Marc-Olivier Tremblay réagit après avoir marqué le but gagnant en prolongation au profit des Élites de Jonquière. Ces derniers ont du même coup créé une grosse surprise en éliminant les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup.

Les Élites très motivés et confiants

À l'instar de la série contre le Collège Notre-Dame, les Élites de Jonquière abordent la ronde quart-de-finale contre les Riverains du Collège Charles-Lemoyne (CCL) dans le rôle des négligés. C'est donc sans pression, mais avec détermination qu'ils aborderont la série 3 de 5 qui s'amorce vendredi, au Sportium, sur la Rive-Sud de Montréal.
«On est conscient que c'est une équipe qui possède une meilleure offensive que le Collège Notre-Dame que nous avons affronté en première ronde. On pourra peut-être exploiter leur jeu défensif. Pour notre part, ce sera important d'être responsable défensivement, car si on fait preuve d'indiscipline comme ce fut le cas dans la première série, ça risque de nous coûter plus cher en raison de la profondeur de leur attaque. Pour le reste, nous n'avons aucune attente ni pression. On garde la même recette qu'en première ronde : on s'assure d'avoir du plaisir tout en travaillant excessivement fort», résume l'entraîneur-chef Steve Thériault.
Le succès obtenu à l'issue des huitièmes de finale a généré une belle dose de confiance. Mercredi, alors qu'ils attendaient de connaître leur prochain adversaire, les protégés de Thériault se sentaient même prêts à affronter la puissance du circuit, le Blizzard du Séminaire Saint-François, s'il le fallait. Chacun est en confiance et en mesure de jouer son meilleur hockey de la saison et on veut que ça dure le plus longtemps possible. 
Parmi les bonnes nouvelles, Steve Thériault mentionne le retour au jeu d'Olivier Charest. «Charest et Carl-Olivier Dignard sont une motivation supplémentaire pour notre groupe. Ce sont deux joueurs du territoire de CCL qui ont été libérés par les Riverains après le camp d'entraînement du mois d'août. Il y a 20 joueurs dans la chambre qui veulent démontrer aux Riverains qu'ils ont pris une mauvaise décision et que c'est Jonquière qui a fait un bon coup», souligne le pilote des Élites. Le cerbère Jonathan Cournoyer aura à nouveau la mission de défendre avec succès le filet jonquiérois. Seul Franco Beaudoin n'est pas jugé prêt pour un retour au jeu.
La série des Élites débute sur la route. Les deux premiers matchs seront disputés vendredi (19 h) et samedi (14 h), et les deux suivants sont programmés pour le vendredi 3 mars, à 19 h, et le samedi 4 mars, à 14 h, au Foyer des loisirs.
«Comme c'est la semaine de relâche, il n'y aura pas de matchs sur semaine», explique Steve Thériault. Les joueurs des Élites vont donc rester au Saguenay durant la relâche pour poursuivre les entraînements, mais les séances seront moins exigeantes.