Élites: un adjoint d’expérience pour épauler Arnaud Dubé

Midget AAA

Élites: un adjoint d’expérience pour épauler Arnaud Dubé

Moins d’un mois après l’embauche d’Arnaud Dubé comme entraîneur-chef, les Élites de Jonquière ont déniché son adjoint avec Jonathan Lamy, qui s’amène de la région de Québec avec un imposant bagage dans le hockey et même d’autres sports.

Jonathan Lamy, qui a signé un contrat de deux ans avec la formation jonquiéroise, vient de connaître deux saisons très fructueuses à Lévis, en banlieue de Québec. En 2018-2019, il était l’adjoint de Mathieu Turcotte lors de la saison de tous les records de Chevaliers de Lévis qui ont notamment perdu une seule fois en 40 matchs en saison régulière. L’an dernier, Lamy a décidé de prendre la tête des Corsaires de Pointe-Lévy dans le midget espoir, une décision judicieuse pour celui qui a été nommé entraîneur de l’année.

Le précamp des Élites aura finalement lieu du 6 au 9 août

Midget AAA

Le précamp des Élites aura finalement lieu du 6 au 9 août

Bonne nouvelle pour les Élites de Jonquière, puisque le directeur général Simon Tremblay a reçu la confirmation que Ville de Saguenay donnera accès au Foyer des loisirs un peu plus tôt cet été, de sorte que l’organisation midget AAA pourra tenir son précamp du jeudi 6 août au dimanche 9 août.

La pandémie ayant empêché la tenue d’un camp printanier, plusieurs organisations de hockey souhaitaient pouvoir accéder plus tôt aux glaces. Ce sera donc le cas pour les Élites dont le camp s’adresse aux joueurs nés entre le 1er janvier 2003 et le 31 décembre 2005, résidant sur le territoire de la structure des Élites. Les joueurs intéressés ont jusqu’au lundi 20 juillet pour s’inscrire et demander un hébergement en famille d’accueil, le cas échéant. Dans ce dernier cas, des frais additionnels sont liés à l’hébergement. On précise que les joueurs qui s’étaient déjà inscrits pour le précamp du mois de mai avant que le coronavirus ne mette le Québec sur pause sont inscrits automatiquement.

Hockey midget AAA: les Élites contents du plan de relance

Hockey

Hockey midget AAA: les Élites contents du plan de relance

Les Élites de Jonquière se réjouissent que le calendrier 2020-2021 de la Ligue de hockey midget AAA (LHMAAAQ) comporte 40 matchs de saison régulière, seulement deux de moins que ce qui était initialement prévu. Les dirigeants du circuit ont dévoilé le plan de relance mercredi après-midi, qui a été retenu presque à l’unanimité par le Bureau des gouverneurs de la LHMAAAQ.

Les deux matchs en moins sont le résultat de l’annulation du Challenge CCM, les deux premières rencontres de la phase préliminaire comptant pour le classement de la saison. Le Challenge CCM 2020 devait se tenir en décembre à Saguenay, mais a été annulé. Le contrat de quatre ans a été repoussé d’une année, ce qui veut dire que les Élites de Jonquière recevront le tournoi en 2021 et en 2022.

Travailler sans relâche, sur la glace et à l’école: le message de Jérémy Fortin

Élites

Travailler sans relâche, sur la glace et à l’école: le message de Jérémy Fortin

Lors d’un direct sur la page Instagram des Élites de Jonquière tenu dimanche soir, les jeunes joueurs repêchés ont pu recevoir d’excellents conseils lors du témoignage d’un ancien porte-couleurs de la formation jonquiéroise midget AAA en Jérémy Fortin, un Dolmissois qui a évolué pour les Saguenéens de Chicoutimi durant deux saisons (2017-19).

Cinq joueurs des Élites ont été sélectionnés dans le cadre du repêchage virtuel de la Ligue de hockey junior majeur du Québec tenu vendredi et samedi. Outre le défenseur Maveric Lamoureux repêché en première ronde par Drummondville (12e au total) et l’attaquant Félix Gagnon en deuxième ronde par Baie-Comeau (24e), trois autres joueurs des Élites de Jonquière ont été réclamés, soit l’attaquant Gabriel Tremblay par Drummondville en 8e ronde (143e), l’attaquant François Breton par Rouyn-Noranda au 12e tour (212e), et l’attaquant Charles-Antoine Tremblay par Baie-Comeau au 12e tour (215e).

Repêchage de la LHJMQ: Maveric Lamoureux sur les traces de son père

Élites

Repêchage de la LHJMQ: Maveric Lamoureux sur les traces de son père

À pareille date l’an dernier, le défenseur des Élites de Jonquière Maveric Lamoureux était bien loin de penser être choisi en première ronde au repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Il se demandait tout simplement avec quelle équipe il allait jouer. Un an plus tard, il se retrouve sur les traces de son père Patrick qui a été un choix de première ronde des Bisons de Granby en 1991.

