Élites

Daniel Giguère, président d’honneur

L’organisation des Élites de Jonquière n’a pas eu à chercher bien longtemps pour dénicher son président d’honneur du tournoi de golf annuel, présenté le mercredi 5 septembre au Club de golf Saguenay d’Arvida. Il s’agit de Daniel Giguère, président et directeur général de la Voie Maltée.

C’est en quelque sorte un mariage de raison entre les deux groupes. Lors de l’annonce officielle, faite jeudi à l’usine de la Voie Maltée, le président des Élites Michel Simard a rappelé que l’organisation de hockey midget AAA et le PDG de la microbrasserie partageaient les mêmes valeurs.

Élites

Les Élites finissent la saison en beauté

Les membres de la structure intégrée des Élites de Jonquière ont terminé leur saison de hockey en beauté lors de la fin de semaine des programmes enrichis U14 et U15, en banlieue de Montréal.

Plus de 1200 joueurs et entraîneurs étaient réunis pour l’occasion à Saint-Hyacinthe et Brossard. Les 15 structures de la Ligue de hockey midget AAA du Québec prenaient part à des tournois par catégorie d’âge.

Élites

Les Élites sont éliminés

La saison des Élites de Jonquière est officiellement terminée. La formation de hockey midget AAA a fait match nul 3-3 face aux Chevaliers vendredi soir à Lévis, mais ce ne fut pas suffisant pour prolonger le débat.

Lors de ce deuxième match de la série aller-retour dans le cadre des éliminatoires de la Coupe Dodge, les Élites devaient absolument l’emporter pour se donner une chance de poursuivre leur route. En cas de victoire, les deux équipes auraient joué une période supplémentaire pour trancher.

Cette situation avait été provoquée à la suite de la victoire des Chevaliers au compte de 3-1, mercredi soir, au Foyer des loisirs.

« Je suis vraiment fier du comportement des joueurs tout au long du processus des séries de la Coupe Dodge, a souligné l’entraîneur Steve Thériault. Ils avaient décidé de continuer à jouer parce qu’ils s’appréciaient en tant que groupe et ils l’ont prouvé jusqu’à la dernière seconde. Ils ont porté le chandail des Élites avec fierté jusqu’à la fin et c’est de ça que je suis le plus fier. Quand tu te comportes de cette façon, tu perds peut-être au score, mais tu n’es pas un perdant. C’est un peu la leçon de vie que je veux qu’ils acquièrent. Quand tu donnes tout ce que tu as à donner, que ce soit dans le sport ou dans la vie, tu n’es pas un perdant. »

Les Élites ont obtenu une belle chance de prendre les devants en fin de troisième lorsqu’ils ont retiré leur gardien Samuel Richard à la faveur d’un sixième attaquant. Malgré du temps de qualité en zone adverse, ils n’ont pas marqué.

Mikisiw Awashish, Maxime D. Lavoie et Pierre-Luc Guy ont compté les buts des Élites, qui n’ont jamais pris les devants dans ce duel.

« Dans l’état d’esprit auquel les joueurs étaient, tout aurait pu arriver », a affirmé Steve Thériault.

Précamp

L’organigramme des Élites va maintenant se tourner vers le précamp, prévu du 9 au 13 mai. Il se déroulera conjointement avec les deux équipes Midget Espoir de la structure intégrée des Élites, soit les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean et les Nord-Côtiers de la Côte-Nord. Environ 80 joueurs sont attendus.

Nouveauté cette année, les Élites repoussent de quelques semaines leur précamp puisqu’ils ont décidé de ne pas participer au tournoi printanier à Québec, face aux autres équipes de leur division. Cette façon de faire donnera plus de temps aux dirigeants d’évaluer les joueurs dans un environnement propre à l’équipe jonquiéroise.

Élites

Défaite de 3-1 des Élites

Les Élites de Jonquière ont perdu 3 à 1 mercredi soir contre les Chevaliers de Lévis, lors du premier match de leur série aller-retour qui sert de qualification pour la Coupe Dodge.

Le point tournant de la rencontre s’est déroulé en milieu de troisième période, alors que le capitaine des Élites, Mikisiw Awashish, s’est vu décerner une pénalité pour double-échec quelques secondes après le premier but des siens.

Ce but, oeuvre d’Alexis Bourassa, avait permis aux Jonquiérois de créer l’égalité dans la partie. Les Chevaliers ont rapidement compté en avantage numérique, faisant 2 à 1. «Disons qu’il y a des gestes que les arbitres n’ont pas vus. J’ai demandé à Mikisiw d’aller parler à l’arbitre parce qu’un double-échec sur un de nos gars devant le filet n’avait pas été appelé, a expliqué l’entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault. L’arbitre a dit à Mikisiw qu’il serait vigilant. Trente secondes plus tard, il donne une pénalité à Mikisiw pour double-échec!»

