Steve Thériault

Les Élites battus 3-2 en fusillade

Dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, les Élites de Jonquière ont bien failli mettre fin à la fiche parfaite des Chevaliers de Lévis, dimanche, à l’aréna de Charny. Les protégés de l’entraîneur Steve Thériault se sont en effet inclinés 3-2 en fusillade face aux Lévisiens.

Blanchis 2-0 par le Rousseau-Royal de Laval-Montréal, samedi, à domicile, les Élites se devaient de montrer un meilleur visage pour ce deuxième match de la fin de semaine. Même s’ils ont décoché deux fois moins de tirs que leurs adversaires (15 contre 33 pour Lévis), les Jonquiérois ont été plus opportunistes.

En deuxième période, Mikisiw Awashish a permis aux Élites de prendre les devants sur des passes d’Anthony Munroe-Boucher et de Marc-Antoine Pouliot. Les Chevaliers ont créé l’égalité pour ensuite prendre les devants en troisième. Mais Guillaume Dufour a fait mouche pour forcer la tenue d’une prolongation, laquelle n’a pas permis de départager les deux formations. Lévis l’a finalement emporté en tirs de barrage.

Cent fois sur le métier
L’entraîneur-chef Steve Thériault estime que la plupart de ses joueurs ont mieux respecté les consignes du plan de match dimanche que la veille. « Mais on a encore beaucoup de travail à faire, notamment en ce qui concerne les prises de décision. Samedi, ce fut une rencontre où il y a eu beaucoup de revirements et aujourd’hui (dimanche), il y en a eu encore beaucoup trop. Au lieu d’être efficaces, les joueurs s’entêtent à chercher le jeu parfait. Il faudra donc régler cet aspect du jeu d’ici les prochains matchs », a-t-il pointé lors d’un entretien téléphonique.

« Depuis le début de la saison, on facilite la vie de l’autre équipe en leur donnant la rondelle. Parfois c’est causé par une mauvaise décision, d’autres fois, par une mauvaise application au niveau des détails. C’est ce sur quoi nous allons travailler cette semaine durant les entraînements. »

Malgré ce revers crève-cœur, le gardien des Élites, Thomas Boucher, a mérité la première étoile de la rencontre. « Il nous a permis d’aller chercher un point contre une équipe comme Lévis. C’est tout à son honneur parce que c’est sur son territoire. Nous sommes allés le chercher à Lévis (lors du dernier repêchage en août), rappelle Steve Thériault. Je crois qu’il s’est fait un beau cadeau ! »