Elliott Doyle participait au Tour de l'Alberta en fin de semaine. Son meilleur résultat est survenu samedi, lorsqu'il a pris le sixième rang.

Elliott Doyle finit sur une bonne note

Elliott Doyle participait à sa course par étapes la plus relevée depuis le début de sa carrière, en fin de semaine, lors du Tour de l'Alberta. Le cycliste n'a pas trop paru intimidé réussissant une sixième position lors de la deuxième étape, samedi.
L'Almatois a mis un terme à son tour en prenant la 35e place de la quatrième et dernière étape, lundi. Il a terminé dans le même temps que le vainqueur Wouter Wippert, qui signait sa deuxième victoire de la fin de semaine. Le Tour de l'Alberta est une course classée 2.1 par l'Union cycliste internationale. À titre de comparaison, le Grand prix cycliste de Saguenay est coté 2.2.
« C'était une belle fin de semaine et je suis satisfait de ma forme », a résumé Elliott Doyle, joint au téléphone quelques minutes après avoir terminé la quatrième étape courue au centre-ville d'Edmonton. 
« L'arrivée se faisait au sprint comme on voulait, mais ça roulait beaucoup trop vite et je n'ai pas été capable de tenir le rythme du peloton, a ajouté l'athlète à propos de la journée de lundi. J'étais bien placé et je me sentais bien tout au long de la course, mais ça allait vite dans les trois derniers kilomètres. La formation Cannondale nous a mis au bout ! »
Pour revenir à sa sixième place de samedi, Elliott Doyle a souligné le travail de son coéquipier Bruno Langlois, qui a pris part à l'échappée du jour. « C'est vraiment un très bon résultat pour moi », a convenu le cycliste régional.
Doyle a également terminé dans le même temps que le vainqueur lors de la troisième étape, mais il a expliqué que la montée précédant l'arrivée avait quelque peu hypothéqué son énergie. Il a finalement pris la 23e place. La première étape fut la plus ardue pour l'Almatois, qui a fini 68e.
Fin de saison
Le Tour de l'Alberta marquait en quelque sorte la fin de la saison pour Elliott Doyle, sa première au sein de sa nouvelle équipe Garneau-Québecor. Il participera à la Classique des Appalaches, dans deux semaines à Victoriaville, avant de se consacrer davantage sur sa nouvelle année à l'université.
« Ça finit en beauté, a reconnu Doyle. J'ai été constant tout au long de la saison, marquée par mon meilleur résultat en carrière au Tour de Delta (classé 1.2 UCI) lors de la course sur route (sixième place). Je n'ai pas monté sur le podium, mais je n'étais jamais très loin. »
Elliott Doyle entreprend cette semaine sa deuxième année en pharmacie à l'Université Laval. Il tentera de conserver sa condition physique au cours des prochains mois, tout en travaillant sur ses faiblesses.
Il sait maintenant à quoi s'en tenir, ce qui fait en sorte qu'il va mieux pouvoir préparer sa prochaine saison. Il est d'ailleurs encore trop tôt pour savoir s'il sera de retour avec la formation Garneau-Québecor l'an prochain. Les négociations auront lieu avec tous les membres de l'équipe dans les prochaines semaines.