Les Chevaliers ont marqué leur troisième but dans un filet désert, avec une seconde à jouer. Le match a été très serré du début à la fin. 

L’enjeu de la Coupe Dodge est beaucoup moins intéressant dans le midget AAA que dans les autres calibres (atome, pee-wee, etc.). La Coupe Dodge est en quelque sorte un prix de consolation dans le midget AAA. «Les joueurs sont moins motivés, mais on doit faire en sorte qu’ils le restent quand même, souligne Thériault. Nous sommes chanceux, nous avons vraiment un beau groupe qui veut continuer de jouer ensemble le plus longtemps possible.»

La série aller-retour se déplace à Lévis vendredi pour le deuxième match de cette ronde de qualification pour la Coupe.

Élites

Les Élites éliminent les Albatros

Après une victoire de 3-1 la semaine dernière, les Élites de Jonquière ont terminé le travail devant leurs partisans au Foyer des loisirs en s’imposant 7-2 contre les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup. La troupe de Steve Thériault poursuivra donc sa route en vue de se qualifier pour la Coupe Dodge avec, comme prochains adversaires, les Chevaliers de Lévis.

Les Élites et les Albatros ont joué au chat et à la souris pendant la première moitié de la rencontre. Les protégés de Steve Thériault ont été les premiers à s’inscrire au pointage, Alexis Bourassa faisant mouche à 11mn12 en première sur des passes de Maxime D. Lavoie et d’Édouard Charron. Mais 16 secondes plus tard, Marc-Olivier Mathurin (choix de 9e ronde des Saguenéens en 2017) a créé l’égalité.

«Même si ce n’est pas une préparation comme une finale de série, il n’en reste pas moins qu’on veut jouer de la bonne façon jusqu’à la fin. Et on n’était pas satisfait de la première période où il y a eu 15 revirements. Les joueurs essayaient de trop en faire; ils jouaient plus individuels et ils essayaient de réinventer notre façon de jouer», a expliqué l’entraîneur-chef des Élites.

Les joueurs ont saisi le message et dès le début de la deuxième, les Élites ont repris les devants sur un but d’Édouard Charron, mais voilà que Mathurin a de nouveau déjoué Samuel Richard pour créer l’impasse. Avec moins de cinq minutes à faire, Charles-Édouard Drouin s’empare d’un retour de lancer pour redonner l’avance aux locaux, tandis qu’Antoine Savard, bien placé dans l’enclave, a battu de vitesse le gardien Raphaël Audet avec 27 secondes à faire. Forts d’une avance de 4-2 sur les visiteurs, les Jonquiérois ont poursuivi sur leur lancée alors que Vincent Fortin (avantage numérique) et Mikisiw Awashish (filet désert) et Tristan Gagné ont scellé l’issue de la rencontre.

«Les Albatros étaient une équipe vulnérable et on se devait de dominer comme on l’a fait en deuxième et en troisième», a ajouté Steve Thériault.

Le pilote des Élites a aussi souligné le bon travail des trois joueurs affiliés provenant du midget Espoir de Saguenay, soit Fabrice Imbeau, Guillaume Dufour et Félix Gauthier. «Ils ont vraiment très bien fait ça. On les avait réunis ensemble sur un trio et leur apport en première a pavé la voie aux autres, souligne-t-il. Je pense qu’ils ont donné le goût aux autres de lever leur jeu d’un cran. Ils ont été efficaces.» 

Mercredi contre Lévis

Les Élites poursuivront donc leur route dans leur division. «Comme les Estacades de Trois-Rivières sont en finale, ils ne font pas partie de ce processus. On va donc jouer deux matchs contre Lévis dans une série aller-retour comme contre les Albatros et le gagnant affrontera le Blizzard du Séminaire Saint-François (Québec).»

Les Élites accueillent les Chevaliers de Lévis au Foyer des loisirs mercredi, à 19h, pour ensuite leur rendre la politesse vendredi prochain.

Sports

Retour victorieux pour les Élites

De retour à l’action après deux semaines sans jouer un match, les Élites de Jonquière ont signé une victoire de 3-1 face aux Albatros du Collège Notre-Dame, dimanche, à Rivière-du-Loup, dans le cadre des séries de la Coupe Dodge.

Les deux équipes se retrouveront vendredi soir au Foyer des loisirs pour le deuxième match de cette série aller-retour. Advenant une victoire, Jonquière passera au tour suivant. Si jamais les Albatros l’emportent, les deux équipes disputeront une prolongation.

