L'entraîneur-chef des Élites, Maxime Desruisseaux
L'entraîneur-chef des Élites, Maxime Desruisseaux

Le week-end prend fin sur une bonne note pour les Élites

Les Élites midget AAA de Jonquière ont conclu leur fin de semaine sur la route sur une bonne note en s’imposant 4-1 contre le Phénix du Collège Esther-Blondin. Les protégés de Maxime Desruisseaux rentrent donc au bercail avec une fiche de ,500, eux qui s’étaient inclinés 4-2, samedi, face au Rousseau Royal de Laval.

Indisciplinés samedi, les Élites ont apporté quelques ajustements dimanche, même s’il y a encore place à l’amélioration, pour demeurer invaincus en trois occasions contre le Phénix. « Ce n’était pas parfait encore, mais on a quand même été bons en fin de semaine. Même si on a été un peu indisciplinés, on a cependant été vraiment bons en désavantage numérique. Je suis vraiment content de cette facette de notre jeu. Ç’a aussi bien été en avantage numérique. Les unités spéciales ont donc super bien fait. Notre gardien William Blackburn a été très très bon et nous avons eu la contribution de tout le monde. Donc, c’est plaisant », a commenté le pilote des Élites à l’autre bout du fil.

« Samedi, on est repartis bredouilles, mais on aurait pu repartir avec la victoire. En fin de semaine, on a fait ce qu’on avait à faire et c’est plaisant de revenir à la maison avec une belle victoire. »

L’entraîneur-chef des Élites est d’autant plus satisfait que sa défensive a su faire le travail à cinq au lieu de six. Samedi, Marc-Antoine Pouliot a été suspendu deux matchs pour un placage par derrière. « On a joué à cinq défenseurs puisqu’il aurait été difficile d’en rappeler un parce que nous sommes sur la route. Ç’a été un peu plus difficile, mais nos défenseurs ont bien répondu. C’est une belle réussite aujourd’hui », a-t-il conclu.

De fait, les Jonquiérois se sont imposés en première pour prendre les devants 2-0, œuvre de François-Xavier Bédard (passes de Félix Abraham et Mathis Roy) et de Guillaume Dufour avec 47 secondes à jouer, à la faveur d’un jeu de puissance (mention d’aide à Fabrice Fortin).

Les Élites ont profité d’un autre avantage numérique à mi-chemin de la rencontre pour porter leur avance à 3-0 sur un tir de Philippe Goulet (passes de François Breton et Guillaume Dufour). Avec moins de cinq minutes à jouer en deuxième, Thomas Darcy a été le seul à tromper la vigilance du cerbère jonquiérois William Blackburn, sur un jeu de puissance. En troisième, Louis-Frédéric Théberge, aidé d’Adam Emery et de Phillipe Goulet, a clos le dossier avec le 4e but des siens.