À 14 ans, Maveric Lamoureux a décidé de s’exiler en Ontario afin de poursuivre son développement. Au précamp du printemps l’an dernier, les dirigeants des Vikings de Saint-Eustache l’ont retranché, principalement parce qu’il avait quitté la structure de développement l’année précédente. C’est à ce moment que les Élites entrent dans l’histoire, eux qui ont sauté sur l’occasion lors du repêchage d’équilibre tenu durant la période estivale. Les dirigeants de la formation jonquiéroise n’ont certainement pas regretté leur choix. 

« À cette période-là, je ne pensais pas être classé aussi haut », reconnaît le défenseur format géant qui a cumulé 14 points, dont deux buts, en 38 rencontres la saison dernière, avec un différentiel de +2, tout en passant 54 minutes au banc des pénalités.

Dans un repêchage qui s’annonce dominé par les défenseurs, Maveric Lamoureux s’est donc retrouvé au 5e rang de la liste finale de la Centrale de recrutement de la LHJMQ. « Plus la saison avançait, plus je prenais confiance. Cinquième, je ne m’attendais pas à aussi haut, mais je m’attendais quand même à être bien classé », reconnaît Maveric Lamoureux.

« Je suis vraiment reconnaissant envers les Élites, seulement pour le fait qu’ils m’aient repêché, sinon j’aurais peut-être joué dans le midget espoir. Avec Maxime, j’ai vraiment appris. Il m’a amené à un autre niveau », souligne-t-il à propos de l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux, qui a depuis quitté pour retourner dans l’organisation des Tigres de Victoriaville comme entraîneur associé. 

Pour l’entraîneur qui a passé une saison avec les Élites, l’apport de Maveric Lamoureux a été plus important que prévu au départ. « C’est rare que dans le repêchage d’équilibre que tu as un joueur de cette qualité disponible, met-il en contexte. On était extrêmement contents et on savait que ce serait un bon joueur, mais de là à ce que ce soit un choix de première ronde, il y a une marge. On a été chanceux d’avoir Maveric avec nous. »

Deux semaines avant le début des séries dans la Ligue midget AAA, Maveric Lamoureux a subi une importante blessure au talon, dont il est maintenant complètement rétabli, qui a mis fin à sa saison. 

« Regarde nos résultats au Challenge (demi-finale) avec Maveric Lamoureux dans l’alignement et ce qui est arrivé dans les séries (élimination en 3 matchs) sans lui. Des gars comme ça, c’est dur à remplacer. Ce sont des “gamers” qui jouent un style de séries. Ce n’est pas l’unique raison, mais il y en a certainement 2 ou 3 qui auraient été plus tranquilles du côté de Châteauguay », avance en riant Maxime Desruisseaux, soulignant la passion du hockey du défenseur natif de Laval. 

Au moment de l’entrevue, mercredi après-midi, Desruisseaux venait de terminer un appel-conférence de Hockey Canada réunissant tout le personnel pour les équipes du Défi mondial des moins de 17 ans qui doit avoir lieu à l’automne, dont il fait partie. 

Patineur fluide et robuste

Sur la patinoire, trois éléments frappent immédiatement en regardant aller Maveric Lamoureux. D’abord, avec sa charpente de 6 pieds 5 et près de 190 livres, il est difficile à manquer, tout comme son coup de patin et son style de jeu robuste, qui s’apparente d’ailleurs à celui de son père à l’époque. 

« Il mesure déjà 6 pieds 5 et pas loin de 190 livres. Pour cette grandeur-là, être aussi bien coordonné à cet âge, c’est rare. Souvent, tu vas avoir des joueurs de 6 pieds 5 qui ne sont pas trop coordonnés. Pour sa grandeur, être aussi habile et mobile, je n’ai pas vu ça souvent. Il est aussi un lanceur très dévastateur. Il avait un des meilleurs lancers dans la ligue. Il n’y en a pas non plus qui étaient aussi physiques que lui dans la ligue. Maveric, autant il est doux à l’extérieur de la glace, mais quand il embarque, il est très physique. Ce sont des atouts qui sont tout à son avantage », plaide Maxime Desruisseaux qui a été impliqué dans le processus d’évaluation des espoirs même s’il a été embauché il y a un peu plus d’un mois par les Tigres qui, pour l’information, détiennent le 7e choix en première ronde. 

« C’est sûr que je veux amener ce style dans le junior », assure Maveric Lamoureux avec confiance à l’autre bout du fil. 

Comme son père

Si, comme prévu, Maveric Lamoureux est bel et bien sélectionné vendredi, les Lamoureux entreront dans le club très sélect des duos père-fils repêchés en première ronde qui compte une dizaine de membres. Le plus récent de mémoire est Samuel Poulin par le Phoenix de Sherbrooke en 2017 après son père Patrick en 1989. Chez les Sags, on peut penser à Jérémy Groleau en 2015 après son père François par les Cataractes en 1989. Ironie du sort, Maveric est classé par le CSR au même rang que son père a été sélectionné par les Bisons avec lesquels l’attaquant a ensuite disputé trois saisons, cumulant près de 100 points et plus de 200 minutes de pénalité.  

