L'entraîneur des Élites, Steve Thériault.

La 2e fait mal aux Élites

Les Élites de Jonquière n’ont pas été en mesure de contenir la rapide attaque des Cantonniers de Magog pour le début des quarts de finale (3 de 5) de la Ligue de hockey midget AAA. Les Jonquiérois se sont inclinés 5-2 face aux champions de la saison régulière à l’issue du premier des deux matchs disputés à l’Aréna de Magog.

La deuxième période a fait mal aux protégés de Steve Thériault, les Cantonniers inscrivant trois buts sans réplique. La première avait été plus serrée, Charles Beaudoin profitant d’un jeu de puissance pour inscrire le premier de ses deux buts tandis que Mathias Leduc a créé l’égalité. En deuxième, Magog a enfilé trois buts en 14 minutes pour prendre les devants 4-1, ce qui a amené Zachary Paradis à remplacer Samuel Richard devant le filet. En troisième, les Élites ont multiplié les tirs. Édouard Dostie a réduit l’écart à 4-2 avant que les Cantonniers marquent dans un filet désert.

Nullement dépité, l’entraîneur-chef des Élites a rappelé à ses troupes qu’en séries, contre les champions de saison régulière, il faut plus que jamais que l’effort soit présent de la première à la dernière minute de jeu.

«On a connu une bonne première période, tant au niveau de l’intensité que de la façon de jouer. Mais un but chanceux de Magog en début de deuxième a semblé ébranler nos joueurs et donner un regain d’énergie à nos adversaires, a relaté Steve Thériault. La deuxième a été assez difficile, mais on est revenus en troisième. On ne peut pas se permettre de joueur seulement 40 minutes ni de perdre sa concentration contre une formation comme Magog. En deuxième, à 5 contre 5 dans notre territoire, on perdait notre couverture défensive et par moment, on semblait hypnotisés par la rondelle. Ce sont des choses qu’on n’est pas censés voir à ce moment-ci de l’année. Par contre, la façon dont les gars ont répondu en troisième augure bien pour samedi. La préparation était bonne, mais il faut juste jouer pendant 60 minutes», de conclure le pilote des Élites.