Avec cette victoire, les Élites auront la chance de clore la série dès samedi au Foyer des loisirs d'Arvida.

Victoire des Élites dans un match enlevant

Ce n'était pas facile, mais les Élites de Jonquière sont parvenus à prendre une avance de deux à un dans leur série de deuxième tour de la Ligue de hockey midget AAA face aux Riverains du Collège Charles-Lemoyne. Les Jonquiérois ont dû puiser dans leurs ressources pour soutirer un gain de 6 à 5 dans un match des plus fous au Foyer des loisirs d'Arvida. 
Frédérik Théorêt a marqué le premier des onze filets du match.
Carl-Olivier Dignard a complété son tour du chapeau avec moins de cinq minutes à faire au match pour permettre aux Élites de voler un match à couper le souffle. Gabriel Montreuil (2 fois) et Gabriel Villeneuve ont également fait scintiller la lumière rouge pour les Jonquiérois. 
Après s'être échangés un but au premier vingt, les deux formations ont mis la table au deuxième vingt pour une fin de partie endiablée. 
Les deux clubs ont enfilé l'aiguille en deuxième période avant que les Élites se lancent dans un festival d'indiscipline. 
Les Riverains ont profité de cette indiscipline pour prendre les devants 3 à 2. Après le but, un Jonathan Cournoyer hors de lui a été chassé du match pour avoir atteint un officiel avec son bâton. Une séquence qui a cependant échappé à la vigilance de Steve Thériault. « Je n'ai pas vu le coup en temps réel. Je dois me fier au rapport de l'arbitre. Nous attendons de voir s'il y aura suspension. Si c'est le cas, nous irons avec (Zachary) Paradis avec confiance. Il joue du bon hockey et il est prêt », évalue le pilote des Jonquiérois.
Dignard a enfilé son deuxième du match avant la fin de la période médiane en battant Da Silva d'un lancer frappé parfait dans le haut du filet alors que les deux équipes évoluaient à quatre joueurs.
Les deux formations se sont ensuite échangé cinq filets en moins de cinq minutes en moitié de troisième période. Gabriel Montreuil a inscrit un doublé pour les siens lors de l'engagement propulsant par deux fois son équipe en avant. 
Jérémy Martin et Frédéric Abraham des Riverains ont toutefois jeté des douches d'eau froide sur les 1158 spectateurs en ramenant l'égalité à cinq. 
Le héros de la soirée, Carl-Olivier Dignard, avait toutefois un autre plan en tête pour sa formation et a complété une soirée de travail de rêve avec son septième filet des présentes séries pour permettre aux siens d'avoir l'occasion d'éliminer les Riverains dès 14 h samedi au Foyer des loisirs lors du quatrième match de la série.
Indiscipline
En plus de la pénalité majeure à Cournoyer, les Élites ont écopé de sept pénalités dans la rencontre, une situation à corriger, mais pas aux dépens du caractère selon leur entraîneur. « Il ne faut pas qu'on continue d'ouvrir la porte comme ça. Il faut faire mieux au niveau de l'indiscipline, mais en même temps c'est certain qu'on ne veut pas changer notre style de jeu », nuance Thériault. Malgré les pénalités des siens, Thériault n'était pas déçu du travail de ses ouailles. « On a travaillé avec intensité. On contrôle ce qu'on peut contrôler et on travaille à partir de là, estime-t-il. Nous ne pensons pas plus loin que la prochaine présence. »
À moins d'une décision surprise de la ligue dans le dossier de Cournoyer, les Élites feront confiance à Zachary Paradis pour une quatrième fois seulement en 2017. « Nous sommes confiants avec les joueurs que nous avons. Nous sommes 20 joueurs et nous fonçons à 20, ensemble. Beaucoup de personnes doutent de nous. Nous n'avons pas de joueurs étoiles, mais nous travaillons fort. Certains nous voient comme une gang de ''c'est qui lui'', ça nous motive », évalue Thériault.