Serge Reid (club Kénogami) et ses coéquipiers ont été écartés du carré d’as du Championnat canadien de curling senior, malgré une fiche identique à l’Ontario et au Manitoba puisque ces dernières les avaient battus auparavant.

Équipe Québec termine au 5e rang

L’équipe du Québec a divisé les honneurs à la dernière journée du Championnat canadien de curling senior pour ainsi conclure au 5e rang avec un dossier de six victoires, quatre revers. Une fiche crève-coeur puisque les deux équipes qui ont précédé le Québec pour accéder au carré d’as avaient un dossier identique.

Lors de la dernière journée, l’équipe Québec, composée de François Roberge (capitaine), de Serge Reid (3e) du Club Kénogami, de Maxime Elmaleh (2e) et de Daniel Bédard (1er), a donné du fil à retordre à la Saskatchewan qui a inscrit deux points au dernier bout pour arracher une victoire de 5-4. La Saskatchewan a d’ailleurs remporté les grands honneurs en étant invaincue du début à la fin. Puis, le Québec a remporté 7-3 son dernier match contre Northen Ontario.

François Roberge (capitaine), Serge Reid (3e) du Club Kénogami, Maxime Elmaleh (2e) et Daniel Bédard (1er) ont représenté le Québec au Championnat canadien de curling senior.

Le Québec s’est donc retrouvé avec un dossier de 6-4 tout comme l’Ontario (3e) et le Manitoba (4e). «Effectivement, ce fut crève-coeur», a convenu le Saguenéen Serge Reid par courriel juste avant son vol de retour de la Colombie-Britannique. «Le format de ce tournoi ne prévoit pas de bris d’égalité, contrairement à plusieurs autres championnats canadiens. Étant donné que les deux autres équipes nous avaient battus en ronde préliminaire, c’est nous qui avons été exclus de la demi-finale.»

Formule inéquitable

Bien que déçue et consciente de la forme du tournoi, l’équipe Québec a tout de même signalé l’iniquité de la formule dans l’espoir que des correctifs soient apportés pour l’avenir. «Selon nous, pour exclure une équipe de la ronde éliminatoire en cas d’égalité, ça doit nécessairement passer par un match suicide», fait valoir le représentant du club Kénogami.

Cela dit, «ce fut tout de même un bon tournoi dans l’ensemble», assure le Jonquiérois en rappelant que c’était leur première année ensemble. «Mais notre niveau de jeu n’était pas ce qu’il aurait dû être et ce sont quelques petits détails ici et là qui ont fait la différence. Il ne fait aucun doute dans notre esprit que notre équipe a le potentiel pour remporter le championnat canadien et cette expérience va assurément nous permettre de nous améliorer.»

De fait, le quatuor de Roberge a conclu sa première saison avec un dossier de 36-7 incluant le Championnat canadien. Leur alliance a d’ailleurs été fort fructueuse puisque l’équipe a remporté cinq de ses sept tournois.