La 2e édition de La Fête du soccer aura lieu le samedi 27 juillet, au terrain synthétique de l’UQAC. Ci-haut, Nadège Bikie et Mariama Grekoff (Collectif des femmes immigrantes), Karine Trudel (députée de Jonquière et présidente d’honneur), Maxime Pepin-Larocque (Club de soccer Chicoutimi) et Marcellin Gbazaï (promoteur), et à l’avant, Jean-Yves Ossoro (coordonnateur).

Fête du soccer: célébrer la diversité et l’inclusion

Sport le plus pratiqué partout dans le monde, le soccer sera à nouveau l’occasion de rapprocher les gens de tous horizons, le samedi 27 juillet, alors que la 2e édition de « La Fête du soccer » se déroulera sur le terrain synthétique de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Organisé par Marcellin Gbazaï de concert avec le Collectif des femmes immigrantes du Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Club de soccer de Chicoutimi, ce tournoi interculturel amical sera également bonifié de quelques activités multiculturelles qui se poursuivront en soirée et « qui promettent d’être très festives », souligne M. Gbazaï en conférence de presse. La population est évidemment conviée à cette fête de la fraternité multiculturelle.

Une première édition de l’événement avait eu lieu en 2017 sous forme d’un match amical entre une équipe de Québec et une équipe de Saguenay. Le promoteur Marcellin Gbazaï souhaitait que l’événement prenne de l’ampleur et c’est ce qui vient de se concrétiser. Déjà six équipes mixtes sont inscrites, soit une équipe du Saguenay, une équipe du Lac-Saint-Jean, deux équipes de Montréal et deux équipes de Québec.

Pendant les matchs, il y aura de l’animation musicale grâce à la présence de percussionnistes. Les spectateurs seront invités à se joindre à la fête en apportant leurs instruments pour improviser un jam avec eux.

Avant le début du tournoi, les équipes seront invitées à une visite en autobus en compagnie de la marraine et présidente d’honneur de l’événement, la députée néodémocrate de Jonquière, Karine Trudel.

« Les objectifs sont de rassembler les gens de toutes les origines provenant de toutes les régions du Québec, de promouvoir l’ouverture à l’autre, la tolérance et le vivre-ensemble par le sport et la culture », explique l’organisateur qui souhaite que cet événement devienne le rendez-vous de la diversité culturelle et de l’inclusion pour les années à venir.

Soirée animée

Une fois les matchs terminés, tous les participants seront conviés à une soirée multiculturelle qui aura lieu au Bar à pitons où le groupe Benji et les Zipapas, du Lac-Saint-Jean, ainsi que l’artiste burkinabée Amity Méria, qui fera un arrêt spécial à Saguenay dans sa tournée canadienne, sauront mettre une touche chaleureuse à l’ambiance.

DG du Club de soccer de Chicoutimi (CSC), Maxime Pepin-Larocque a rappelé que depuis cinq ans, le club a établi un partenariat avec Marcellin Gbazaï pour l’envoi de vêtements et d’équipement de soccer dans divers pays d’Afrique (Burkina Faso, Cameroun et Côte-d’Ivoire). L’association avec ce projet était donc naturelle et le club va appuyer le promoteur pour l’essor du projet. D’autre part, le CSC a instauré un fonds d’aide pour les familles migrantes et les gens moins fortunés afin de rendre encore plus accessible la pratique du soccer.

Le Collectif des femmes immigrantes du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui s’occupera de l’accueil des participants, a rappelé que « la Fête du soccer est une occasion d’échanger et de tisser un lien et des ponts entre ceux qui viennent d’ailleurs et ceux qui sont ici. »