« Il se rappelle comment ça avait été une belle journée. En même temps, il a hâte de voir où je vais sortir. On est tous les deux très compétitifs. On se fait donc une petite compétition de savoir lequel va être sorti avant l’autre », raconte Maveric Lamoureux, qui a parlé à de nombreuses équipes virtuellement au cours du dernier mois. 

« C’est sûr que je suis nerveux, mais en même temps, j’ai vraiment hâte. J’ai hâte que ce soit passé pour savoir où je m’en vais l’an prochain au camp. J’ai plus hâte que je suis nerveux », de décrire le défenseur qui, à défaut de pouvoir être sur place, vivra le moment en famille et bien sûr, avec son père.

Félix Gagnon 

Chez les joueurs régionaux, l’attaquant Félix Gagnon vient en tête de liste, lui qui est classé en quatrième ronde, 71e au total, par la Centrale de recrutement de la LHJMQ. Le 71e choix du repêchage appartient justement aux Saguenéens pour le moment, mais entre les branches, le nom de Félix Gagnon est évoqué souvent en troisième ronde. Son intelligence sur la patinoire retient particulièrement l’attention. Surtout utilisé dans un rôle défensif la saison dernière avec les Élites, Félix Gagnon a tout de même amassé 21 points, dont six buts, en 41 rencontres à sa première saison dans le midget AAA.

Une bourse pour Guillaume Dufour

Sports

Une bourse pour Guillaume Dufour

À l’instar de son coéquipier Vincent Belley, qui avait mérité l’une des quatre bourses d’études de 750 $ offertes par Hockey Québec et B.F. Lorenzetti, le capitaine des Élites de Jonquière, Guillaume Dufour, a lui aussi mérité l’une des quatre bourses d’études, dans ce cas-ci celles du CÉGEP Sollio Groupe Coopératif décernées aux joueurs étudiants de niveau collégial qui se sont démarqués au niveau académique.

En passant, la Ligue de hockey midget AAA du Québec amorce sa dernière semaine de dévoilement des récipiendaires et nommés en lice dans le cadre du Gala virtuel des Champions 2019-20, lequel sera diffusé le 31 mai.

Poste d'entraîneur des Élites: Arnaud Dubé se donne du temps

Hockey midget AAA

Poste d'entraîneur des Élites: Arnaud Dubé se donne du temps

Entraîneur-adjoint des Élites midget AAA de Jonquière pour la saison 2019-20, Arnaud Dubé apparaît comme un choix logique pour succéder à Maxime Desruisseaux, qui vient de se joindre à l’organisation des Tigres de Victoriaville pour la saison 2020-21. Malgré son intérêt pour le poste, le jeune entraîneur de carrière souhaite s’accorder un temps de réflexion pour bien peser le pour et le contre avant de plonger dans l’aventure ou plutôt dans l’inconnu. Car peu importe qui sera à la barre des Élites, la prochaine saison sera tout sauf normale, en raison des nombreuses incertitudes liées à la pandémie.

«Je veux me laisser le temps de bien digérer la nouvelle. Il n’y a rien qui presse dans le contexte actuel et c’est de voir comment je me sens là-dedans. Je veux être sûr de mon coup», a expliqué Arnaud Dubé lorsque joint dimanche.

Desruisseaux quitte les Élites après un an

Sports

Desruisseaux quitte les Élites après un an

Cette fois, c’est la bonne pour Maxime Desruisseaux. L’entraîneur quitte son poste à la barre des Élites de Jonquière dans le midget AAA pour accepter un rôle d’entraîneur associé avec les Tigres de Victoriaville, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

C’est un retour aux sources pour Maxime Desruisseaux, qui a été adjoint des Tigres pendant six ans et qui demeure dans les Bois-Francs. Le mois dernier, il avait fait partie du processus pour diriger les Tigres, à la suite du départ de Louis Robitaille avec les Olympiques de Gatineau, mais n’avait pas été retenu. L’ancien attaquant de l’équipe Carl Malette lui avait été préféré. Ce dernier a toutefois tout fait pour le ramener dans le giron des Tigres. À Victoriaville, Desruisseaux aura des responsabilités très importantes, d’où le titre d’entraîneur associé.

Carl Mallette à la barre des Tigres: Desruisseaux reste avec les Élites

Hockey midget AAA

Carl Mallette à la barre des Tigres: Desruisseaux reste avec les Élites

Les Élites midget AAA de Jonquière peuvent respirer un peu mieux, du moins pour l’instant, puisque l’organisation des Tigres de Victoriaville a finalement arrêté son choix sur Carl Mallette pour le poste d’entraîneur-chef de la formation junior majeur.

Le nom de l’entraîneur-chef actuel des Élites, Maxime Desruisseaux, avait en effet circulé comme étant un candidat potentiel pour succéder à Louis Robitaille, lequel avait été recruté par les Olympiques de Gatineau.

