La Ville de Robeval est en train de planifier une boucle de 11 km de vélo de montagne, qui se grefferait au projet du sentier multifonctionnel entre La Doré et Saint-André.

Faire du vélo de montagne… en ville !

La Ville de Roberval est en train de peaufiner son projet de sentier de vélo de montagne, une boucle d’aventure urbaine d’environ 11 kilomètres qui pourrait voir le jour dès l’automne 2020. Celle-ci se grefferait au projet du sentier multifonctionnel entre La Doré et Saint-André.

Lors de la dernière séance du conseil de ville, le maire Sabin Côté a expliqué un peu plus en détail le projet, qui demeure encore au stade embryonnaire pour l’instant.

« Dans le projet de sentier multifonctionnel qui est porté par la MRC du Domaine-du-Roy et qui doit relier La Doré à Saint-André, il y a des projets de boucles qui doivent se greffer au sentier global. À Roberval, on envisage de faire une boucle de type aventure en ville. »

Un tracé d’environ 11 km est déjà élaboré et il permettrait de parcourir une boucle qui serait accessible à tous. « Théoriquement, la boucle partirait du Claire-Fontaine et passerait par la magnifique section de piste cyclable que l’on a déjà le long de l’aéroport de Roberval. Ce lieu-là est méconnu et il y a un 2,5 km qui longe la piste d’atterrissage et qui se rend au Camping Mont-Plaisant. On reviendrait ensuite par les terres pour se rendre au Quai des Anglais », a détaillé le maire.

« L’idée est la suivante, c’est que ce ne sont pas tous les cyclistes qui vont partir de La Doré pour se rendre à Saint-André. C’est quand même 170 km de vélo hors route. Cette boucle va donc offrir une possibilité de faire une aventure en ville. »

D’ailleurs, comme le sentier utiliserait des pistes déjà existantes de quad et de motoneige, le maire Côté croit que les travaux d’exécution ne devraient pas être si onéreux pour la Ville. Selon lui, l’étape la plus importante sera de s’entendre avec les propriétaires privés pour les droits de passage.

Centre vélo de montagne Saint-Félicien

Afin de réaliser les étapes d’un tel projet, la Ville de Roberval a fait appel à l’expertise du club de vélo de montagne Vélo2max et à Simon Ouellet du Centre Vélo de montagne Saint-Félicien.

« On a fait appel à mes services pour faire le repérage, l’automne dernier, pour le futur projet et sortir aussi une estimation des coûts afin de respecter les budgets de la Ville. On a aussi eu des tables de concertation avec les fonctionnaires pour monter un projet qui avait du sens », a expliqué le chargé de projet.

De son propre avis, un tel sentier saura répondre dans un premier temps aux besoins de la population. « Ça va être un parcours de 11 km et c’est dans l’optique de faire une boucle urbaine pour tous. Les pentes seront travaillées pour faire une piste accessible pour les enfants et les moins aguerris en vélo de montagne. Les gens vont même pouvoir aller courir là et faire de la randonnée, car ça va être proche de chez eux. »

Potentiel touristique

Il n’en demeure pas moins que pour Simon Ouellet, qui est aussi coordonnateur de la Traversée du lac Saint-Jean à vélo, une telle boucle offrira un potentiel récréotouristique intéressant.

« L’objectif est de faire un beau sentier signature qui va être marquant pour tout le monde. Avec la rivière Ouiatchouaniche, il y a vraiment deux points de vue intéressants qu’il faut mettre en valeur. Il y a là un beau potentiel. Cepedant, l’objectif primaire, c’est d’ajouter un service à la population, car présentement, à Roberval, il n’y a pas vraiment d’offre pour ça. »