Alex-Antoine Yargeau (47) a marqué deux buts en deuxième période pour donner une priorité de 4-0 aux Cantonniers qui l’ont emporté 6-2.

Les Élites battus par les meneurs au classement

Pour un deuxième match de suite sur la route, les Élites de Jonquière midget AAA se sont inclinés par une bonne marge. Après un revers de 6-1 vendredi dernier à Lévis, une semaine plus tard, les hommes Maxime Desruisseaux ont été vaincus 6-2 par les Cantonniers, à Magog.

Mathieu Fortin a marqué deux fois en première période pour placer les locaux en avant. Il a été imité par son coéquipier Alex-Antoine Yargeau en début de deuxième période, ce qui portait le pointage 4-0. Fabrice Fortin a réduit l’écart avec exactement sept minutes à faire, mais trois minutes plus tard, Fortin a complété son tour du chapeau pour restaurer la priorité de quatre buts des meneurs au classement général, qui ont signé vendredi une 14e victoire en 19 rencontres. « On savait qu’on affrontait une grosse équipe. J’aurais aimé un meilleur sort, mais bon, ç’a viré comme ça », a laissé tomber l’entraîneur-chef des Élites, qui effectuait un retour derrière le banc des siens après sa participation au Défi mondial des moins de 17 ans.

« Ce n’est pas que le pointage n’indique pas l’allure du match parce qu’on ne les a pas dominés, mais on n’a pas si mal joué que ça. La première période n’a clairement pas été notre meilleure. En deuxième, tu regardes le nombre de tirs et c’est pratiquement égal. En troisième, évidement qu’avec le pointage, ils ont peut-être eu un petit relâchement, mais on ne leur a rien donné », d’analyser Maxime Desruisseaux.

« Notre exécution a vraiment fait la différence. En première, c’était long et lent. C’était mieux en deuxième et troisième, mais samedi, à partir de la première, l’exécution doit être plus là, c’est évident. Deuxième chose, on devra également être meilleurs dans nos batailles un contre un. On rejoue contre eux dans pas long, dans même pas dans 24 heures. On doit tourner la page rapidement pour être prêts », a-t-il mentionné, notant également trop de revirements malgré une meilleure efficacité en sortie de zone.

« On a donné la rondelle à l’adversaire pour absolument rien. Ce sont dans ces petites choses qu’il faut être meilleurs », de convenir Maxime Desruisseaux.

Déjà privés de Jérémy Pelchat depuis quelques semaines, les Élites ont perdu deux autres soldats à l’attaque, Elliott Fortin-Robinson, jeudi à l’entraînement, et Gabriel Tremblay, en première période à Magog. L’équipe jonquiéroise alignait deux joueurs du midget espoir.

« Je le vois d’un autre oeil. On est chanceux. Ça nous permet de voir des joueurs du midget espoir et ça permet à d’autres joueurs qui ont un rôle plus effacé normalement de prendre des minutes et d’avoir un rôle plus important », de philosopher Maxime Desruisseaux.