Les Gaulois de Saint-Hyacinthe ont complété le travail face aux Élites, s’imposant au compte de 5-1 dans le troisième match de la série de premier tour. Les Élites pourraient toutefois obtenir une deuxième chance de se qualifier pour la deuxième ronde.

Les Gaulois complètent le balayage

Les Gaulois de Saint-Hyacinthe ont complété le balayage de la série 3 de 5 du premier tour de la Ligue de hockey midget AAA du Québec face aux Élites avec une victoire de 5-1 au Foyer des Loisirs vendredi. Le parcours éliminatoire des Jonquiérois n’est toutefois peut-être pas encore terminé.

En trois rencontres, les Élites ont réussi à déjouer le gardien des Gaulois Félix Éthier seulement deux fois. Hier, ils ont notamment été blanchis en sept supériorités numériques. «Il faut marquer des buts pour gagner des parties et on ne l’a pas fait, que ce soit à cinq contre cinq ou en avantage numérique, a résumé l’entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault. On a eu nos chances, sauf qu’on jouait avec nervosité dans ces situations. Souvent, on lançait directement sur le gardien de but ou à côté. Il aurait fallu avoir un peu plus de finition.»

«Il y a plusieurs facteurs. On a travaillé la plupart du temps dans la série, mais pas toujours bien», d’analyser Steve Thériault.

Dans ce troisième affrontement, un premier à domicile pour les Élites, les Gaulois ont encore une fois été les premiers à s’inscrire à la marque en fin du premier engagement. Après deux attaques massives infructueuses des Jonquiérois, les visiteurs ont profité de l’occasion en supériorité numérique. Bien posté dans l’enclave, Mikael Huchette a envoyé la rondelle dans la partie supérieure. Il en a ajouté un deuxième avant la fin de la période, encore une fois avec un tir parfait qui a frappé l’intérieur du poteau sur un surnombre.

L’énergie du désespoir était présente pour les Élites en début de deuxième avec un échec avant soutenu, mais Nathan Gaucher a refroidi leurs ardeurs en battant de vitesse William Blackburn après avoir fait le tour du but, ce qui a mis fin à la soirée de travail du gardien de 15 ans, remplacé par Thomas Boucher. Les Élites ont ensuite été incapables d’acheter un but dont ils auraient eu bien besoin lors d’une double supériorité numérique pratiquement complète, frappant le poteau. William Paré a ensuite fait très mal aux minces espoirs des Jonquiérois en redirigeant habilement une passe derrière Boucher.

En troisième, Félix Abraham a ravivé la mince flamme, marquant en décochant dès la mise en jeu en désavantage numérique, mais avant la fin de la pénalité, les Gaulois ont repris leur priorité de quatre buts d’une belle manoeuvre individuelle d’Alexandre Caron.

Deuxième chance?

La saison des joueurs des Élites n’est toutefois pas encore terminée. Ils pourraient disputer un match-suicide pour obtenir la huitième et dernière place disponible dans le parcours vers la coupe Jimmy-Ferrari. Au départ, 14 équipes se qualifiaient pour les séries, ce qui en laissera seulement sept pour la deuxième ronde. Pour obtenir cette deuxième chance, il doit y avoir aucune, ou une surprise, au premier tour. Si tel est le cas, la rencontre aurait lieu la semaine prochaine.