Les Élites regardent vers l’avant

Élites

Les Élites regardent vers l’avant

Vaincus en trois matchs consécutifs aux mains des Grenadiers de Châteauguay (10e), les Élites midget AAA de Jonquière (5e) vont faire leur deuil de cette élimination rapide pour ensuite se retrousser les manches et tenter de clore la saison sur une bonne note lors de leur parcours vers la Coupe Dodge qui se déroulera du 15 au 19 avril, au Foyer des loisirs.

Les Grenadiers de Châteauguay ont causé une certaine surprise en vainquant les Jonquiérois 3-1 et 1-0 au Foyer des loisirs et 7-1 à Châteauguay. Malgré ce congé précoce, l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux a apprécié la façon de jouer de ses protégés, notamment durant les deux premiers matchs.

Séries du hockey midget AAA: déjà la fin pour les Élites

Sports

Séries du hockey midget AAA: déjà la fin pour les Élites

Les Élites de Jonquière n’ont pas été en mesure de se remettre des deux revers encaissés à domicile et ils ont été balayés par les Grenadiers de Châteauguay 3 à 0 dans la série de premier tour des éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Les Jonquiérois ont courbé l’échine 7 à 1, jeudi, au Centre multisport Guy-Scott de Châteauguay.

Initialement favoris pour remporter la série, les Élites n’ont jamais été en mesure de retrouver leur rythme de fin de saison qui leur avait permis de terminer au cinquième rang de la LHMAAAQ. Les Jonquiérois se sont plutôt inclinés 3 à 1, 1 à 0 puis 7 à 1, pour terminer leur saison en queue de poisson.

Les Élites au pied du mur

Élites

Les Élites au pied du mur

Les Élites midget AAA de Jonquière ont été quasi impeccables, mardi soir, mais encore une fois, ce sont les Grenadiers de Châteauguay qui ont eu le dernier mot en l’emportant 1-0 devant plus de 350 spectateurs réunis au Foyer des loisirs. Tirant de l’arrière 2-0 dans cette série 3 de 5, les troupes de Maxime Desruisseaux se retrouvent maintenant acculés au pied du mur, alors que la série se transporte à Châteauguay pour les deux prochains matchs.

Les Élites ont tout fait. Ils ont patiné la pédale au fond, encaissé de rudes mises en échec, bloqué des tirs, pris des tirs au but, mais rien à faire: ils se sont heurtés encore une fois au gardien Jasmin Simon, qui s’est montré intraitable face aux 36 tirs dirigés contre lui. Le gardien des Élites, William Blackburn, a lui aussi eu son mot à dire en repoussant 27 des 28 lancers. D’ailleurs, il aura fallu attendre 47min08 avant de voir Hugo Audette inscrire le seul but de la rencontre, à la faveur d’une supériorité numérique. Mais pour le reste, les Élites ont vraiment été dominants.

Les Élites échappent le premier match des séries

Hockey midget AAA

Les Élites échappent le premier match des séries

Les Élites de Jonquière n’ont pas lésiné sur les efforts devant une belle foule de plus de 325 spectateurs réunis au Foyer des loisirs, mais ils se sont heurtés à un gardien en pleine possession de ses moyens en Jasmin Simon des Grenadiers de Châteauguay. Si bien que la troupe de Maxime Desruisseaux s’est inclinée 3-1 à l’issue de ce premier duel des huitièmes de finale de la Ligue de hockey midget AAA.

Même s’ils ont dominé 31-22 dans les tirs au but à l’issue de la rencontre, les Jonquiérois ne ont semblé un peu amorphes en première et ce sont les visiteurs qui en ont profité pour s’inscrire en premier au pointage sur un tir de Zachary Chalifoux, qui a frappé la barre de métal pour retomber derrière William Blackburn. Les Élites on ensuite profité d’un 5 contre 3 de deux minutes complètes sans toutefois parvenir à niveler la marque.

Les Élites affronteront les Grenadiers

Élites

Les Élites affronteront les Grenadiers

À leur dernier match du calendrier régulier, les Élites de Jonquière et le Blizzard du Séminaire St-François se sont livré une véritable guerre de tranchées, vendredi soir, au Complexe sportif de Saint-Augustin-de-Desmaures. Les locaux ont finalement eu le dernier mot avec une victoire de 5-4 en tirs de barrage. Malgré le résultat, les Jonquiérois ont conservé leur cinquième position au classement général et ont rendez-vous avec les Grenadiers de Châteauguay, dixièmes, au premier tour des séries.

En raison du classement serré, peu de séries étaient confirmées en cette dernière soirée d’action de la saison dans la Ligue de hockey midget AAA. La troupe de Maximes Desruisseaux avait toujours une chance de perdre un rang au classement général, mais ne pouvait plus terminer plus haut que la cinquième place.

