Steve Thériault a été remercié mercredi, après cinq saisons à la barre des Élites.

Pas une question de résultats, dit Simard

Sans entrer dans les détails, le président des Élites de Jonquière, Michel Simard, a confirmé au Quotidien que l’ex-entraîneur Steve Thériault avait bel et bien été congédié mercredi, après cinq saisons à la barre de l’équipe.

En faisant cette sortie, il veut ainsi éviter que se propagent toutes sortes de rumeurs sur les raisons de la séparation, qui n’a absolument rien à voir avec un problème éthique. «Dans l’organisation, tout le monde, le personnel hockey et les gens alentour, savait qu’on travaillait pour faire des changements dans l’organigramme. Tout le monde était conscient de ça», raconte Michel Simard.

«On s’est aperçus que pour opérer ces changements, Steve n’avait pas le profil», annonce le président de l’organisation jonquiéroise midget AAA, précisant que la décision du comité exécutif a reçu l’appui majoritaire du conseil d’administration.

«Ce n’est pas une question de résultats. Sous la gouverne de Steve, on a très bien fait avec notamment une première place au classement général, [le titre de] finalistes au Challenge et champions du Challenge. Il a également été élu entraîneur de l’année. Il a fait un bon travail. Toutefois, dans un processus de changement, on a décidé qu’il n’avait pas le profil pour faire ces changements», de laisser tomber Michel Simard.

Successeur

Rapidement, les dirigeants des Élites se mettront à la recherche d’un nouvel entraîneur-chef qui aura des responsabilités accrues. L’objectif est d’alléger la tâche du directeur général, Daniel Nepton, afin qu’il puisse se concentrer sur l’organisation du Challenge midget AAA qui aura lieu au Saguenay pour encore trois autres éditions. Déjà, quelques noms de candidats régionaux ont commencé à circuler, mais Michel Simard assure qu’aucune décision n’a encore été prise sur l’éventuel successeur de Steve Thériault. Il annonce également avoir déjà reçu des candidatures de l’extérieur.

«Je vais prendre le meilleur possible pour mettre en place ce qu’on veut faire», précise le président, qui se donne quelques semaines pour régler le dossier.

«On ne veut pas passer l’été là-dedans», d’indiquer Michel Simard, estimant qu’à ce moment-ci de l’année, il n’est pas trop tard pour attirer des candidats de qualité en vue de la prochaine saison.

Le président des Élites de Jonquière, Michel Simard, espère trouver rapidement un successeur à Steve Thériault.