Le gardien des Élites William Blackburn a signé un deuxième blanchissage en autant de semaines.

Fin de semaine parfaite pour les Élites

Les Élites de Jonquière sont sur leur meilleure lancée de la saison. Ils ont remporté une quatrième de suite samedi, complétant un balayage des Riverains du Collège Charles-Lemoyne avec un blanchissage de 3-0.

La veille, les Élites l’avaient emporté 3-2. Avec 28 arrêts samedi, le gardien William Blackburn a enregistré un deuxième jeu blanc en trois rencontres, lui qui n’a concédé qu’un seul but lors de cette période. Louis-Frédéric Théberge a donné les devants aux Jonquiérois en avantage numérique en première. Guillaume Dufour et François Xavier-Bédard ont marqué à une minute d’intervalle à mi-chemin en troisième pour confirmer la victoire des Élites. 

«C’était une fin de semaine qu’on ne voulait pas échapper. Ce sont deux grosses victoires. Que ce soit Thomas Boucher vendredi ou William Blackburn, nos gardiens ont été vraiment bons. Ils nous ont donné une chance», d’analyser l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux après la rencontre.

«Il faut lever notre chapeau aux gars. Avant le départ vendredi, on a appris que l’attaquant Fabrice Fortin raterait un mois, ce qui s’ajoutait à une liste des blessés déjà bien garnie», de révéler Maxime Desruisseaux qui devait déjà se passer des services d’Elliot Fortin-Robinson et Gabriel Tremblay.

«Le moral des troupes était un peu à terre et je suis content de la manière qu’ils ont répondu dans l’adversité. L’absence de trois réguliers a un impact et c’est plaisant de voir ça», d’indiquer l’entraîneur-chef. 

À l’approche du Challenge midget AAA qui se déroulera encore une fois au Saguenay du 11 au 15 décembre, Maxime Desruisseaux apprécie grandement la progression de sa formation qui pointe au 4e rang du classement général avec 41 points en 24 rencontres. 

«On est pas parfaits, je dirais que notre plus gros défi est de jouer pendant 60 minutes. Vendredi, on a joué un bon match, mais en deuxième, on a connu un petit relâchement. Là, on l’a fait pendant trois périodes et quand on est constants de cette manière, je trouve qu’on a une belle équipe», d’estimer Maxime Desruisseaux.