Les Élites balaient le programme double contre Amos

Hockey midget AAA

Les Élites balaient le programme double contre Amos

Les Élites de Jonquière ont terminé leur saison à domicile en force, dimanche, en s’imposant 7-2 contre les Forestiers d’Amos, pour balayer les honneurs du programme double présenté au Foyer des loisirs.

Malgré une avance de 4-0 après 20 minutes de jeu, l’entraîneur-chef des Jonquiérois, Maxime Desruisseaux, avoue qu’il n’était pas vraiment satisfait de ses troupes en première période. «Ce qui est arrivé à Amos, qui jouait une bonne première, mais perdait 4-0, ça nous est arrivé cette année et c’était un peu le retour du balancier. Sauf qu’on a été opportunistes. Notre première ligne, Fabrice Fortin, Guillaume Dufour et Philippe Goulet, a vraiment mené l’attaque. Ils ont été une menace constante durant tout le match et ils ont été particulièrement dangereux. En deuxième, on a mieux joué et en troisième également», a-t-il commenté après la rencontre.

Les Élites commenceront les séries à domicile

Sports

Les Élites commenceront les séries à domicile

Les Élites de Jonquière ont poursuivi sur leur lancée avec une 3e victoire de suite et une 7e dans les dix derniers matchs en prenant la mesure des Forestiers d’Amos 3 à 1 au Foyer des Loisirs d’Arvida samedi après-midi, dans le premier match de deux en deux jours entre les deux équipes.

Cette victoire permet aux Élites de s’assurer de commencer les séries éliminatoires à domicile. Actuellement 6e du classement général, Jonquière ne peut plus se faire dépasser par ses poursuivants, alors que les troupes de Maxime Desruisseaux peuvent toujours rejoindre le 4e rang.

L’entraîneur-chef des Élites, Maxime Desruisseaux, devait composer avec un effectif réduit à neuf attaquants. « Je suis bien content. Jouer trois fois vingt minutes avec trois attaquants en moins, ce n’est vraiment pas facile. Ça a été une rencontre épuisante, mais je suis content de la façon que les gars se sont comportés. »

Le pilote des Élites est conscient que l’avantage de la glace aura un impact sur la première ronde. « On va jouer le vendredi et les séries commencent lundi. On n’aura pas beaucoup de repos, alors ce sera un avantage de ne pas avoir à voyager pour commencer. »

La première période a donné droit à un duel de gardien entre Nathan Darveau pour les visiteurs et William Blackburn pour les Élites. Ils ont été parfaits en bloquant respectivement neuf et dix tirs.

Il aura fallu attendre jusqu’en fin de deuxième pour voir le premier but. Avec un peu plus de trois minutes à faire, François Breton a ouvert la marque avec son 13e de l’année.

Breton a remis ça en début de troisième période. Après seulement 51 secondes, il a déjoué Darveau pour une seconde fois pour porter la marque à 2 à 0. Moins de deux minutes plus tard, Félix Gagnon a inscrit son 5e pour faire 3 à 0.

Marcus Gilpin a tenté de relancer son équipe en milieu de troisième en déjouant Blackburn, mais l’espoir des Foreurs de Val d’Or n’a rien donné plus pour terminer la rencontre avec 29 arrêts sur les 30 lancers dirigés vers sa cage.

Blackburn a été excellent devant son filet et son entraîneur-chef a souligné son travail après la rencontre. « Il a encore été excellent. Depuis son retour il y a trois matchs, il est incroyable. C’était un duel de gardien. Darveau aussi a été très solide ». Son travail lui a valu la première étoile pour un troisième match de suite.

Les deux équipes se retrouveront à 13 h au Foyer des Loisirs. Il s’agira de l’avant-dernier match des Élites cette saison et du dernier à domicile. Jonquière terminera sa saison régulière contre le Blizzard du Séminaire Saint-François vendredi soir, dans un match qui pourrait avoir une influence sur le classement général.

Un voyage payant à Gatineau pour les Élites

Sports

Un voyage payant à Gatineau pour les Élites

Les Élites de Jonquière sont arrivés à Gatineau vendredi, avec une seule mission en tête, dépasser les Gatinois au classement général, et ils l’ont remplie à la perfection en signant le doublé samedi après-midi grâce à une victoire de 5 à 2 sur l’Intrépide au Complexe Branchaud-Brière. Les Élites avaient aussi remporté le duel de vendredi soir, au compte de 3 à 0.

Avec seulement trois matchs à disputer, les Élites (22-14-3) ont maintenant cinq points de priorité sur Gatineau (21-16-1). Ces deux succès ont aussi permis à la troupe de Maxime Desruisseaux de coiffer les Estacades de Trois-Rivières (21-13-4). Les Élites sont maintenant en cinquième position de la LHMAAAQ, mais Trois Rivières a un match de plus à disputer.

Importante victoire des Élites à Gatineau

Élites

Importante victoire des Élites à Gatineau

Le sixième rang de la Ligue de hockey midget AAA du Québec est à l’enjeu pour les Élites de Jonquière (21-14-3) en fin de semaine à Gatineau et ils ont bien rempli la première moitié de leur mandat, l’emportant 3-0 vendredi soir sur l’Intrépide (21-15-1).

