Vétéran entraîneur en athlétisme aux Jeux du Québec, Jean-Marc Normandin dirigera une jeune délégation de 25 athlètes.

Fébrilité au rendez-vous des Jeux du Québec

La 53e Finale des Jeux du Québec a pris son envol vendredi soir, à Thetford, avec la cérémonie d’ouverture tenue au Centre Mario-Gosselin. Les Jeux d’été, qui se poursuivront jusqu’au 4 août, rassembleront 3700 athlètes et 1000 accompagnateurs provenant des 19 régions de la province.

Mais vendredi matin, la fébrilité était au rendez-vous pour le grand départ du premier groupe d’athlètes du Saguenay-Lac-Saint-Jean/Chibougamau-Chapais. Tôt samedi matin, ce sera un contingent de 94 athlètes qui sera en action dans le premier bloc de compétitions. Les jeunes tenteront de se hisser sur le podium dans les disciplines suivantes: athlétisme, baseball, golf, tir à l’arc, triathlon, vélo de montagne et volleyball (féminin).

Dans le second bloc, qui s’amorcera le 1er août, on retrouvera 118 athlètes dans les disciplines du basketball (féminin et masculin), le cyclisme sur route, la natation (en bassin) et la natation en eau libre, le soccer (masculin et féminin), la voile et le volleyball de plage (masculin et féminin). D’ici la fin des Jeux, la délégation régionale espère ramener une trentaine de médailles au total.

Expérience
En athlétisme et en triathlon, les athlètes se retrouvent parmi les plus jeunes participants, de sorte qu’on s’attend davantage à ce qu’ils acquièrent un bon bagage d’expérience en vue des prochains Jeux plutôt que de viser des objectifs de médailles. En athlétisme, l’entraîneur aguerri, Jean-Marc Normandin, qui compte plus de 10 présences aux Jeux du Québec, explique que la présente cohorte est très jeune. «On avait une possibilité de 30 athlètes, mais nous en avons 25. Ç’a été plus difficile de combler les places parce que cette année, il y a une nouveauté en athlétisme. Il n’y a plus qu’une catégorie, le juvénile, alors que lors des éditions antérieures, il y avait les catégories cadet et juvénile», explique-t-il.

Malgré sa longue expérience comme entraîneur, il s’agit de la première expérience de Bob Desjardins aux Jeux du Québec. Il dirige la formation de baseball durant le premier bloc des Jeux de Thetford.

«On a une bonne délégation, mais elle est très jeune. On parle de 18 sur nos 25 jeunes (qui sont d’âge cadet, mais qui sont) surclassés. S’ils compétitionnaient dans leurs catégories respectives (cadet et juvénile), ils seraient très compétitifs. Mais en étant surclassés, ce sera plus difficile au niveau des résultats, en termes de médailles et de classement d’équipe, étant donné cette jeunesse de la délégation.»

L’emphase sera donc mise sur le dépassement de soi. «Ce qu’on va proposer de viser, ce sera le Bleuet d’or remis à ceux et celles qui auront réussi un dépassement de soi, un record personnel ou un accomplissement individuel.»

L’entraîneur-chef rappelle que les Jeux du Québec s’inscrivent parmi les bons souvenirs des jeunes sportifs. «Les Jeux du Québec sont vraiment un événement. On voit beaucoup d’enthousiasme et les jeunes ont hâte. C’est un beau bloc de compétition. On veut que ce soit une expérience plaisante enrichissante et qu’ils aient de bons résultats au niveau sportif.»

Au baseball, le Saguenay-Lac-Saint-Jean misera sur une délégation bantam AA dirigée par Bob Desjardins. Étonnamment, ce seront les premiers Jeux du Québec du coloré Jonquiérois en tant qu’entraîneur.

Un premier contingent de 94 athlètes était fébrile, vendredi matin, pour le départ vers Thetford, hôte de la 53e Finale provinciale des Jeux du Québec.

S’il a confiance en ses troupes, il rappelle que la réalité régionale diffère de celle des grands centres. «Nous, nous n’avons qu’une équipe, mais il y a des régions qui peuvent puiser dans quatre ou cinq équipes pour en former une pour les Jeux du Québec», explique-t-il.

«C’est plus difficile pour nous, mais on va y aller en donnant le meilleur de nous-mêmes. On a quand même une bonne équipe et on ne sait jamais ce qui peut arriver!», lance celui qui a déjà fait les Jeux du Québec... en athlétisme. «J’avais gagné une médaille d’argent en athlétisme. Dans le temps, je courais vite!», rigole-t-il. Cela dit, son équipe ne chômera pas, puisqu’elle affrontera celle du Centre-du-Québec samedi matin, dès 8h!