La puissante machine des Chevaliers de Lévis a marqué sept fois dans une victoire face aux Élites.

Les Élites s’accrochent, mais s’inclinent

Les Élites de Jonquière ont tenu tête aux meneurs du classement général de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, sans parvenir à leur infliger un premier revers cette saison. Les Chevaliers de Lévis sont demeurés parfaits en 13 sorties avec une victoire de 7-3 au Foyer des Loisirs.

La formation dirigée par l’ancien adjoint des Sags Mathieu Turcotte fait flèche de tout bois depuis le début de la saison, ayant marqué 75 buts contre seulement 21 accordés. Ils comptent sur les quatre premiers marqueurs, dont deux espoirs de premier plan en vue du prochain repêchage de la LHJMQ, Joshua Roy, qui domine avec 26 points, ainsi qu’Olivier Nadeau.

Malgré ces statistiques impressionnantes, les Élites ont tenu leur bout, du moins pour un peu plus de 40 minutes. Après une première période sans but, les visiteurs ont frappé deux fois à la vitesse de l’éclair en début de deuxième engagement. Au lieu de s’écraser, les Jonquiérois ont redoublé d’ardeur, ce qui a mené à deux buts, des vétérans Mikisiw Awashish et Tristan Gagné, avec son premier de la saison. Les Chevaliers ont repris les devants avec huit secondes à faire en deuxième, sur le 11e de William Veillette. Encore une fois, les locaux sont revenus au pointage. Après 83 secondes en troisième, Vincent Dupuis a sonné la charge, mais les Lévisiens ont marqué les quatre derniers buts pour mettre le match hors de portée.

«On s’était préparé toute la semaine pour ce défi et je dirais même que je suis content des 60 minutes. Les buts qu’on a donnés, il s’agissait d’erreurs individuelles et des mauvaises décisions qui ont donné des revirements. Contre une équipe qui a beaucoup de talent, on doit jouer en unité de cinq. Quand on fait un revirement dans le centre de la glace, ça coûte cher. Dans l’ensemble, on a joué en équipe, dans l’identité et dans le plan. À ce temps-ci de l’année, quand je vois des périodes comme ça, je suis content», a estimé l’entraîneur-chef Steve Thériault après la rencontre, ajoutant avoir aimé l’échec-avant et l’engagement de ses troupiers. Il a également rappelé que ce sont souvent les mêmes joueurs qui créent des revirements depuis le début de l’année.

C’est la recrue William Blackburn qui défendait la cage des Élites et Thériault n’avait rien à redire de sa performance. «C’est du bagage, a-t-il fait valoir.

«Il aimerait certainement revoir un but, mais il s’est fait surprendre du coin. Ce sont des choses qui arrivent. On a beaucoup de jeunes et c’est important de leur donner du millage pour qu’ils grandissent et tantôt on soit solide comme équipe quand ce sera le temps de gagner des parties qui vont compter pour vrai. Ils vont avoir vécu des choses. On va être une équipe plus solide quand on va rejouer Lévis, ça s’est sûr», a-t-il promis, se disant très impressionné par la formation, tant en défensive qu’à l’attaque.

Les Élites seront de nouveau à domicile dimanche, alors qu’ils recevront les Estacades de Trois-Rivières.