Les Élites ont pris les devants 4-0 en première moitié de match pour s'imposer au compte de 4-2 sur les Gaulois de Saint-Hyacinthe.

Les Élites de retour à .500

De retour dans leur domicile du Foyer des Loisirs, les Élites de Jonquière midget AAA (5-5-2) ont renoué avec un dossier de .500 grâce à une victoire de 4-2 sur les Gaulois de Saint-Hyacinthe (5-7) samedi après-midi.

«Je suis content. Mercredi à Lévis, ça n’a pas été comme on voulait. Je suis satisfait dans un premier temps de l’éthique de travail. Les gars ont travaillé. On va dire qu’on ne regarde pas les résultats présentement et qu’on est dans un processus, mais reste que quand tu fais les bonnes choses, le résultat est là. J’ai trouvé qu’on était beaucoup plus engagés sur la rondelle. Sans dire qu’à Lévis on ne voulait pas la rondelle, on ne voulait pas se faire mal tant que ça. Aujourd’hui, les gars étaient prêts à prendre la mise en échec et faire ce qu’ils devaient faire. C’est encourageant, surtout à la maison. On avait seulement une victoire à domicile. On essaie d’inculquer que ce soit dur de jouer chez-nous», a commenté après la rencontre l’entraîneur-chef des Élites, Maxime Desruisseaux. 

Le gardien Thomas Boucher a bloqué 31 des 33 tirs dirigés vers lui.

Déjà en avance 1-0 après 20 minutes sur un but du capitaine Guillaume Dufour, les Élites ont touché la cible trois fois en l’espace de six minutes en début de deuxième période. Mathieu Lavoie a parti le bal à la troisième minutes, suivi de François Breton lors d’un avantage numérique puis de François-Xavier Bédard, ce qui plaçait les locaux en parfait contrôle. Les Gaulois ont ensuite obtenu plusieurs occasions avec l’avantage d’un homme. Ils se sont finalement inscrits au pointage avec six secondes à faire en deuxième. En retard par trois dans les dernières minutes, les visiteurs ont marqué une deuxième fois contre Thomas Boucher avec une trentaine de secondes au cadran.

«Je pense que notre première moitié de match était presque parfaite. On a réussi à écouler un cinq contre trois. Ça nous a donné du momentum, mais ce n’était pas toutes de bonnes punitions. Ça nous a enlevé l’énergie et le tempo qu’on avait. Ç’a fait mal un peu dans la deuxième partie du match», a noté Maxime Desruisseaux. 

«On devait retrouver nos ailes en troisième. On est encore en début d’année. Il faut apprendre à jouer avec une avance. Je trouve qu’on le fait de mieux en mieux. On n’a pas paniqué à la fin pour une fois qu’on avait une avance de trois buts», de souligner l’entraîneur. Plus tôt cette saison, les Élites avaient laissé filer des priorités de trois et deux buts devant leurs partisans. Desruisseaux s’est donc montré satisfait de la progression des siens dans le premier tiers de la saison régulière. 

«On est dedans. On est pas en avance, mais on est pas en retard. On veut être prêts pour le Challenge midget AAA et le but et d’arriver là et qu’on soit où on veut être. Présentement, on monte tranquillement pas vite où on veut s’en aller», d’annoncer Maxime Desruisseaux. 

Les deux mêmes équipes s’affronteront de nouveau dimanche au même endroit. William Blackburn sera le gardien partant des Élites.