs, a-t-il signalé. Les Sags ont fait des acquisitions de taille, mais on adore notre équipe et on aime la façon dont on s'est comporté en deuxième moitié de saison. On ne s'en va pas là avec un complexe d'infériorité.»
Si Robitaille avait pris une décision quant à l'identité de son gardien partant pour le premier duel de la série, il n'a pas voulu la partager dans les médias.
«On va se donner du temps encore, a soufflé l'entraîneur-chef. C'est un sujet qui fait jaser, mais pour un entraîneur, c'est un luxe de pouvoir compter sur deux gardiens prêts à embarquer dans la mêlée à tout moment.»
Pointes de plume
• German Rubtsov ne s'est pas entraîné avec ses coéquipiers jeudi. Son statut est toujours réévalué au jour le jour et sa présence dans l'alignement vendredi n'est pas impossible. Il a subi de nouveaux traitements au « haut du corps », jeudi midi...
• Il devrait y avoir une bonne foule au Centre Georges-Vézina, comme en fait foi le nombre de billets vendus pour la partie #1 de la série. L'organisation s'attend à plus de 3000 personnes. « L'aspect le plus important, c'est que nos partisans ont hâte, a indiqué Yanick Jean. Je n'ai aucune inquiétude par rapport à leur volonté d'embarquer dans le match. On l'a vu en fin de saison avec des foules de plus de 3000 spectateurs ; les partisans veulent qu'on réussisse autant que nous. L'engouement est là, il suffit maintenant de créer un momentum. Ça ne peut être qu'un impact positif. »
• Le gardien Xavier Potvin reprendra sa place dans l'alignement vendredi soir. Il sera l'auxiliaire à Julio Billia. La décision a été prise de façon commune par la thérapeute physique Vicky Teasdale-Dubé et l'entraîneur des gardiens Alex Carrier...