Dimanche, Vincent Fortin a brisé une égalité de 1-1 en début de troisième période. Le capitaine Mikisiw Awashish a cloué le cercueil des locaux avec moins de cinq minutes à faire en inscrivant son deuxième but de la partie.

« Il y a eu de l’inconstance de part et d’autre et je pense que les unités spéciales ont fait la différence, a résumé l’entraîneur des Élites, Steve Thériaut. Notre avantage numérique (2 en 8) a provoqué plusieurs chances et notre désavantage numérique (parfait en cinq occasions) a été bon également. On savait que ça serait ce genre de match et on voulait mettre l’accent sur l’échec-avant et sur les phases de jeu exigeant de l’intensité. On a eu plusieurs chances et si on avait pu en profiter un peu plus, ça aurait pu être un match plus offensif. »

Devant le filet, Zachary Paradis a été solide avec 31 arrêts. Son vis-à-vis, Marc-Antoine Bérubé Jalbert, a été confronté à 37 lancers.

Même s’ils ont été éliminés des séries éliminatoires dans le circuit midget AAA, les joueurs de Steve Thériault sont alimentés par un désir de bien faire dans le volet éliminatoire de la Coupe Dodge.

« On a été éliminé le dimanche (4 mars, face aux Cantonniers) et le lendemain, les joueurs tombaient en semaine de relâche à l’école, a rappelé Thériault. Ils ont pu retourner à la maison pour prendre un peu de recul et ils ont eu le temps de s’ennuyer un peu. Ils s’apprécient et ils trouvent que c’est trop tôt pour arrêter de jouer. Ils veulent continuer le plus longtemps possible. »

Élites

Les Élites battus par les Cantonniers

À l’issue d’un rude match contre les Cantonniers de Magog, les Élites de Jonquière auront tout de même offert une belle opposition avant de concéder la victoire 5-3 à leurs adversaires, en plus des honneurs de cette série quart de finale de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Devant une belle foule présente au Foyer des loisirs, les troupiers de Steve Thériault ont amorcé la rencontre du bon pied, Maxime D. Lavoie marquant son premier des séries. Toutefois, l’indiscipline des locaux a été coûteuse, puisque les protégés de l’ancien gardien des Sags, Félix Potvin, ont profité de deux jeux de puissance pour prendre les devants 2-1 après le premier vingt.

En deuxième, Jérémy Rainville a enfilé son 2e du match pour permettre à Magog de prendre les devants 3-1, mais le capitaine Mikisiw Awashish et Pierre-Luc Guy ont pris les choses en mains pour créer l’égalité. Dans le cas de Pierre-Luc Guy, les Élites jouaient à court d’un homme lorsqu’il a intercepté une passe pour filer seul vers le gardien Rémi Poirier qu’il a déjoué. En troisième, Patrick Guay a refroidi les Élites en déjouant Samuel Richard alors que les Cantonniers étaient en désavantage numérique. Les Élites ont tenté leur va-tout en vain et les Cantonniers ont marqué dans un filet désert. Après avoir nivelé la série la semaine dernière, les Jonquiérois se sont inclinés 5-1 samedi et 5-3 dimanche pour permettre aux champions de la saison régulière de poursuivre leur route en demi-finales. 

La tête haute

Pour l’entraîneur-chef des Élites, Steve Thériault, ses troupes peuvent garder la tête haute. 

« Les joueurs ont réussi à garder leur concentration et à jouer selon nos forces. On a au moins su faire preuve de caractère et rendre la partie intéressante pour la troisième période. On aurait bien sûr aimé un meilleur dénouement, a-t-il commenté après la rencontre. Les gens ont quand même eu un bon spectacle. Oui, on a perdu au pointage, mais on n’est jamais perdant dans la vie quand on a le sentiment d’avoir tout donné. »

La rencontre a aussi été coûteuse au chapitre des effectifs. L’attaquant Édouard Dostie a été blessé à l’épaule et il semble qu’il sera absent pour le reste de la saison. Sur cette séquence de jeu, les officiels ont d’ailleurs mis du temps à siffler l’arrêt de jeu alors que Dostie est demeuré étendu sur la glace. En début de troisième, une solide mise en échec a cassé une dent au défenseur Mathias Leduc en plus de lui entailler la lèvre. Il n’a pas terminé la rencontre. Malgré un avantage numérique de cinq minutes, les Élites n’ont pas réussi à capitaliser.

