Le gardien des Gaulois en avait plein les bras devant la poussée offensive des Élites.

Les Élites doivent s’avouer vaincus

À leur retour en action après une pause de près d’un mois, les Élites de Jonquière ont été dans le coup jusqu’à la fin face aux Gaulois de Saint-Hyacinthe, mais ont dû s’avouer vaincus au compte de 3-2 au Foyer des Loisirs.

À la suite de leur conquête lors du Challenge CCM midget AAA le 10 décembre, les joueurs des Élites ont profité d’un congé allongé du temps des Fêtes. « On sentait que ça faisait longtemps qu’on n’avait pas joué », a convenu l’entraîneur-chef Steve Thériault après la rencontre. 

« Après notre retour du challenge, on a tenu seulement un entraînement et les gars sont revenus mardi et on a eu trois entraînements avant de jouer. C’était loin d’être parfait. En première, ils ont travaillé plus fort. En deuxième et en troisième, c’était mieux, mais on n’a pas fait les détails qui ont fait notre succès avant Noël. C’était un peu normal, mais on ne va pas l’accepter longtemps », de prévenir Thériault, qui souhaite une meilleure préparation des siens pour le deuxième duel entre les deux équipes, cet après-midi, encore au Foyer des Loisirs. 

Consolidation

Avec cette victoire, les Gaulois ont réussi à consolider leur place au 8e rang du classement général de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, devant les Élites. 

Les Jonquiérois sont demeurés à distance de frappe pendant 60 minutes, mais n’ont jamais mené dans la rencontre, comblant deux fois des retards d’un but. 

Samuel Russel a fait la différence à mi-chemin en troisième. Dans les dernières minutes, les Jonquiérois ont ensuite profité de deux avantages numériques, mais n’ont pas été en mesure de menacer sérieusement le filet défendu par Charles-Antoine Lavallée. 

Tirs au but

Les Élites ont dirigé 28 tirs sur le gardien adverse alors que Zachary Paradis a fait face à 23 lancers. 

« Tout au long de la rencontre, on a eu de la misère à créer des lignes de tir. On a amené la rondelle, mais il aurait fallu une meilleure présence. Ç’a été un peu la même chose lors des deux avantages. On a contrôlé le jeu, mais sans être dangereux », d’estimer Steve Thériault, qui doit se passer, en fin de semaine, des services de Mathieu Boulianne.

L’attaquant est présentement avec les Cataractes de Shawinigan dans la Ligue de hockey junkor majeur du Québec.