Entraîneur des Élites de Jonquière, Steve Thériault a remis sa démission à titre de directeur de la structure intégrée de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Steve Thériault démissionne

Excédé par la lourdeur administrative croissante, le directeur de la structure intégrée, Steve Thériault, a remis sa démission aux dirigeants de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, jeudi dernier. Pour l’instant, c’est le coordonnateur régional de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, Alexandre Lallemand, qui assumera la fonction jusqu’à ce qu’un nouveau directeur soit déniché.

« Ce que j’aimais de cette fonction, c’était vraiment la mission de développer des entraîneurs et des joueurs, bref tout ce qui se passait sur le terrain. Sauf que ça devenait de plus en plus lourd de m’occuper de tout le volet administratif », explique Thériault, qui amorçait une quatrième année dans cette fonction.

« Hockey Québec exige beaucoup de paperasse. Nous avons une liste de tâches à faire avec des échéanciers chaque mois, que ce soit des évaluations de joueurs, des tests physiques, la confection et la remise de rapports de formations et de cliniques, etc. Tout devait être validé sur papier », met en relief celui qui est maintenant papa d’un mignon petit garçon de 11 mois.

« Quand on a beaucoup de tâches, c’est important de bien planifier. Trop souvent, il survenait des situations où je devais changer ce que j’avais planifié et ça devenait de plus en plus lourd », ajoute-t-il.

La semaine dernière, il a rencontré les dirigeants de hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean pour leur faire part de cette problématique. Tout s’est déroulé dans le calme et sans amertume.

« Nous avons eu une discussion et nous en sommes venus à la conclusion qu’il valait mieux que je me concentre sur mon équipe (Élites midget AAA de Jonquière). Et même si je ne suis plus le directeur de la structure, ça ne m’empêche pas de continuer à travailler avec les autres entraîneurs parce que nous sommes tous des passionnés. Ce sont tous des amis, car on se côtoie au quotidien », résume-t-il.

Dans ses fonctions de directeur de la structure, il devait superviser huit équipes, soit les cinq au Saguenay (pee-wee et pee-wee Relève, bantam et bantam Relève ainsi que le midget Espoir) et les trois sur la Côte-Nord. Dans ce dernier cas, il n’y a que deux équipes, puisqu’il n’y a pas de midget Espoir sur la Côte-Nord.

En mode recherche

Président de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, Jean-Guy Dallaire confirme que son organisation et Steve Thériault se sont quittés en bons termes et qu’ils comprennent ses raisons. M. Dallaire convient également que le travail de directeur de la structure comporte un volet de plus en plus important dans la rédaction de rapports. « C’est vrai qu’il y a beaucoup de paperasse à faire. C’est plate, mais ça fait partie de la job », reconnaît M. Dallaire, tout en soulignant que Hockey Québec a même allégé le volet administratif.

« Il y a beaucoup de papier à remplir. Le directeur, c’est celui qui met en place les programmes, qui uniformise les entraînements et qui apporte des correctifs pour arriver au but ultime, le midget AAA. Ce sont des critères mis en place par Hockey Québec, résume le président. Mais ils l’ont allégé. C’était pire que ça avant. Lorsqu’on va aux réunions de Hockey Québec, on leur demande encore d’alléger, mais c’est difficile, car il y a certaines évaluations qui doivent se faire à chaque niveau et ils ne peuvent passer à côté. »

Pour l’instant, c’est le coordonnateur régional de Hockey SagLac, Alexandre Lallemand, qui assumera la fonction par intérim. « Il y a eu beaucoup de travail de fait en début de saison, mais actuellement, nous sommes dans une période creuse pour les évaluations. Ça va nous laisser le temps de trouver quelqu’un pour remplacer Steve. Ce n’est pas un travail facile, car ça prend quelqu’un qui connaît le hockey et qui a de la crédibilité », souligne M. Dallaire qui aimerait trouver un nouveau directeur avant les Fêtes.