«C’était un match pas mal important. Avec le classement serré et toutes les équipes qui continuent de gagner, on n’a pas beaucoup de place à l’erreur», de convenir l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux.

Les Élites muselés par Vincent Fillion

Hockey midget AAA

Les Élites muselés par Vincent Fillion

Les Élites de Jonquière se sont heurtés à une muraille appelée Vincent Fillion, dimanche, à l’occasion de leur dernier duel contre les Estacades de Trois-Rivières cette saison. Malgré les 38 tirs décochés vers lui, le cerbère de 15 ans n’a cédé qu’à deux reprises pour permettre aux Trifluviens de repartir du Foyer des loisirs avec une victoire de 5-2.

Entraîneur-chef des Élites, Maxime Desruisseaux s’est dit très satisfait de la prestation des siens malgré la défaite. « C’est une de nos défaites cette année dont je suis satisfait. C’est rare que ça arrive dans une saison, mais on a effectué près de 40 tirs et on n’en a pas donné 20. Alors, je pense qu’on a fait plein de belles choses, mais on s’est butés à un gardien en pleine forme. Même à la fin, quand c’était 4-2, les gars n’ont jamais abandonné. Comme j’ai dit aux joueurs, pour que j’enlève notre gardien avec un peu plus de quatre minutes à faire, c’est parce que j’avais confiance en eux. C’est le côté positif du match. (Cela dit), oui, on a eu de petits moments où on leur a offert des opportunités, mais en général, quand tu donnes en bas de 20 lancers, ça signifie qu’ils n’en ont pas eu tant que ça », argue Desruisseaux.

Une victoire qui fait du bien aux Élites

Sports

Une victoire qui fait du bien aux Élites

Il y a des victoires qui font plus de bien que d’autres. Celles des Élites de Jonquière 3-2 en tirs de barrage samedi après-midi au Foyer des Loisirs sur les Chevaliers de Lévis entre parfaitement dans cette catégorie.

Les succès des Jonquiérois ont été très rares contre leurs rivaux de division qui avaient gagné tous les affrontements lors des deux dernières saisons.

Les Élites évitent le piège et l’emportent

Sports

Les Élites évitent le piège et l’emportent

Les Élites de Jonquière ne sont pas tombés dans le piège de la dernière équipe au classement alors qu’ils ont pris la mesure des Albatros du Collège Notre-Dame 6 à 4 au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup samedi après-midi.

Guillaume Dufour et Philippe Goulet ont connu un bon après-midi au boulot avec une récolte de trois points chacun. Thomas Boucher a aussi excellé avec 29 arrêts. Les Albatros (8-24-3) avaient eu le dessus sur Jonquière (19-13-3) lors de la demi-finale du Challenge Midget AAA disputée à La Baie au mois de décembre, pour éventuellement remporter le tournoi.

L’entraîneur-chef des Élites, Maxime Desruisseaux, s’était fixé un élément en particulier dont ses joueurs devaient être meilleurs et ils ont bien répondu. « On a connu un excellent départ. Notre début de match était solide. Si on compare avec les dernières parties, on est nettement meilleur. Les gars étaient déterminés à bien commencer la rencontre et ils ont réussi. »

Bien qu’ils ont été punis à cinq reprises, les Élites n’ont pas été indisciplinés, comme c’était le cas lors du dernier match. « Ce n’était pas des punitions d’indiscipline. On travaillait fort et ce sont des choses qui arrivent. Notre-Dame aime ça jouer sur la limite de la légalité et je suis très content que mes joueurs ne soient pas entrés dans ce type de match », a expliqué l’entraîneur-chef des Jonquiérois.

Les Albatros ont été les premiers à s’inscrire au pointage. Après seulement quatre minutes, Alex Pelletier a déjoué Thomas Boucher. La réplique a été plus que rapide. Charles-Antoine Tremblay a ramené les deux équipes à la case départ seulement 11 secondes après le premier but.

Deux minutes plus tard, François-Xavier Bédard a donné l’avance à Jonquière avec son 11e de la saison. Philippe Goulet a doublé l’avance quelques instants plus tard.

Goulet est revenu à la charge en milieu de deuxième avec un but sur l’avantage numérique. Nathan Drapeau a réduit l’écart, mais Guillaume Dufour a redonné la priorité de trois buts à son équipe avec quatre minutes à jouer à la période médiane. Louis-Charles Martinet a répliqué avant la fin de la période pour faire 5 à 3 avec 20 minutes à jouer.

Émile Lambert a donné espoir à son équipe en début de troisième, mais Félix Bédard a complété le pointage sur l’avantage numérique.

Les Élites ont maintenant une semaine de congé pour préparer leur prochaine rencontre contre les puissants Chevaliers de Lévis (23-8-3). La rencontre sera disputée au Foyer des loisirs d’Arvida samedi à 14 h.

