Bruno Bouchard a été récompensé par la beauté du panorama qui s’offrait à lui une fois l’ascension de la Golden Trail Mountain réussie.

Expérience enrichissante au Yukon pour Bruno Bouchard

Membre depuis cinq ans du corps de cadets 2864 de Falardeau, Bruno Bouchard fait partie du club sélect de cadets qui ont eu la chance de prendre part à une expédition nationale au Yukon, du 6 au 19 septembre. En effet, seulement 18 jeunes, dont quatre Québécois, ont pu avoir un petit aperçu de la vie éprouvante de l’époque de la ruée vers l’or en naviguant sur la rivière Yukon et du trekking dans le parc territorial de Tombstone.

Le jeune homme de 17 ans avait soumis sa candidature durant l’été pour les programmes d’expédition nationale et internationale offerts par le Programme des cadets du Canada. Il a finalement été retenu pour le projet national à Whitehorse, au Yukon.

Évidemment, comme tout programme d’expédition, les candidats doivent faire preuve d’une excellente forme physique. Le résidant de Saint-Honoré savait que même s’il avait passé les premiers tests, il lui fallait aussi réussir ceux qui étaient au programme une fois rendu au Yukon. Son frère aîné, Philippe, avait eu la chance de prendre part à une expédition internationale au Pérou en 2014 et la forme physique avait été un atout de premier plan pour y participer.

« Quand nous sommes arrivés là-bas, nous avons tous eu à passer des tests physiques et tout le monde les a réussis. Nous sommes restés deux jours au camp de cadets de Whitehorse où nous avons fait de l’entraînement pour le canot. Nous sommes allés nous baigner dans une eau vraiment froide, afin de nous préparer à ne pas figer si on tombe à l’eau durant le parcours en canot. Puis, la journée suivante, nous sommes partis de Carmacks, sur la rivière Yukon, jusqu’à Dawson City sur la rivière Yukon», raconte celui qui doutait un peu de ses aptitudes en canotage. « Mais en fin de compte, j’étais super bon et notre équipe a dépassé tout le monde », mentionne-t-il en riant.

Pour lui, la portion de l’expédition en canot s’est plus avérée un défi mental, parce qu’il a fallu apprendre à apprivoiser les moments de silence. « La première journée on pensait qu’on avait fait environ 30 kilomètres, mais on en avait juste fait cinq ! » Au total, l’expédition sur la rivière s’est étalée sur cinq jours pour un total de 405 km. « Chaque matin, c’était vraiment beau. Il avait de la brume, ce qui nous mettait un peu plus de challenge parce qu’on se perdait. L’expérience nous a rapprochés comme équipe. Nous étions divisés en groupes et on faisait comme des batailles d’équipe. On se donnait des surnoms », relate Bruno Bouchard qui a développé de bons liens d’amitié avec ses coéquipiers.

Beautés en montagnes

Une fois arrivé à Dawson City, le groupe a pris la direction du parc territorial de Tombstone pour les randonnées terrestres. Des journées complètes de marche, parfois en altitude. Chaque jour, le groupe revenait dormir dans les tentes installées dans des chantiers. Le plus gros défi de cette portion de l’expédition a été l’ascension de la Golden Trail Mountain.

« Quand on montait, c’était comme de l’escalade de roches. On montait et les roches déboulaient. C’était très physique », avoue le cadet Bouchard. « C’est vraiment la seule journée où nos habiletés ont été mises à l’épreuve. Certains n’ont pas réussi à la gravir. Rendu en haut, il y avait de la neige. C’était cool », commente l’étudiant de Riverside qui garde en mémoire la beauté du panorama qui s’offrait à lui.

Bruno Bouchard a donc su relever le défi haut la main. La plus importante expédition à laquelle il avait participé avant celle du Yukon était l’expédition régionale sur les monts Valin. Un rendez-vous annuel qui réunit des cadets des quatre coins du Québec.

Issu d’une famille de sportifs dont la formation de cadets est presque une tradition, Bruno Bouchard a déjà d’autres projets en vue, dont être choisi pour le cours de parachutisme. C’est pourquoi il continue de s’entraîner pour se garder en excellente forme.