Malgré deux bonnes périodes, les Élites n'ont pas été en mesure de l'emporter contre les Grenadiers de Châteauguay. L'entraîneur des Élites, Dany Fortin, estime que les pénalités ont fini par avoir raison de son équipe.

Troisième période coûteuse pour les Élites

Deux bonnes périodes de hockey n'ont pas suffi aux Élites de Jonquière, hier, face aux Grenadiers de Châteauguay. Un relâchement au troisième engagement leur a coûté un revers de 4-2.
Avant de marquer trois buts sans réplique au dernier tiers, les visiteurs avaient été limités à seulement 13 lancers pendant les 40 premières minutes de jeu. L'entraîneur des Élites, Dany Fortin, estime que les pénalités ont fini par avoir raison de son équipe.
«Une mauvaise pénalité en troisième nous a coûté le rythme de la période, a analysé le pilote des Élites. Nous avons écopé de plusieurs pénalités. Nous avons tué ces pénalités, mais certains joueurs ont été obligés de voir beaucoup d'action. Je crois que cela a nui à notre intensité en troisième période. »
«Nous avons joué deux belles périodes, mais la troisième a été un peu plus difficile. Nous avons sorti un peu de notre plan de match, mais je pense que ce fut aussi une question de lucidité au jeu en raison de la fatigue. Nous avons perdu un peu d'intensité et aussi de vitesse. Contre une équipe aussi talentueuse que Châteauguay, on ne peut se permettre un ralentissement. C'est malheureux parce que nous étions en train de connaître une deuxième bonne performance en deux jours. Nous avons disputé cinq bonnes périodes sur six, en fin de semaine. Pour obtenir deux victoires, nous aurions eu besoin de six bonnes périodes. »
«Notre désavantage numérique a fait du bon travail. En sentait beaucoup de dynamisme, même sur le banc. Nous avons démontré que nous sommes capables de bien faire même contre les meilleures attaques de la ligue. »
Les Élites ont ouvert le pointage à la huitième minute du premier engagement, mais les visiteurs ont répliqué avec 69 secondes à faire. Malgré cela, la formation jonquiéroise a connu une excellente deuxième période en limitant les Grenadiers à seulement cinq lancers. Elle a aussi célébré un but de Jérémy Girard. À son deuxième match avec les Élites, il a eu droit à la troisième étoile de la rencontre.
Dany Fortin s'est dit satisfait du travail de son nouvel attaquant, tout en rappelant que les Élites seront patients avec lui.
Nouveau gardien
Par ailleurs, les Élites ont rappelé le gardien William Imbeau pour le reste de la saison. Ce dernier comblera le vide laissé par Olivier Tremblay, rappelé la semaine dernière par l'Océanic de Rimouski.
William Imbeau portait les couleurs des Mustangs de l'Odyssée Dominique-Racine, du circuit provincial scolaire juvénile, depuis le début de la campagne. Petite note intéressante, il est le fils d'un ancien entraîneur des Élites, Jean Imbeau.
Semond@lequotidien.com