Le pilote des Jonquiérois convient que les unités spéciales n’ont pas connu leur meilleur jour. « Nos unités spéciales n’ont pas fonctionné aujourd’hui. Ç’a été un peu ça notre problème pratiquement tout au long de notre saison, tout comme l’indiscipline. »

Les Élites pourront profiter du congé de la relâche avant d’amorcer le processus vers la coupe Dodge. Ils disputeront alors deux matchs contre les Albatros-du-Collège Notre-Dame. « Nous aurons une partie à Rivière-du-Loup le 17 mars et les Albatros nous rendront visite le 24 mars. Entre-temps, on va décanter et à partir du lundi (12 mars), on va effectuer quatre ou cinq entraînements en vue du match à Rivière-du-Loup. »

Élites

Un match pivot devant leurs partisans

Après avoir arraché une victoire sur la patinoire adverse, les Élites de Jonquière se présentent devant leurs partisans avec un excellent rapport de force dans leur série 3 de 5 de la Ligue de hockey midget AAA du Québec face aux Cantonniers de Magog. Les deux prochaines rencontres seront disputées au Foyer des loisirs, samedi et dimanche après-midi.

En fin de semaine dernière, après avoir encaissé un revers de 5-2 en lever de rideau, les Jonquiérois ont répliqué avec une victoire de 2-1 dans le deuxième affrontement. «C’est un peu la mission quand tu commences à l’extérieur, d’aller en chercher une et de revenir à domicile pour débuter une minisérie 2 de 3. Sur ce plan, c’est mission accomplie. Je pense que les joueurs ont confiance en leurs moyens après avoir joué cinq bonnes périodes sur six à Magog. Ils savent ce qu’ils doivent faire pour avoir du succès», raconte l’entraîneur-chef jonquiérois Steve Thériault, ne manquant pas de souligner le talent dans le camp des Cantonniers, qui, à son avis, alignent quatre futurs choix de première. 

«On ne peut pas se permettre d’avoir le plus petit manque de concentration ou de cligner les yeux parce qu’ils vont nous le faire payer, c’est sûr», rappelle-t-il. 

«Ça prend un bon échec avant en zone offensive et en zone neutre pour les limiter en temps et en espace. On doit les obliger à perdre le contrôle de la rondelle et profiter de nos chances par la suite», de reprendre Thériault, insistant sur l’efficacité de ses troupiers dans cette facette lors du deuxième match. 

À domicile, avec le dernier changement, l’entraîneur sera également davantage en contrôle de ses effectifs. L’accent sera également mis sur le jeu physique, ce qui a bien servi les Jonquiérois la fin de semaine dernière. «Un match, ça se bâti. Il faut faire en sorte que ça leur tente de moins en moins de poursuivre à notre niveau», d’insister Steve Thériault, espérant tout de même une meilleure application des consignes le long des rampes. 

«Toutes les chances qu’ils ont obtenues dans les deux premiers matchs, ç’a toujours parti d’une bataille le long de la bande. Oui, la gagner, c’est important, mais il y a aussi le positionnement pendant que la rondelle n’est pas en possession. Ce sont les petits détails qu’on a peaufinés à l’entraînement pour s’assurer de limiter leurs chances de marquer à cinq contre cinq», d’informer l’entraîneur. 

La discipline sera également un aspect important avec l’attaque massive «dévastatrice» des Cantonniers qui a un taux d’efficacité de près de 30% depuis le début des séries éliminatoires.

Sur ce point, Steve Thériault estime que ses troupiers ont fait un bon boulot pour se tenir à l’écart du banc des pénalités sans raison valable, même s’il y a encore place à l’amélioration. «Ça arrive, les pénalités d’intensité, mais il faut en avoir le moins possible quand même», plaide-t-il. 

Amené en relève lors du premier match et très solide lors du deuxième, Zachary Paradis sera de retour devant le filet des Élites samedi pour l’importante partie numéro 3. Il a repoussé 26 tirs la semaine dernière dans la victoire des siens 2-1. 

Élites

La 2e fait mal aux Élites

Les Élites de Jonquière n’ont pas été en mesure de contenir la rapide attaque des Cantonniers de Magog pour le début des quarts de finale (3 de 5) de la Ligue de hockey midget AAA. Les Jonquiérois se sont inclinés 5-2 face aux champions de la saison régulière à l’issue du premier des deux matchs disputés à l’Aréna de Magog.

