Les Élites signent un autre gain à l’arraché

Dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, les Élites de Jonquière ont savouré une deuxième victoire à l’arraché d’affilée et une quatrième consécutive, dimanche, alors qu’ils ont vaincu les Gaulois de Saint-Hyacinthe 2-1 en tirs de barrage au Stade L.P. Gaucher. Charles-Édouard Drouin et le gardien William Blackburn ont joué les héros, le premier en marquant le but initial des siens ainsi que le but vainqueur en fusillade, et le second en repoussant 37 des 38 tirs en temps réglementaire.

Samedi, les protégés de Steve Thériault avaient également soutiré un gain de 2-1 en fusillade, mais cette fois contre le Rousseau Sport de Laval-Montréal.

Charles-Édouard Drouin a effectué un retour au jeu en force, lui qui avait purgé un match de suspension samedi. Moins de cinq minutes après le début de la rencontre, il a fait mouche avec la complicité de Mikisiw Awashish et Félix Gauthier.

« Notre premier trio (Drouin/Awashish/Munroe-Boucher) n’a pas toujours été le meilleur sur la glace, mais en début et en fin de match, ainsi qu’en prolongation, ce sont vraiment ces joueurs qui ont été dangereux. Et en fusillade, Charles-Édouard, qui veut ces moments-là, a réussi un bon tir qui a déjoué le gardien pour nous donner la victoire », a convenu Steve Thériault en entrevue téléphonique.

En fin de deuxième, les Gaulois ont ouvert la machine en dirigeant 17 tirs vers le cerbère William Blackburn tandis que les Jonquiérois étaient limités à quatre lancers en direction de Félix-Antoine Voyer. Les Gaulois ont d’ailleurs fait fi d’un désavantage numérique pour créer l’égalité par l’entremise de Nathan Gaucher. En tirs de barrage, Jérémy Pelchat et Drouin, dans l’ordre, ont déjoué le gardien des Gaulois sur les quatre joueurs désignés des Élites tandis que le cerbère Blackburn n’a cédé qu’une fois.

« William est un jeune de 15 ans qui nous impressionne de plus en plus. Il doit être parmi les meilleurs de la ligue au chapitre des statistiques de gardien. Il a accordé un but et c’est le seul qu’il a accordé dans ses trois derniers départs. Il est vraiment très efficace techniquement. Il est calme et il possède un sens du jeu au-dessus de la moyenne, ce qui lui permet de toujours être face aux rondelles et de prendre de bonnes décisions », souligne le pilote des Élites.

Cela dit, les Élites ont connu une deuxième période difficile. « On a eu à se défendre beaucoup en deuxième et en troisième, mais comme j’ai dit aux jeunes, on affrontait une équipe rapide et surtout bien reposée, tandis que nous, nous avons disputé deux matchs sur la route en autant de jours. (La fatigue) commençait à paraître en deuxième, déjà qu’il fallait être actifs à 100 % pour rivaliser avec leur vitesse. On a eu à se défendre, mais au moins, l’engagement était là et le dévouement pour empêcher l’adversaire de marquer était vraiment efficace », fait-il valoir.

On a fait appel à des joueurs affiliés, dont le défenseur Mathis Roy du midget Espoir, qui nous a rendu de fiers services. Même chose pour Louis-Frédéric Leblanc, un jeune de la Côte-Nord qui évolue en D1 avec la formation du Cardinal-Roy de Québec. Ça nous a permis d’évaluer sa progression depuis le début de la saison. Ils ont été efficaces et on les a utilisés à 5 contre 5 », ajoute Steve Thériault, heureux de ce week-end parfait où chaque joueur a apporté sa contribution.