François-Xavier Bédard a inscrit le premier but du match après deux minutes.

Direction quarts de finale pour les Élites

Les Élites de Jonquière se sont qualifiés pour les quarts de finale du Challenge midget AAA avec une victoire de 2 à 1 contre le Phénix du Collège Esther-Blondin, vendredi soir, au Centre Jean-Claude-Tremblay à La Baie. Jonquière a terminé la phase de groupe avec une fiche immaculée de trois victoires en autant de rencontres, bonne pour le premier rang de son groupe.

La troupe de Maxime Desruisseaux a été inspirée par son gardien Thomas Boucher qui a réalisé 27 arrêts dans la victoire. Sa rivale, Ève Gascon, lui a donné la réplique de brillante façon en effectuant 34 arrêts sur les 35 tirs qu’elle a affrontés. Desruisseaux a d’ailleurs vanté le travail de son cerbère. « Je vais être honnête. Quand ton homme en arrière est fait fort et qu’il arrête tout, ça donne de la confiance à tout le monde. »

L’entraîneur-chef était très content du match de son équipe. « On a eu de l’adversité ce soir (vendredi). C’était probablement le match où on en a eu le plus, mais je suis content de la manière qu’on a réagi. Ce n’était pas facile par moments, mais les gars sont restés calmes et ils ont fait le travail. C’était un bon match. On aurait pu être meilleur dans notre exécution et dans certaines prises de décision, mais au final, une partie parfaite, c’est rare et on a eu le résultat qu’on voulait. »

Un match enlevant

Boucher a été le premier à se signaler d’entrée de jeu en réalisant un superbe arrêt sur un deux contre un dès la première minute de jeu. Il a tout de suite été remercié par son coéquipier François-Xavier Bédard. L’attaquant s’est emparé d’une rondelle libre avant de filer vers la gardienne Gascon et lui glisser le disque sous la jambière gauche alors qu’elle était étendue de tout son long sur la surface glacée.

Thomas Boucher a été sensationnel avec 27 arrêts dans la victoire.

Les Jonquiérois ont ensuite ouvert bien grande la porte à une réplique des Lanaudois. Maveric Lamoureux et Guillaume Dufour ont coup sur coup été chassés pour coup de bâton, mais Marc-Antoine Pouliot a décidé d’en prendre une pour l’équipe alors qu’il a bloqué trois tirs durant le 5 contre 3. La première pénalité prenait fin quand les Élites ont écopé d’un autre deux minutes, cette fois, pour avoir eu trop de joueurs sur la glace. Encore une fois, Pouliot a été un pilier pour les Élites en bloquant un autre lancer et ainsi protéger l’avance des siens.

La deuxième période a donné droit à un duel de gardiens. Gascon et Boucher se sont illustrés avec plusieurs beaux arrêts. Après 40 minutes, Boucher était toujours parfait sur les 18 tirs dirigés en direction de son filet. À l’autre bout, Gascon a réalisé 13 arrêts en deuxième, après en avoir effectué 11 au premier vingt.

L’histoire s’est répétée en troisième. Les deux équipes ont été au coude à coude durant un autre 18 minutes. Alors que le Phénix a décidé de retirer sa gardienne à la faveur d’un sixième attaquant, ce sont les Élites qui en ont profité. Guillaume Dufour a fourni un deuxième, voire un troisième effort, pour réussir à pour pousser la rondelle dans une cage abandonnée, alors qu’il était à plat ventre sur la patinoire. Le Phénix a répliqué dans les derniers instants, mais ce fut trop peu, trop tard.

Maxime Desruisseaux est revenu sur l’indiscipline en début de période. « Ça aurait pu virer de bord deux fois, mais encore une fois, les gars ont fait le travail et un désavantage numérique pas de gardien, c’est difficile, mais il nous a encore sauvés. » Il a aussi parlé de la performance de Marc-Antoine Pouliot qui a fait la différence en début de match avec quatre tirs bloqués. « Il est engagé et il accepte son rôle. C’est un vétéran et un leader. Des joueurs comme ça, tu en veux plein dans ton équipe. »

En quarts de finale, les Élites affronteront le Blizzard du Séminaire Saint-François au Centre Jean-Claude-Tremblay, à 11 h samedi. Le Blizzard a terminé meilleur deuxième avec deux victoires et une défaite en prolongation.