Les Élites partagent les honneurs

Les Élites de Jonquière n’ont pas été en mesure de répéter leur exploit de la veille, dimanche, de sorte qu’ils se sont inclinés 4-1 face au Phénix du Collège Esther-Blondin.

Samedi, les protégés de l’entraîneur Steve Thériault tiraient de l’arrière 4-1 à mi-chemin de la rencontre lorsqu’ils ont réussi une remontée victorieuse dans un gain de 5-4 contre les Vikings de Saint-Eustache.

En première, le Phénix s’était forgé une avance de 2-0 avant qu’Anthony Munroe-Boucher ne réduise l’écart à un seul but, sur un jeu de puissance avec moins de quatre minutes avant l’entracte. Le Phénix a ensuite ajouté un but en deuxième et un dernier filet sur un jeu de puissance durant le dernier vingt pour signer la victoire.

La gardienne Ève Gascon a cédé une fois sur 23 lancers tandis que le cerbère des Élites, William Boucher, a été déjoué à quatre reprises sur un total de 24 tirs.

Moins opportunistes

Joint sur le chemin du retour, le pilote des Élites, Steve Thériault, a indiqué que ses troupes avaient manqué de discipline et d’opportunisme.

« Un peu comme samedi, on a commencé le match sur les talons. Le Phénix nous a mis beaucoup de pression en première période. Il y a eu des revirements et nos adversaires ont su se forger une avance. Pour notre part, même si nous avons eu nos moments forts, on a manqué d’opportunisme sur nos chances de marquer. L’indiscipline a aussi fait en sorte que ç’a été difficile d’aller chercher du momentum. Chaque fois qu’on avait un moment fort, on écopait d’une punition. Ç’a donc été du hockey de rattrapage du début à la fin. Aujourd’hui (hier), on ne semblait pas prêt à faire face à cette adversité », de conclure Steve Thériault.