Le gardien Zachary Paradis a repoussé 39 des 40 lancers dirigés contre lui en temps régulier et en prolongation.

Paradis frustre le Blizzard

Vaincus 6-2 vendredi à Lévis, les Élites de Jonquière se sont rapidement ressaisis dimanche, en l’emportant 2-1 en fusillade contre le Blizzard du Séminaire Saint-François à Québec.

Le Blizzard s’est heurté à un mur en la personne du gardien Zachary Paradis qui a repoussé 39 des 40 lancers dirigés contre lui en temps régulier et en prolongation. Le cerbère des Jonquiérois a d’ailleurs mérité la première étoile de la rencontre. « Honnêtement, Zachary Paradis a tenu le fort pendant tout le match. Il a effectué de bons arrêts et on voyait qu’il était dans son élément. Il était concentré, il sortait bien de son but et il défiait les tirs », a commenté Simon Tremblay, qui agissait comme entraîneur-chef en l’absence de Steve Thériault.

Le pilote des Élites était aussi heureux de la tenue de ses troupes qui ont rebondi avec aplomb. « Vendredi c’était un retour de congé et l’exécution était plus ou moins là. Avant la rencontre, on s’était fixé trois objectifs qui ont tous été respectés à la lettre. On leur avait demandé d’être plus disciplinés, autant sur la glace que dans la structure de jeu ; d’être premier sur la rondelle et de bien bouger pour que ce soit l’autre équipe qui soit après nous. On a aussi demandé de bien jouer en couverture défensive pour contrer la rapidité de SSF. Les gars ont bien travaillé et les petites erreurs que nous avons commises, Zach (Paradis) nous a gardé dans le match », ajoute Simon Tremblay en pointant le tir de pénalité bloqué par Paradis en deuxième.

Mathieu Boulianne a marqué en première période, mais l’ancien des Élites, Gabriel Montreuil, a créé l’égalité en deuxième. La troisième n’a pas permis de faire un maître, tout comme la prolongation d’ailleurs. En tirs de barrage, Édouard Dostie et Mathieu Boulianne ont fait mouche pour confirmer la victoire des leurs.

À noter que les Élites étaient privés des services de Charles Tremblay, rappelé par les Saguenéens de Chicoutimi, et de Franco Beaudoin (blessé). Ce dernier devrait être absent pour une période de 4 à 6 semaines. Par contre, les Élites ont pu compter sur le retour de Mathieu Paré qui a purgé trois matchs de suspension. Ce dernier a fait sentir sa présence. « (Mathieu) a effectué beaucoup de tirs en désavantage numérique et nous étions bien contents de le revoir dans l’alignement », a souligné le pilote par intérim. Simon Tremblay s’est aussi dit satisfait du travail des deux joueurs midget Espoir de la Côte-Nord rappelés, Olivier Pratte et Keven Massé. Les Élites seront de retour au Foyer des loisirs vendredi prochain, alors qu’ils accueilleront le Phénix du Collège Esther-Blondin.