Transporter un ver de 300 livres n’est pas facile. Espérons que la pêche a été bonne!

Epik Battle: excellente première impression

L’Epik Battle organisée conjointement par CrossFit O’Lac et Festivalma, samedi et dimanche, a fait une excellente première impression. Profitant d’installations remarquables au Centre Mario-Tremblay et de la participation de 16 équipes masculines et de 10 quatuors féminins provenant d’un peu partout au Québec, les organisateurs sont déjà en train de mijoter de nouvelles idées pour attirer encore plus de compétiteurs pour l’édition 2020.

« Il y a beaucoup de compétitions (de CrossFit) et on n’a pas le choix d’essayer de se distinguer. Mais je pense que nos installations et la diversité des épreuves ont fait la différence », estime Jean-Mikael Desmarais, propriétaire de CrossFit O’Lac et co-organisateur de l’événement.

Compétition de cross fit à Alma

« On a eu un bel événement. On visait un peu plus de participants, mais c’était plus réaliste d’attirer autour de 30 équipes pour la première édition. On a accueilli 108 athlètes répartis dans des équipes de quatre et les installations nous ont permis de concevoir des épreuves diversifiées. Ce ne sont pas tous les événements qui ont la chance d’avoir la piscine, le terrain synthétique et un plateau de compétitions à proximité comme c’est le cas aux Centres Mario-Tremblay et multisport d’Alma. »

« Le calibre était très relevé. Les participants ont grandement apprécié leur expérience et nous avons reçu de bons commentaires. La très grande diversité des épreuves a été un point fort du week-end. À chaque test, les athlètes sortaient complètement de leur zone de confort », ajoute Jean-Mikaël Desmarais, qui pouvait compter sur une quarantaine de bénévoles, dont de nombreux membres du club. Le tiers des participants provenaient de l’extérieur de la région.

L’épreuve du «Worm» de 300 livres a fait trimer dur les participants des différentes équipes, en fin de semaine, lors de la première édition de l’Epik Battle, tenue aux Centres Mario-Tremblay et multisport.

Le comité organisateur n’a pas décidé si la deuxième édition se tiendra dans les mêmes dates, « mais on a plein de nouvelles idées pour attirer plus de monde l’an prochain. On souhaite entre autres ajouter des catégories, comme intermédiaire ».

Cette compétitrice ne ménage pas ses efforts pour permettre à son équipe de l’emporter.

Pour ce qui est des vainqueurs, le club hôte a fait belle figure avec l’équipe « 4 Éléments », qui a remporté le volet féminin, suivie de « l’Équipe SagLac » de CrossFit Saguenay et « Les p’tites à Jean Guy Mathers » de l’Usine 640. Dans le volet masculin, « Les tout croches » de Crossfit Lévis ont enlevé les grands honneurs, suivis de « Les Jean Guy Mathers » de l’Usine 640, et de « Team Engrenage » du club du même nom. « Les Wod Busters » de Crossfit O’Lac ont pris le 4e rang.

Compétition de cross fit à Alma
Puissance et endurance sont mis à l’épreuve pour ce défi.