Arno Blackière et Roger Tremblay s’envolent vers l’Europe au cours des prochains jours. L’Almatois Jules Martin sera également de la partie pour ces deux compétitions internationales.

Expériences internationales pour deux judokas

Deux athlètes en judo de la région s’envoleront vers le Vieux continent mercredi prochain, en compagnie du directeur technique du club Judokas de Jonquière, Roger Tremblay. Arno Blackière, de La Baie, et Jules Martin, d’Alma, ont été sélectionnés pour participer à deux compétitions internationales, en Italie et en Espagne, tandis que M. Tremblay fait partie du groupe d’entraîneurs sélectionné par Judo Québec.

Au total, 18 judokas et deux entraîneurs font partie de la délégation provinciale. Les deux événements sont des coupes européennes. La première aura lieu à Follonica, en Italie, les 10 et 11 février, et la deuxième sera présentée à Fuengirola, en Espagne, une semaine plus tard (17 et 18 février). Arno évolue chez les 55 kg dans la catégorie U18 et Jules fait partie des moins de 73kg chez les moins de 21 ans.

Aspect intéressant, les athlètes participeront à un camp d’entraînement en plus de prendre part aux compétitions, ce qui leur permettra de se développer davantage.

« Avec le camp d’entraînement, c’est doublement important parce que si ça va un peu moins bien lors d’une compétition, les athlètes peuvent acquérir beaucoup d’expérience », a expliqué Roger Tremblay, un habitué de la scène internationale. Il a notamment fait partie de l’équipe nationale dans les années 70, en plus d’être entraîneur de l’équipe du Québec par la suite. Enseignant retraité en éducation physique, il est sollicité par Équipe Québec et Judo Canada pour accompagner les athlètes dans les compétitions nord-américaines.

« Dès les catégories U18 et plus, les jeunes voyagent beaucoup, a-t-il expliqué C’est là qu’ils vont chercher leur expérience. Le meilleur moyen pour combattre au niveau international est de faire des camps d’entraînement et des compétitions un peu partout en Europe. Ce sont des styles qui sont différents. »

Pour l’instant, il est difficile de fixer des objectifs précis pour Arno Blackière et Jules Martin. Roger Tremblay ignore à quel genre de calibre seront confrontés les deux athlètes régionaux.

« Il faut attendre de voir le niveau international avant de se prononcer, a mis en contexte l’entraîneur. Peut-être qu’après avoir vu les autres athlètes à l’entraînement, je vais pouvoir extrapoler. »

Sans y aller de prédictions, M. Tremblay est tout de même en mesure de dire que les bons résultats sont possibles pour Arno Blackière. Quadruple champion canadien de suite dans sa catégorie, il en sera à sa troisième et quatrième participation à des compétitions internationales. Le membre de l’équipe du Québec a notamment remporté une médaille de bronze aux Championnats panaméricains l’été dernier, à Cancun au Mexique.

Son entraîneur au club Judokas de Jonquière ne manque pas de souligner tout le potentiel du jeune Blackière.

« Si ça demeure dans ses objectifs, c’est sûr que ce petit gras-là va obtenir des résultats internationaux », a prévenu Roger Tremblay. Pour aller chercher des médailles au niveau international, ça prend des athlètes avec un certain talent, déterminés à l’entraînement et ça prend quelqu’un d’intelligent, qui est capable d’analyser les situations de combat et les adversaires. Arno a tout ça. C’est un jeune posé, qui ne s’énerve jamais et qui est conscient de l’adversaire devant lui. Pour progresser et faire partie des meilleurs à l’échelle internationale, c’est ce que ça prend. »

Membre du Club de judo Seiko d’Alma, Jules Martin en sera à une première expérience internationale. Roger Tremblay ne connaît pas précisément le jeune homme puisqu’il ne s’entraîne pas à Jonquière, mais mentionne que Martin va inévitablement ressortir grandi de ce voyage.