Longue de 190 km, la troisième étape du Paris-Nice a mené les coureurs de Chablis à Chalon-sur-Saöne.

Duchesne 37e rang à la troisième étape du paris-nice

Antoine Duchesne a été crédité de la 37e position, mardi, à la conclusion de la troisième étape du Paris-Nice.
Après un lundi particulièrement difficile, les cyclistes ont eu droit à des conditions plus agréables, mardi. L'athlète natif de Chicoutimi a terminé la course de 190 kilomètres entre Chablis et Chalon-sur-Saône au sein du peloton de tête formé de 108 coureurs.
À son arrivée, il s'est montré à la fois satisfait de ne plus avoir ressenti les effets de maux d'estomac qui l'ont ennuyé pendant quelques jours et déçu de la préparation du sprint final pour son coéquipier Bryan Coquard. En fin de course, les membres de l'équipe Direct Energie n'ont pas tous été en mesure de suivre le même rythme et certains n'ont pas réussi à accompagner Duchesne alors qu'il menait la charge.
«J'ai presque commencé à me sentir normal et j'ai senti que j'avais plus de force, a dit Antoine Duchesne, avant de s'attarder à la fin de la course. On s'est décousus à huit kilomètres de la fin. Deux coéquipiers m'ont suivi et on a perdu les autres. Cela nous a condamnés. Nous avons fait des erreurs que nous ne devrions pas faire et nous ne sommes pas satisfaits. On apprend, mais on ne devrait pas en être là, car ça fait plusieurs fois qu'on se le dit. Nous n'avons rien à envier aux autres équipes et, au moins, tout le monde semble en bonne forme.»
L'épreuve de mardi a été gagnée au sprint par l'Irlandais Sam Bennett (Bora-Hansgrohe).
Duchesne et ses coéquipiers n'ont pas beaucoup d'attentes pour le contre-la-montre au programme de mercredi. Ils nourrissent par contre des espoirs de victoire d'étape jeudi.