Importante victoire des Élites à Gatineau

Le sixième rang de la Ligue de hockey midget AAA du Québec est à l’enjeu pour les Élites de Jonquière (21-14-3) en fin de semaine à Gatineau et ils ont bien rempli la première moitié de leur mandat, l’emportant 3-0 vendredi soir sur l’Intrépide (21-15-1).

«C’était un match pas mal important. Avec le classement serré et toutes les équipes qui continuent de gagner, on n’a pas beaucoup de place à l’erreur», de convenir l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux.

À son retour au jeu après une blessure au bas du corps, le gardien William Blackburn a été parfait sur les 31 tirs auxquels il a fait face. Les Élites ont ainsi devancé l’Intrépide par deux points au sixième rang du classement général avec le match-revanche samedi après-midi, encore une fois au Complexe Branchaud-Brière de Gatineau. «Il n’avait pas vu d’action depuis trois semaines et il avait faim. Il n’a absolument rien donné et a vraiment été bon», de souligner Maxime Desruisseaux qui fera de nouveau confiance à l’espoir des Foreurs de Val-d’Or dans le deuxième duel.

Les Jonquiérois ont marqué une fois dans chaque période. Félix Abraham a placé les siens en avance à mi-chemin en première période. Dès la 49e seconde du deuxième engagement, Gabriel Tremblay a doublé l’avance des siens. Puis, en début de troisième période, les Élites ont profité d’une attaque massive pour prendre le contrôle de la rencontre quand Fabrice Fortin a fait bouger les cordages. «Malgré le voyage, j’ai aimé la manière qu’on a amorcé le match. Notre première période a été notre meilleure. Ç’a donné le ton et on a ensuite été en contrôle tout le reste de la rencontre», d’analyser Maxime Desruisseaux, qui avec cinq matchs à faire, abordait cette fin de semaine avec ses troupiers comme un prélude aux prochaines séries éliminatoires.

«Notre fiche et celle de Gatineau sont pratiquement identiques. On le voyait comme un beau week-end pour se préparer pour les séries. On savait qu’on aurait de l’adversité. C’est une équipe qui fait de belles choses, qui est physique avec une très bonne éthique de travail. On savait à quoi s’attendre», d’annoncer l’entraîneur-chef des Élites.