Jean-Claude Duguay quatrième participation à l’épreuve mondiale.

Duguay vise les grands honneurs

Jean-Claude Duguay attend le Championnat du monde de courses à obstacles OCR 2019 avec impatience. Le Saguenéen se présentera à Londres en Angleterre en octobre comme une recrue dans la division des 50-54 ans avec l’ambition de remporter les grands honneurs.

Jean-Claude Duguay passe en quelque sorte des plus vieux de sa catégorie l’an dernier à l’un des plus jeunes cette année, à sa quatrième participation à l’épreuve mondiale. L’an dernier, il avait pris la septième position au même endroit.

«J’ai vu les temps et je suis confiant de faire au moins un podium. Le but ultime serait d’être premier mondial dans ma catégorie. C’est mon objectif principal», d’annoncer Jean-Claude Duguay qui a célébré son 50e anniversaire à la fin du mois d’août. Ce dernier a récemment terminé en sixième position, dans la catégorie 45-49 ans, aux Championnats nord-américains de course à obstacles au mont Stratton, dans l’État du Vermont. La semaine dernière, à Rushwood, il a gagné chez les 40 ans et plus avec la 11e place au général sur 121 participants. Dans une vague mission, d’une distance de 9,5 kilomètres avec 59 obstacles, mais surtout avec un baril de métal de 35 livres, il a rallié le fil d’arrivée en quatrième place.

Dans sa préparation intensive, Jean-Claude Duguay fait deux entraînements de courses par intervalles par semaine avec le Club Jakours, de l’escalade de bloc et 60 kilomètres de course. Il débutera également l’entraînement de style Ninja Warrior, installé dans le studio Majosport de Chicoutimi, afin d’améliorer l’endurance du haut de son corps. «Si tu n’as pas d’endurance rendu au 90e obstacle, ça devient difficile. Il y a au-delà de 50% d’abandons, rappelle l’athlète régional. Je veux améliorer ma vitesse de course. C’est pour ça que je suis intensif avec le Club Jakours.

«Là-bas, le parcours est vraiment sur le planche. Il y a quelques montées, mais à peine, sans grand dénivelé. Ce sera des sprints, un obstacle, des sprints, un obstacle pendant 15 kilomètres», avance Jean-Claude Duguay qui s’attend sensiblement au même parcours avec une centaine d’obstacles.

Afin de l’aider à défrayer les frais reliés à cette compétition, le Saguenéen a débuté une collecte de fonds directement sur sa page Facebook. «Seulement pour les entraînements, c’est assez coûteux», rappelle-t-il.