Le directeur de la structure intégrée et entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault.

Retour moins payant pour les Élites

Comme ils l'avaient fait avec succès vendredi passé contre les Commandeurs de Lévis, les Élites de Jonquière ont été appelés à jouer du hockey de rattrapage, dimanche, face aux Estacades de Trois-Rivières. Ils ont encore été en mesure de combler un retard au pointage, mais ils se sont cette fois contentés d'une défaite de 5-4 en prolongation.
Les Élites ont mis du temps à se mettre en marche face aux Estacades. Après 28 minutes de jeu, ils accusaient déjà un recul de 4-1. Deux filets dans les derniers instants du deuxième engagement et un autre au milieu du troisième tiers ont cependant obligé les deux équipes à faire du temps supplémentaire.
«Notre première période a été difficile, a résumé l'entraîneur des Élites, Steve Thériault. Nous n'avons obtenu que quatre lancers en première période. Trois-Rivières a mis beaucoup de pression et on s'est souvent débarrassé de la rondelle. Nous avons joué sur les talons pendant toute la première période.
«En deuxième, nous avons mieux appliqué notre plan de match. Finalement, ce fut un match en deux temps. La première moitié a appartenu à Trois-Rivières et nous avons beaucoup mieux joué au cours de la deuxième.
«Ce qu'il est important de retenir, c'est que nous avons su remonter la pente. Nous perdions 4-1 et nous avons remonté jusqu'à 4-4. Nous avons encore fait preuve de caractère. Ces temps-ci, nous revenons toujours de l'arrière, mais nous devons travailler pour mieux commencer nos matchs. Nous devons prendre les devants au lieu de faire du rattrapage.»
La défaite de dimanche a mis un terme à une séquence de trois victoires consécutives des Élites.
Face aux Estacades, Charles Tremblay, Franco Beaudoin, Marc-Olivier Tremblay et Marc-Antoine Gagné ont trouvé le fond du filet.