Échos de la Coupe Dodge

Le rideau est tombé sur la Coupe Dodge. Voici les commentaires des entraîneurs des équipes qui tenteront de se reprendre l’an prochain :

Bob Desjardins, entraîneur-chef des Marquis junior AA de Jonquière (revers de 3-2 en prolongation en demi-finale contre le Lafontaine de Bellechasse) :

« On dit qu’on s’habitue (à perdre), mais on ne s’habitue jamais. Sans vouloir être prétentieux, je pense qu’à part la deuxième période, on a dominé en première et en troisième. On était vraiment partout. Ils ont eu 4-5 lancers dangereux durant la partie, mais ils ont su être opportunistes. En prolongation, ça pouvait aller d’un bord ou de l’autre. On a eu une chance de marquer sur un tir de Jérémie Girard et le gardien a fait un arrêt chanceux avec le manche de bâton. Il y a ensuite eu une contre-attaque à deux contre un et ils ont marqué », a relaté Bob Desjardins, dont les Marquis avaient perdu contre la même équipe en finale, l’an dernier, en tirs de barrage.

« C’est plate pour mes quatre 21 ans, dont Jimmy Grimard et Étienne Leduc qui étaient avec moi depuis cinq ans. Édouard Labbé, qui jouait pour moi depuis quatre ans, était l’un de mes joueurs clés. Il n’a pu jouer les séries parce qu’il était blessé. Il y a aussi Jérémie Girard (frère de Samuel) qui est avec moi depuis deux ans. Ce sont quatre bons guerriers très très durs à remplacer, souligne Desjardins. On va travailler fort pour les remplacer avec des jeunes qui montent. On va finir par l’avoir (la Coupe Dodge) avant que je meure ! C’est la 6e fois qu’on y allait et ça fait trois fois qu’on perd en finale et une fois en demi-finale. Lafontaine Bellechasse a notre numéro et j’ai hâte qu’elle en pige un autre. »


Jayson Lajeunesse, entraîneur-chef du Marco’s Pub midget BB de Saint-Félicien (revers de 3-0 en demi-finale contre Rouyn-Noranda) :

« On a affronté les As de Rouyn-Noranda qui étaient classés premiers au provincial tandis que nous étions classés deuxièmes. On n’a pas su concrétiser nos chances de marquer. À preuve, on a 24 lancers contre 11 et on a quand même perdu 3-0. Parfois, les dieux du hockey ne sont pas avec nous, philosophe-t-il. Les joueurs sont déçus, mais ils sont fiers de ce qu’on a accompli », conclut le pilote des Félicinois, dont c’était la troisième participation consécutive à la Coupe Dodge. Le visage du Marco’s Pub changera passablement l’an prochain puisque 10 des 18 joueurs terminent leur stage midget. L’entraîneur-chef devra donc faire les bons choix pour trouver la relève qui lui permettra de retourner aux Championnats provinciaux de hockey.


Steeve Boudreault, entraîneur-chef des Dynamos atome BB de Chicoutimi (défaite de 6-2 contre Québec/Chaudière-Appalaches) :

De cette première participation à la Coupe Dodge, Steeve Boudreault retient que ses jeunes ont bien performé, même si le voyage dans l’Outaouais et l’horaire des matchs n’ont pas été faciles pour ses protégés de 10-11 ans. « C’est difficile de garder ces jeunes avec un bon niveau d’énergie jusqu’au soir. Dans l’ensemble, ç’a quand même bien été. Les jeunes ont bien fait même s’il y avait de la nervosité », a indiqué celui qui reste en poste l’an prochain. Garde-t-il plusieurs vétérans ? « C’est toujours des repêchages chaque année. Donc, les sept recrues que j’avais cette année, je ne suis pas sûr de les ravoir l’an prochain. Ce qui n’était pas le cas de l’équipe qu’on a affrontée en finale. Leurs joueurs jouaient ensemble depuis trois ans. On voyait que leur système de jeu était un peu plus avancé que le nôtre », conclut celui qui espère revivre l’expérience l’an prochain.