Les Chevaliers de Lévis ont maintenant remporté leurs 33 premiers matchs de la saison.

Finale de rêve au Challenge midget AAA

La finale tant espérée au Challenge midget AAA s’est matérialisée samedi soir. Dimanche après-midi, les deux meilleures équipes au classement croiseront le fer à compter de 13h sur la glace Dean Bergeron de La Baie, soit les Cantonniers de Magog, dirigés par l’ancien gardien des Sags Félix Potvin, et les Chevaliers de Lévis, qui sont parfaits depuis le début de la saison.

À tout seigneur tout honneur, les Chevaliers ont remporté un 33e match consécutif samedi soir en l’emportant 5-2 sur leurs rivaux de la grande région de Québec, le Blizzard du Séminaire Saint-François. Après avoir moins joué en matinée dans une victoire sans équivoque face au Wild de Kensington en quart-de finale, celui qui est identifié comme le meilleur espoir en vue du prochain repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Joshua Roy, a sonné la charge avec un tour du chapeau, dont deux buts en 75 secondes en deuxième. «La deuxième a été notre seule bonne période honnêtement. Il faut donner le crédit aux joueurs du Blizzard qui ont bien joué. De notre côté, je trouvais qu’on ne bougeait pas très bien la rondelle. Dès qu’on a commencé le faire un peu, on a pu les surprendre sur la transition, ce qui a mené à des buts», a analysé l’entraîneur-chef Mathieu Turcotte. 

Pendant ce temps, de l’autre côté de la rue, sur la glace nouvellement nommée en l’honneur de Dean Bergeron, les Cantonniers ont marqué le but gagnant avec un peu moins de dix minutes au cadran pour vaincre les Gaulois de Saint-Hyacinthe, qui la veille, avaient éliminé les hôtes du tournoi, les Élites de Jonquière, au dernier match de la ronde préliminaire. «Les gars ont bien géré les choses. On voulait garder l’avance et on n’a pas triché offensivement juste pour aller chercher un but», a souligné Félix Potvin après la rencontre. 


La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a effectué la mise en jeu protocolaire avant la rencontre entre les Lions du Lac-Saint-Louis et les Gaulois de Saint-Hyacinthe en matinée. Elle était accompagnée du président des Élites de Jonquière, Michel Simard, et du président de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, Yanick Lévesque

Le seul affrontement entre les deux équipes depuis le début de la saison, au début du mois d’octobre, avait été un grand cru, les Chevaliers s’imposant 3-2 lors d’une séance de tirs de barrage qui avait nécessité dix joueurs de chaque côté. Non seulement les deux équipes ont marqué le plus de buts cette saison, mais en ont également accordé le moins. «Ça fait longtemps qu’on les a vus, ça fait longtemps qu’ils nous ont vus. On va voir ce que ça va donner», a indiqué Félix Potvin à propos de ce duel ultime. 

«On ne s’est pas trop préoccupés contre qui on jouait. On voulait se donner une chance de gagner le tournoi et on est rendus en finale. De jouer Lévis demain, on sait que ça va être très très difficile avec deux équipes qui ont joué beaucoup de matchs en peu de temps. On va devoir être concentrés», a-t-il poursuivi, ne croyant pas que les deux prolongations disputées par ses troupiers, dont samedi matin en quart-de-finale face à Trois-Rivières, aura un impact sur l’énergie. 

«Ça va être un bon test et surtout un bon show. Je suis certain que les dirigeants de la ligue sont contents de voir les deux meilleures équipes en finale, ça n’arrive pas souvent», a quant à lui exprimé Mathieu Turcotte, qui a été adjoint avec les Sags lors de la saison 2013-2014, d’abord avec Patrice Bosch puis avec Yanick Jean. 

«Je vois ça un peu comme un match de séries. Ce sont deux équipes qui s’affrontent qui vont peut-être se revoir plus tard si tout va bien de chaque côté. Ça va être important de prendre de bonnes décisions avec la rondelle. Ce n’est pas nécessairement comme des séries au niveau de la fatigue parce qu’il n’y a pas beaucoup de pauses entre les matchs. Ce sont donc deux équipes fatiguées qui vont devoir gérer les erreurs et gagner leurs batailles un contre un», a-t-il repris, identifiant le choix de première ronde des Foreurs de Val-d’Or au dernier repêchage, Marshall Lessard, qui a déjà sept buts à sa fiche en plus de jouer les héros pour les siens en prolongation samedi matin. 

«Je suis vraiment content de ce que les gars ont fait jusqu’à présent. On a quand même eu beaucoup d’adversité. Il nous manque des joueurs, il nous manque de bons joueurs et plusieurs jouent blessés», de rappeler Mathieu Turcotte qui pourrait compter dimanche sur le retour de Samy Paré, quatrième compteur du circuit qui a passé les derniers jours avec les Tigres de Victoriaville, étant très efficaces vendredi face aux Saguenéens.