Défaite des Élites

Élites

Défaite des Élites

Les Élites ont manqué d’opportunisme, en plus d’être indisciplinés, et les Estacades de Trois-Rivières en ont profité, l’emportant 3 à 1, jeudi soir, au Foyer des loisirs d’Arvida.

Les Élites (18-8-3) n’ont pas été en mesure de marquer sur quatre avantages numériques, alors que les Estacades (18-13-4) ont frappé deux fois en six occasions.

Spectaculaire remontée des Élites

Hockey midget AAA

Spectaculaire remontée des Élites

Après une remontée de quatre buts en deuxième, les Élites de Jonquière se sont imposés en troisième avec deux autres buts sans réplique pour l’emporter 7-5 contre les Estacades de Trois-Rivières, dimanche.

Les spectateurs du Foyer des loisirs ont eu droit à un match enlevant jusqu’à la fin alors qu’après un début de rencontre difficile en première pour les locaux, les deux équipes se sont ensuite relancé l’une et l’autre, particulièrement en deuxième. Les Élites, qui devancent les Estacades au 5e rang au classement général de la ligue midget AAA, étaient déterminés à maintenir leur avance et c’est ce qu’ils ont réussi à faire en s’imposant en troisième. Pas question de se faire jouer le même tour que vendredi, alors que le Blizzard du Séminaire Saint-François avait enlevé la victoire 7-5 avec un doublé en troisième.

Journée familiale pour les Élites

Élites

Journée familiale pour les Élites

Les partisans des Élites de Jonquière ont eu le plaisir de patiner avec leurs joueurs préférés, samedi, à l'anneau de glace du Foyer des Loisirs à Arvida, à l'occasion de la cinquième édition de Viens patiner avec les Élites.

Organisé par la Corporation Centre-Ville Arvida, l'événement a accueilli près de 300 jeunes, qui ont eu la chance de rencontrer la toute nouvelle mascotte des Élites, qui sera nommée dans les prochaines semaines grâce à un concours. Le conseiller municipal Carl Dufour a participé à l'événement, en compagnie du président des Élites, Michel Simard, et de la directrice de la Corporation Centre-Ville Arvida, Kate Savard. L'activité marquait le début des « Samedis animés à l’Anneau de glace du Foyer », une série de cinq samedis organisés en collaboration avec le Patro de Jonquière. Les prochains samedis sont les 15 février, 22 février, 29 février et 7 mars.

Revers des Élites à domicile: un duel offensif à l’avantage du Blizzard

Hockey

Revers des Élites à domicile: un duel offensif à l’avantage du Blizzard

À leur retour au Foyer des Loisirs, les Élites de Jonquière ont vu la victoire leur glisser entre les mains en fin de rencontre face au Blizzard du Séminaire Saint-François, qui l’a emporté au compte de 7-5.

Les Jonquiérois disputaient un premier match à leur domicile régulier depuis le 7 décembre. Nommé joueur offensif du mois de décembre, le capitaine Guillaume Dufour a ouvert les hostilités, ce qui a débouché sur un festival offensif qui s’est soldé par le même pointage que lors de la rencontre du 9 janvier à Sainte-Foy, encore à l’avantage du Blizzard, qui avait été en contrôle à ce moment.

Le week-end prend fin sur une bonne note pour les Élites

Hockey midget AAA

Le week-end prend fin sur une bonne note pour les Élites

Les Élites midget AAA de Jonquière ont conclu leur fin de semaine sur la route sur une bonne note en s’imposant 4-1 contre le Phénix du Collège Esther-Blondin. Les protégés de Maxime Desruisseaux rentrent donc au bercail avec une fiche de ,500, eux qui s’étaient inclinés 4-2, samedi, face au Rousseau Royal de Laval.

Indisciplinés samedi, les Élites ont apporté quelques ajustements dimanche, même s’il y a encore place à l’amélioration, pour demeurer invaincus en trois occasions contre le Phénix. « Ce n’était pas parfait encore, mais on a quand même été bons en fin de semaine. Même si on a été un peu indisciplinés, on a cependant été vraiment bons en désavantage numérique. Je suis vraiment content de cette facette de notre jeu. Ç’a aussi bien été en avantage numérique. Les unités spéciales ont donc super bien fait. Notre gardien William Blackburn a été très très bon et nous avons eu la contribution de tout le monde. Donc, c’est plaisant », a commenté le pilote des Élites à l’autre bout du fil.

L'indiscipline coule les Élites

Sports

L'indiscipline coule les Élites

Les Élites de Jonquière étaient de retour après une longue pause pour le temps des fêtes, mais l’indiscipline est venue entacher une bonne prestation. Les hommes de Maxime Desruisseaux ont baissé pavillon devant le Rousseau-Royal de Laval-Montréal au compte de 4 à 2 à l’Aréna Fleury de Montréal.

