Amené en relève, le gardien de 15 ans William Blackburn a stoppé les 13 tirs dirigés vers lui pour mériter sa 10e victoire de la saison.

Remontée victorieuse des Élites

Les Élites de Jonquière ont comblé un retard de trois buts à Saint-Eustache samedi pour finalement s’imposer 5-4 face aux Vikings.

Ces derniers ont débuté la rencontre en force, marquant deux fois dès les premières minutes. Mikisiw Awashish a inscrit les siens au pointage à mi-chemin en première, mais les Vikings ont de nouveau frappé deux fois en début de deuxième. Samuel Chabot en a profité pour compléter son tour du chapeau. Après le quatrième des locaux, Thomas Boucher a cédé sa place devant le filet des Jonquiérois au profit de William Blackburn qui a été parfait par la suite, repoussant 13 tirs. 

«On était mous et on perdait nos batailles le long des rampes. On manquait aussi de concentration dans notre structure, surtout dans notre zone. On les laissait circuler librement. Plus le match avançait, mieux ça allait», de relater Steve Thériault qui a noté une meilleure exécution et plus de présence au filet par la suite, ce qui a d’ailleurs mené au but égalisateur et celui de la victoire.

«Un bon gardien comme Nikolas Hurtubise, il faut lui rendre la vie difficile et on l’a fait en troisième», a-t-il souligné. 

Les Élites sont revenus tranquillement, mais sûrement, marquant trois fois avec l’avantage d’un homme dans un match pimenté de 15 supériorités  numériques. Avec moins de quatre minutes à faire en temps réglementaire, Justin Roy a créé l’égalité puis Mathis Jobin a finalement couronné la remontée quand il a redirigé le tir de la pointe de Vincent Belley avec 48 secondes au cadran. 

«Des fois, avec certaines équipes, il n’y a rien à faire. Ça commence mal et ça finit mal. Là, ce dont je suis content, c’est qu’à ce temps-ci de l’année, même si on a connu une mauvaise première période, on a su rebondir, être meilleurs dans nos phases de jeu et nos décisions. On avait plus de cohésion et on jouait plus en unités de cinq. On a été capables d’ouvrir la machine en cours de match et ça, c’est bon signe», d’exprimer Steve Thériault.

Les Élites termineront ce périple dans la région de Montréal dimanche avec une visite au Phénix du Collège Esther-Blondin.