Le magnifique parcours des Élites de Jonquière a pris fin au Challenge midget AAA, alors qu'ils se sont inclinés contre l'équipe Cendrillon du tournoi, les Albatros du Collège Notre-Dame.

Les Élites courbent l'échine devant Cendrillon

Les Élites de Jonquière ont livré un autre duel enlevant au Challenge midget AAA, mais cette fois ils n’ont pas été mesure de poursuivre leur parcours alors qu’ils se sont inclinés 5 à 3 contre les surprenants Albatros du Collège Notre-Dame en demi-finales samedi soir.

Après une semaine presque sans faille avec un total seulement six buts accordés dans les quatre premiers matchs, les Élites n’ont pas été en mesure de freiner une offensive tout feu toute flamme qui avait marqué 26 buts en quatre rencontres.

Après la rencontre, l’entraîneur-chef des Élites, Maxime Desruisseaux, était déçu du résultat, mais content de la performance de son équipe. « On n’a pas joué avec le sentiment d’urgence en début de match, mais une fois décollé, on était là. On s’est fait refuser trois buts. La ligne était mince. Nous avions neuf victoires et une défaite avant ce match. On peut être déçu, mais on peut aussi être fier de nous. Nos gars peuvent sortir la tête haute. »

Les Élites ont été les premiers à s’inscrire au pointage. Adam Emery a récupéré un retour de lancer et à bout de bras, il a réussi à déjouer Alexandre Marchand du revers au grand désarroi du gardien qui plaidait que son filet était déplacé. Solide depuis le début du tournoi, Thomas Boucher a une fois de plus garder son équipe en avant avec 13 arrêts en première période.

Le jeu hermétique et la domination des gardiens ont laissé place à une période folle en deuxième à la faveur des Albatros. Tout d’abord, David Côté a livré un deuxième effort et son tir à dévier sur Marc-Antoine Pouliot pour se retrouver derrière Boucher. Moins de deux minutes plus tard, William Lepage a fait vibrer les cordages avant de voir Zachary Cormier faire 3 à 1 et chasser Boucher du match à la faveur de William Blackburn.

Le changement de gardien a eu l’effet escompté. Les Élites se sont mis à bourdonner en territoire adverse forçant les Albatros a prendre une pénalité pour avoir déplacé le filet volontairement. Félix Bédard a profité du travail de Mathieu Lavoie derrière la cage pour revenir devant et battre Marchand de vitesse. Moins d’une minute plus tard, Philippe Goulet a servi une tasse de café au défenseur avant de prendre un bon tir et François Breton a récupéré le retour pour marquer dans un but ouvert et faire 3 à 3.

Les Albatros ont cependant repris le dessus tôt en troisième. Émile Labrie a redonné les devants à son équipe. Dans un effort de fin de match, les Élites ont tout tenté, mais une pénalité avec quatre minutes à faire a coupé les ailes de Jonquière. Étienne Boudreau a complété le pointage avec un but sur l’avantage numérique.

Dans les dernières minutes, les Élites croyaient bien avoir réduit l’écart à un but, mais l’officielle a refusé le but prétextant que la rondelle avait été poussée avec le patin.

Maxime Desruisseaux voit beaucoup de positif dans les performances de son équipe dans les derniers jours. « Il faut être satisfait. On a gagné quatre de nos cinq matchs et nos gardiens ont été incroyables. L’ensemble de l’équipe a contribué. On a gagné nos matchs qui comptaient pour le classement. On est maintenant 4e alors on est satisfait. »

Les Élites auront maintenant quelques semaines de congé pour les fêtes. Ils reprendront l’action le 9 janvier alors qu’ils seront en visite au Séminaire Saint-François, équipe qu’ils ont battue en quarts de finale plus tôt samedi.

Albatros contre Chevaliers en finale

Dans l’autre demi-finale, les Chevaliers de Lévis ont continué leur parcours sans faute avec une victoire de 5 à 3 contre les Lions du Lac-Saint-Louis. Ils ont maintenant rendez-vous dimanche midi au Centre Jean-Claude-Tremblay de La Baie contre les Albatros du Collège Notre-Dame, tombeur des Élites de Jonquière.

Ce duel à l’apparence inégal pourrait réserver toute une surprise alors que les Albatros, l’équipe Cendrillon du tournoi, sont actuellement au tout dernier rang de la LHMAAAQ alors que les Chevaliers occupent le deuxième rang.

Les deux équipes ont terrorisé les gardiens adverses avec 23 buts en cinq parties du côté de Lévis et 27 pour le Collège Notre-Dame.