Dimanche, le personnel des Élites midget AAA de Jonquière, dont l’entraîneur-chef Steve Thériault (à droite), a rencontré chacun des 45 participants au précamp qui s’est tenu du 8 au 12 mai. Pour 32 d’entre eux, ce sera un retour au camp des Élites le 11 août, au Foyer des loisirs.

Élites: moins de candidats, mais un précamp tout aussi relevé

Quelque 45 candidats provenant des programmes des Midget Espoirs, du scolaire et des Nord-Côtiers ont pris part aux cinq jours du précamp des Élites midget AAA de Jonquière, qui a pris fin dimanche au Foyer des loisirs. Bien que moins nombreux que par le passé, la cohorte qui sera de retour pour le camp du mois d’août est de bon augure pour la prochaine saison.

« Les 45 joueurs présents étaient les 45 qui se devaient d’être là et ç’a permis d’avoir un précamp quand même relevé », a souligné l’entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault.

Tests physiques, entraînements spécifiques sur glace, conférences et matchs sous forme de tournoi étaient au programme. Parmi les conférenciers, on retrouvait le vétéran entraîneur Claude Bouchard, le kinésiologue Olivier-Samuel Doré et le kinésiologue Marc-André Roussel, consultant en préparation mentale, joueurs sélectionnés pour le camp d’août des Élites de Jonquière midget AAA.

« Les matchs disputés en après-midi en étaient comme de vrais matchs midget AAA et on s’en servait pour faire notre évaluation », explique le pilote des Élites.

Sur les 45 candidats, 32 seront attendus au camp midget AAA programmé pour le 11 août. Ils se joindront aux sept vétérans de deuxième année et aux autres joueurs midget AAA qui seront de retour après avoir été retranchés des camps junior majeur. Les heureux élus recevront un programme d’entraînement estival afin de se présenter fin prêts en août.

Si la prochaine cuvée des Élites s’annonce intéressante, Steve Thériault préfère éviter de trop s’enthousiasmer. « L’entraînement estival est important et on va aussi voir ce que va donner le repêchage de juillet », note celui qui devra aussi attendre de connaître quels joueurs seront de retour des camps de la LHJMQ.

Enfin, interrogé sur la diminution du nombre de participants, Steve Thériault pointe divers facteurs. « Il y a une équipe de calibre midget espoir de moins sur la Côte-Nord et la nouvelle structure verticale, au lieu de la pyramide, qui compte des volets pee-wee et bantam relève. Il y a aussi le hockey scolaire qui gagne en popularité », a-t-il mentionné.