Jonquière (16-11-3) a cumulé un total de 29 minutes de pénalités au cours de la rencontre, contre seulement huit pour Laval-Montréal (20-11). Malgré de nombreuses minutes à court d’un homme, les Élites ont eu le dessus 27 à 25 au chapitre des tirs au but.

L’entraîneur-chef des Élites, Maxime Desruisseaux était très content du match joué par ses jeunes joueurs. « Les cinq premières minutes n’ont pas été faciles. On s’y attendait un peu après une longue pause, mais rapidement, l’énergie et le rythme sont revenus. Je suis content de la façon que l’on a joué. Ce match-là aurait pu aller d’un côté comme de l’autre. »

Le pilote de Jonquière est revenu sur l’indiscipline de sa troupe. « On a eu beaucoup trop de pénalité. Heureusement, les gars ont bien répondu, mais c’est surement le seul point négatif que j’ai à dire sur notre rencontre. Avec un classement aussi serré et des équipes très compétitives, il va falloir être beaucoup plus discipliné dans nos prochains matchs », a exprimé Maxime Desruisseaux après l'affrontement.

Après cinq premières minutes plus difficiles, les Élites ont repris du poil de la bête. Leurs tentatives ont cependant été contrées par le gardien Nicolas Ruccia. Ce sont les locaux qui ont marqué le premier but. Salvatore Bucaro a déjoué Thomas Boucher peu avant la 15e minute de jeu.

La réplique ne s’est pas fait attendre. François Breton a enfilé son 9e filet de la campagne en fin de période, alors que les Élites évoluaient avec un homme en plus, pour ramener les deux équipes à la case départ.

Le but tardif a donné des ailes aux visiteurs pour le début de la deuxième période. Après seulement 94 secondes, Philippe Goulet a lancé son équipe devant avec son 6e de la saison. Guillaume Dufour obtenait sa deuxième mention d’aide du match sur la séquence. Davide Patella a refroidi les ardeurs des Jonquiérois en nivelant la marque trois minutes plus tard. La marque est restée ainsi jusqu’au deuxième entracte.

Alors que les Élites étaient déjà à court d’un joueur, Francois-Xavier Bédard a écopé d’une pénalité après seulement six secondes pour offrir un cinq contre trois. Michael Mastrodomenico n’a eu besoin que de 31 secondes pour battre Boucher et faire 3 à 2. Isaac Dufort a complété dans un filet désert.

Les Élites pourront rapidement se reprendre alors qu’ils seront en action pour une deuxième fois en autant de jours dimanche. Les troupes de Maxime Desruisseaus seront à Lachenaie pour y affronter le Phénix du Collège Esther-Blondin (8-21-1) à 13 h 30. Après cette rencontre, il restera 11 parties à la saison des Élites.

Les Élites accueillent deux nouveaux venus

Élites

Les Élites accueillent deux nouveaux venus

Les Élites midget AAA de Jonquière alignent deux nouveaux joueurs depuis quelques jours avec l’arrivée de l’attaquant Charles-Antoine Tremblay et le retour du défenseur Mathis Roy à la suite des départs du centre Jérémy Pelchat et de l’arrière Vincent Belley.

Victime d’une déchirure du ligament croisé antérieur au retour de la pause des Fêtes, le Chicoutimien Vincent Belley a dû se résoudre à mettre un terme à la présente saison. Quant au Dolmissois Jérémy Pelchat, il a choisi d’aller évoluer avec le midget Espoir afin de retrouver son erre d’aller.

Remontée incomplète pour les Élites

Élites

Remontée incomplète pour les Élites

Les joueurs des Élites de Jonquière sont passés par toute la gamme des émotions à leur retour du congé des Fêtes, jeudi après-midi. En action face au Blizzard du Séminaire St-François, la formation de hockey midget AAA a bien failli effacer un déficit de quatre buts, avant de s’incliner 7-5.

Alors qu’ils tiraient de l’arrière 6-2 à mi-chemin en troisième période, les Élites ont marqué trois buts en moins de deux minutes pour réduire l’écart à 6-5. Mathieu Lavoie, Marc-Antoine Pouliot et François Breton ont été les buteurs, tandis que Félix Bédard, en début de 3e, et Philippe Goulet, au premier tiers, ont inscrit les autres filets des Jonquiérois.

Desruisseaux fier de la progression des Élites

Élites

Desruisseaux fier de la progression des Élites

Avec seulement 14 parties à disputer au calendrier régulier, l’entraîneur-chef des Élites midget AAA de Jonquière, Maxime Desruisseaux, constate une progression de ses troupes à la hauteur de ses attentes, lui qui s’est amené à la barre de l’équipe en juin dernier. Le pilote des Jonquiérois trace donc un bilan positif du chemin parcouru jusqu’à maintenant.

Après les deux tiers de la saison écoulés, la formation jonquiéroise occupe officiellement le 4e rang du classement général. Mais si l’on tient compte du nombre de points, les Élites pointent au 3e rang avec 50 points, mais avec un match en main sur Laval-Montréal qui en cumule 48 et les devance pour l’instant.