Avec seulement quatre parties à disputer en saison régulière, les Élites se retrouvent en plein coeur d'une course aux séries éliminatoires.

Les Élites se compliquent la vie

Les Élites de Jonquière se compliquent la vie. Ils ont échappé un match dont ils avaient bien besoin, hier après-midi, en s'inclinant 4-3 face aux Estacades de Trois-Rivières.
Avec seulement quatre parties à disputer en saison régulière, les Élites se retrouvent en plein coeur d'une course aux séries éliminatoires. Présentement en 13e position, ils accusent un retard de trois points sur le douzième rang, le dernier qui donne accès aux séries. Une victoire sur les Estacades leur aurait fait beaucoup de bien.
«C'était une partie serrée et émotive, a fait remarquer l'entraîneur des Élites, Dany Fortin. Nos joueurs doivent apprendre à bien gérer leurs émotions. On savait avant le début du match que le nombre de pénalités allait être égal de chaque côté... »
Effectivement, les pénalités ont joué un rôle important dans le déroulement de la rencontre. Au grand dam des spectateurs, les deux équipes ont effectué de nombreuses visites au cachot. Le jeu de puissance des visiteurs a obtenu un but en neuf occasions. Celui des Élites a produit deux filets en dix occasions.
Si les Élites ont laissé filer la victoire, ils le doivent aussi à leur imprécision autour du filet du gardien Mathieu Bellemare. Le physique imposant des Estacades a également pesé lourd dans la balance. Les visiteurs ont distribué les mises en échec sans compter, tirant profit de la petite patinoire du Foyer des loisirs.
«Nous avons de la difficulté à marquer des buts, a noté le pilote jonquiérois. Nous avons marqué trois fois aujourd'hui (dimanche). Il aurait fallu donner deux buts pour l'emporter, mais nous en avons donné quatre... »
«À l'exception de notre manque d'opportunisme, on peut reprocher peu de choses à nos joueurs. Ils ont quand même montré de l'intensité. Ils ont travaillé contre une équipe plus grosse. Les Estacades ont une équipe lourde et ça les avantage de jouer ici (au Foyer des loisirs). Nous essayons de compenser par notre vitesse, mais nos petits gars finissent par se fatiguer à force de se faire frapper. Finalement, ils ont été plus opportunistes que nous et c'est ce qui a fait la différence. »
Xavier Bissonnette, Jérémy Girard et Samuel Girard ont marqué les buts des Élites, qui étaient privés de Simon Loiselle, suspendu pour deux matchs en raison d'une mise en échec appliquée une semaine auparavant à un joueur des Estacades.