Zachary Paradis sera de retour devant le filet des Élites samedi.

Un match pivot devant leurs partisans

Après avoir arraché une victoire sur la patinoire adverse, les Élites de Jonquière se présentent devant leurs partisans avec un excellent rapport de force dans leur série 3 de 5 de la Ligue de hockey midget AAA du Québec face aux Cantonniers de Magog. Les deux prochaines rencontres seront disputées au Foyer des loisirs, samedi et dimanche après-midi.

En fin de semaine dernière, après avoir encaissé un revers de 5-2 en lever de rideau, les Jonquiérois ont répliqué avec une victoire de 2-1 dans le deuxième affrontement. «C’est un peu la mission quand tu commences à l’extérieur, d’aller en chercher une et de revenir à domicile pour débuter une minisérie 2 de 3. Sur ce plan, c’est mission accomplie. Je pense que les joueurs ont confiance en leurs moyens après avoir joué cinq bonnes périodes sur six à Magog. Ils savent ce qu’ils doivent faire pour avoir du succès», raconte l’entraîneur-chef jonquiérois Steve Thériault, ne manquant pas de souligner le talent dans le camp des Cantonniers, qui, à son avis, alignent quatre futurs choix de première. 

«On ne peut pas se permettre d’avoir le plus petit manque de concentration ou de cligner les yeux parce qu’ils vont nous le faire payer, c’est sûr», rappelle-t-il. 

«Ça prend un bon échec avant en zone offensive et en zone neutre pour les limiter en temps et en espace. On doit les obliger à perdre le contrôle de la rondelle et profiter de nos chances par la suite», de reprendre Thériault, insistant sur l’efficacité de ses troupiers dans cette facette lors du deuxième match. 

À domicile, avec le dernier changement, l’entraîneur sera également davantage en contrôle de ses effectifs. L’accent sera également mis sur le jeu physique, ce qui a bien servi les Jonquiérois la fin de semaine dernière. «Un match, ça se bâti. Il faut faire en sorte que ça leur tente de moins en moins de poursuivre à notre niveau», d’insister Steve Thériault, espérant tout de même une meilleure application des consignes le long des rampes. 

«Toutes les chances qu’ils ont obtenues dans les deux premiers matchs, ç’a toujours parti d’une bataille le long de la bande. Oui, la gagner, c’est important, mais il y a aussi le positionnement pendant que la rondelle n’est pas en possession. Ce sont les petits détails qu’on a peaufinés à l’entraînement pour s’assurer de limiter leurs chances de marquer à cinq contre cinq», d’informer l’entraîneur. 

La discipline sera également un aspect important avec l’attaque massive «dévastatrice» des Cantonniers qui a un taux d’efficacité de près de 30% depuis le début des séries éliminatoires.

Sur ce point, Steve Thériault estime que ses troupiers ont fait un bon boulot pour se tenir à l’écart du banc des pénalités sans raison valable, même s’il y a encore place à l’amélioration. «Ça arrive, les pénalités d’intensité, mais il faut en avoir le moins possible quand même», plaide-t-il. 

Amené en relève lors du premier match et très solide lors du deuxième, Zachary Paradis sera de retour devant le filet des Élites samedi pour l’importante partie numéro 3. Il a repoussé 26 tirs la semaine dernière dans la victoire des siens 2-1. 

Le capitaine des Élites de Jonquière, Mikisiw Awashish, 16 ans, a vu son excellence académique et ses performances sportives récompensées cette semaine, dans le cadre des bourses du Canadien de Montréal, via la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ) dédiée aux étudiants-athlètes québécois les plus prometteurs en hockey. L’athlète de Mashteuiatsh a reçu une bourse de 1500 $ des mains de Marc Bergevin, directeur général du Canadien de Montréal, en plus de pouvoir assister au match opposant la Sainte-Flanelle aux Islanders de New York au Centre Bell. Johanne Saint-Pierre