Les Élites l’emportent sur les Albatros du Collège Notre-Dame

Une poussée de trois buts en troisième période a permis aux Élites de Jonquière de remporter 4-3 le premier duel d’un programme double contre les Albatros du Collège Notre-Dame au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup.

Entraîneur-chef des Élites, Maxime Desruisseaux était très heureux de la manière dont ses protégés se sont ressaisis. « On n’a pas connu le départ escompté, mais je suis content parce que les gars ont gardé une bonne attitude. Depuis le début (de la saison), on a une moyenne de deux buts par matchs et c’est difficile d’acheter des buts. Mais les gars ont su garder leur calme, de sorte qu’en deuxième et en troisième période, on était la seule équipe sur la glace. Je suis donc vraiment content de la manière dont on a réagi. Les gars n’ont jamais abandonné et je dirais que notre deuxième but en troisième nous a vraiment donné des ailes et nous étions partout sur la glace », a-t-il résumé. Les Albatros ont amorcé la rencontre en lions en se forgeant une avance de 3-1. Les locaux ont fait mouche à deux reprises aux dépens du gardien William Blackburn avant que les Jonquiérois ne parviennent à s’inscrire au pointage. Profitant d’un jeu de puissance, le vétéran Guillaume Dufour a réduit l’écart à un seul but à 13mn54. Mais les Louperivois ont toutefois repris leur avance de deux buts avec 51 secondes à faire en première.

Après une deuxième période sans but, les Élites ont ouvert la machine dès le début de la troisième avec trois buts sans réplique. Il s’était écoulé à peine 35 secondes que François Bergeron a déjoué le cerbère Alexandre Marchand sur une passe de Jérémy Pelchat.

Onze minutes plus tard, Fabrice Fortin a nivelé la marque avec la complicité de Félix Gagnon et Philippe Goulet. Puis, avec moins de trois minutes à jouer, Guillaume Dufour a enfilé le but vainqueur, son deuxième de la rencontre sur une passe de Mathieu Lavoie. Dufour a d’ailleurs mérité la première étoile du match.

Les deux équipes s’affrontent à nouveau samedi. Maxime Desruisseaux souhaite que ses protégés travaillent pendant 60 bonnes minutes. « On a vraiment une excellente équipe, mais il faut trouver le moyen de jouer pendant trois périodes complètes, match après match », a-t-il conclu.