La deuxième période a fait mal aux protégés de Steve Thériault, les Cantonniers inscrivant trois buts sans réplique. La première avait été plus serrée, Charles Beaudoin profitant d’un jeu de puissance pour inscrire le premier de ses deux buts tandis que Mathias Leduc a créé l’égalité. En deuxième, Magog a enfilé trois buts en 14 minutes pour prendre les devants 4-1, ce qui a amené Zachary Paradis à remplacer Samuel Richard devant le filet. En troisième, les Élites ont multiplié les tirs. Édouard Dostie a réduit l’écart à 4-2 avant que les Cantonniers marquent dans un filet désert.

Nullement dépité, l’entraîneur-chef des Élites a rappelé à ses troupes qu’en séries, contre les champions de saison régulière, il faut plus que jamais que l’effort soit présent de la première à la dernière minute de jeu.

«On a connu une bonne première période, tant au niveau de l’intensité que de la façon de jouer. Mais un but chanceux de Magog en début de deuxième a semblé ébranler nos joueurs et donner un regain d’énergie à nos adversaires, a relaté Steve Thériault. La deuxième a été assez difficile, mais on est revenus en troisième. On ne peut pas se permettre de joueur seulement 40 minutes ni de perdre sa concentration contre une formation comme Magog. En deuxième, à 5 contre 5 dans notre territoire, on perdait notre couverture défensive et par moment, on semblait hypnotisés par la rondelle. Ce sont des choses qu’on n’est pas censés voir à ce moment-ci de l’année. Par contre, la façon dont les gars ont répondu en troisième augure bien pour samedi. La préparation était bonne, mais il faut juste jouer pendant 60 minutes», de conclure le pilote des Élites.

Élites

Un défi stimulant attend les Élites

Très à l’aise avec l’étiquette de négligé, l’entraîneur-chef des Élites de Jonquière, Steve Thériault, est conscient du défi qui attend ses troupiers face aux Cantonniers de Magog, champions de la saison régulière, en quart de finale 3 de 5 des séries éliminatoires dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. « On peut surprendre, assure-t-il. On a définitivement une meilleure équipe que ce qu’on a montré après les Fêtes. »

En effet, après avoir remporté les grands honneurs du Challenge midget AAA en décembre, ce qui leur procurait du même coup un laissez-passer au premier tour éliminatoire, les Jonquiérois ont connu des difficultés en deuxième moitié de saison, ne récoltant que deux victoires en 12 rencontres. Ce creux de vague a coïncidé avec les départs des attaquants Charles Tremblay et Mathieu Boulianne qui ont tous deux gradué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, avec les Sags et les Cataractes. Pour Thériault, la situation a évolué depuis. « C’est leur équipe maintenant. Les gars ont oublié l’autre avant les Fêtes et ils y vont avec ça. Ils ont tourné la page et sont prêts pour aller à la guerre », d’affirmer l’entraîneur. 

« On n’a rien à perdre. C’est une situation que j’aime bien. Les gars ont été capables d’élever leur jeu d’un cran dans les moments cruciaux en première moitié, notamment au Challenge, et je suis sûr et certain qu’ils vont le faire encore. Si on joue avec la même ardeur qu’on a montrée à l’entraînement, on va leur donner du fil à retordre », d’estimer Steve Thériault, qui n’est pas malheureux de débuter sur la patinoire adverse, vendredi et samedi. Lors de leur seul voyage à Magog, à la mi-janvier, les Élites ont subi des revers de 4-0 et 5-1, ce que Steve Thériault qualifie sans se défiler de contre-performance. 

« Dans la saison en général, on a une meilleure fiche sur la route », note-t-il. 

Ses protégés devront avoir à l’œil l’attaquant Patrick Guay, le frère de l’ancien des Sags Nicolas, maintenant avec les Voltigeurs de Drummondville, qui a fait la pluie et le beau temps, s’imposant comme un espoir de premier plan en vue du repêchage de la LHJMQ en juin. En 39 rencontres, le joueur de 15 ans a terrorisé les défensives adverses avec 63 points, dont 34 buts. En trois rencontres au premier tour, il a poursuivi sur sa lancée face aux Forestiers d’Amos avec trois buts et autant de passes. 

« Ils ont beaucoup de profondeur », souligne Thériault au sujet de la formation dirigée par l’ancien gardien des Sags Félix Potvin. 

« On devra se concentrer sur notre maturité physique, ce qui est tout de même délicat sans se sortir du jeu et de la glace. Ce sera difficile à accomplir sans écoper de pénalités », reprend-il, annonçant qu’il fera confiance à Samuel Richard pour amorcer le premier duel, vendredi, entre les deux poteaux. « On sait qu’on peut compter sur deux numéro un. Les deux ont été constants cette saison, mais on devait en choisir un pour partir. Selon les performances par la suite, ce ne sera pas gênant de mettre un ou l’autre », d’insister Steve Thériault.