L'espoir des Saguenéens, Alexandre Taddeo, a repoussé les 30 rondelles dirigées vers lui pour son premier blanchissage en carrière dans le circuit midget AAA.

Les Élites blanchis

Les Élites de Jonquière ne sont jamais parvenus à prendre leur élan et se sont inclinés 3-0 face aux Riverains du Collège Charles-Lemoyne, samedi au Foyer des loisirs d'Arvida.
Selon l'entraîneur-chef Steve Thériault, la défaite des siens est attribuable, entre autres, au manque de vitesse de sa formation durant la rencontre. «Nous étions toujours deuxièmes sur la rondelle et ça nous a empêchés de générer de bonnes chances de marquer», déplore le pilote des Jonquiérois.
La porte était pourtant ouverte grande aux locaux en début de rencontre alors que les Élites profitaient de quatre minutes d'avantage numérique avant même que la première minute de jeu soit écoulée. Les ouailles de Thériault se sont toutefois tirés dans le pied en écopant d'une pénalité en territoire offensif au cours de la séquence suivante. Une situation qui s'est répétée lors de la rencontre.
«On a eu beaucoup de mauvaises pénalités. Quand on avait une supériorité ou un peu de momentum, on prenait des mauvaises pénalités et on redonnait l'avantage aux Riverains», explique l'entraîneur du club midget AAA.
Frédéric Abraham a profité de l'espace ouvert à quatre contre quatre pour inscrire sa formation au pointage lorsque Brendan St-Louis a chuté dans son territoire, offrant le disque aux Riverains dans une zone défensive presque déserte de chandail noir et or.
Après un début de deuxième période lent de la part des deux équipes, le joueur affilié Jaelen Manzi a doublé l'avance des siens au milieu de l'engagement d'un lancer qui semblait anodin depuis l'enclave.
La troisième période a donné droit à du jeu plutôt fermé et les Élites n'ont pu décocher que quatre maigres lancers en direction du filet des visiteurs. Du côté des Riverains, Abraham a fait scintiller la lumière rouge pour une deuxième fois dans le match, en route vers une soirée de trois points et un dixième match consécutif avec au moins un point. Le blanchissage est allé à la fiche de l'espoir des Saguenéens Alexandre Taddeo.
Les vétérans manquent à l'attaque
Les Élites évoluaient à nouveau avec une formation totalement dépourvue de vétéran à l'attaque. Une situation qui a pesé dans la balance selon Thériault.
«Le système est difficile à mettre en place présentement. Quand on a des vétérans à l'attaque comme l'an dernier, on peut jumeler des jeunes avec des vétérans et le système s'assimile de lui-même. Les jeunes comprennent le plan de match et le système aux entraînements, mais pendant les matchs, on réfléchit trop et on perd la demi-seconde», estime l'entraîneur jonquiérois.
Rappelons que le seul vétéran de la formation, Marc-Antoine Gagné, évolue présentement pour les Saguenéens de Chicoutimi, qui comptent quelques blessés.
Les Élites pourront rapidement faire oublier leur contre-performance puisque les deux formations croiseront de nouveau le fer dimanche dès 14h au Foyer des loisirs.