Nicolas Doré a bien apprécié sa première saison écourtée avec les Bulldogs de Southwestern Oklahoma State University, en deuxième division dans la NCAA.

Fin de saison précipitée pour Nicolas Doré

Avec sa saison de baseball en pause pour trois semaines, le Jonquiérois Nicolas Doré se trouve en attente présentement à Weatherford, en Oklahoma, conscient que sa première saison en deuxième division de la NCAA avec les Bulldogs de Southwestern Oklahoma State University a probablement pris fin prématurément.

« Ce n’est pas officiellement annulé, même si c’est pas mal ce que tout le monde s’attend en ce moment », raconte-t-il en entrevue téléphonique, avouant que la situation est un peu bizarre présentement.

Pour le moment, Nicolas Doré demeure dans l’État du sud des États-Unis. Il se trouve en semaine de relâche scolaire et les deux prochaines semaines au retour se feront en ligne. Un vote aura lieu prochainement pour poursuivre jusqu’à la fin de la session et si c’est approuvé et que les activités de baseball sont bel et bien annulées, il rentrera alors au bercail, si c’est toujours possible.

« Il y a encore quelques restaurants qui sont encore ouverts parce qu’il n’y a pas encore de cas dans les alentours. À Oklahoma City (1 h à l’Est), la grosse ville, tout commence pas mal à fermer avec les casinos, les restaurants et les bars », mentionne-t-il au sujet de la situation qui prévaut actuellement.

Comme tous ses coéquipiers, Nicolas Doré a appris mercredi dernier, à la suite de l’entraînement quotidien, que la saison était mise sur pause pour au moins trois semaines.

« Avant l’entraînement, on avait entendu des rumeurs. Notre entraîneur (Zach Saunders) nous avait dit qu’il n’avait pas eu de nouvelle officielle. On ne pensait à rien à ce moment. À la fin de l’entraînement, d’habitude, on a seulement un petit meeting et il reste debout, mais il est allé chercher une chaise. On s’est tous dit que ce serait une conversation sérieuse et c’est ce qu’il nous a annoncé », relate Nicolas Doré.

En première division, toutes les activités ont déjà été annulées, dont la Série mondiale en mai. Avant la pause, qui devrait normalement se transformer en annulation, les Bulldogs ont remporté dix de leurs 18 premières rencontres d’un calendrier prévu d’une cinquantaine de parties. « De la manière dont on jouait, on se serait qualifiés pour les séries », avance sans hésiter Nicolas Doré.

« C’est difficile parce que, même si on avait seulement joué 18 matchs et que c’était encore très tôt, on avait vraiment cliqué dès le premier entraînement. Certaines équipes, ça arrive plus tard avec un début plus lent. On avait vraiment un beau groupe. Il n’y avait pas de gang à l’intérieur de l’équipe. C’était comme une grosse famille. Quand on a eu la nouvelle par notre entraîneur que c’était possiblement annulé et que c’était suspendu pour trois semaines, c’était assez difficile », témoigne le Jonquiérois, qui a toutefois une pensée pour certains coéquipiers qui ont terminé leur carrière universitaire de cette manière.

+

POSITIF MALGRÉ TOUT

Offensivement, Nicolas Doré ne connaissait pas le départ escompté à sa première saison universitaire au moment de la pause, lui qui devait composer avec une blessure à l’épaule. Défensivement, il se montre toutefois ravi de son rendement et souhaite revenir la saison prochaine, lorsqu’il aura disputé sa dernière saison dans la Ligue de baseball élite du Québec.

Deuxième receveur de l’équipe, Nicolas Doré a tout de même vu passablement d’action au cours des 18 rencontres des Bulldogs. Il a maintenu une moyenne au bâton de .222 (4 en 18) avec un pourcentage de présence sur les buts de .391. En défensive, il a été parfait sans commettre d’erreurs tout en épinglant trois coureurs en sept tentatives de vol. 

« Défensivement, ça allait bien. Ç’a toujours été un peu ma force. C’est sûr que si au moins je suis capable de bien faire défensivement, c’est correct. C’est juste au bâton que c’était un peu plus difficile, mais défensivement, je suis content », analyse Nicolas Doré. 

« Je pense que j’étais prêt à rebondir, mais tout a été annulé, reprend-il. Sinon, c’était “l’fun”. C’est une expérience assez incroyable. C’est différent du Saguenay ou du New Jersey où j’ai été pendant deux ans. » 

Aux prises avec une blessure à l’épaule, Nicolas Doré devait subir des traitements quotidiens afin d’être en mesure de jouer. Il devrait rencontrer un spécialiste prochainement afin d’avoir un diagnostic précis. 

« Les joueurs de baseball ont tous un petit pépin quelque part. Ce n’est pas bien grave. On se met prêt et on joue », raconte le Jonquiérois, qui aimerait être de retour l’an prochain. Il doit avoir une discussion à ce sujet avant son retour si la saison est bel et bien annulée complètement.  

Baseball élite

La bonne nouvelle dans l’annulation, c’est que tous les joueurs Québécois qui évoluent aux États-Unis devraient être de retour à temps pour le début de la saison dans la Ligue de baseball élite du Québec, qui doit commencer ses activités à la fin-mai. À 22 ans, Nicolas Doré en sera à sa dernière saison, lui qui évoluera maintenant avec les Diamants de Québec, l’une des forces du circuit junior provincial.

« On ne sait pas ce qui va arriver ici et on ne sait pas non plus ce qui va arriver à Québec. J’imagine que ça va jouer. C’est durant l’été. Je suis excité. Les Diamants ont une très bonne équipe. Je vais avoir une chance de gagner le championnat à ma dernière saison, c’est tout ce que je peux demander », d’exprimer Nicolas Doré.