Du tir à l’arc offert gratuitement aux jeunes

Dès janvier prochain, les élèves de 5e et 6e années des écoles primaires De la Pulperie et Saint-Antoine de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay à Chicoutimi pourront pratiquer le tir à l’arc en activité parascolaire, et ce, gratuitement. La fondation Bon départ de Canadian Tire a remis 3000 dollars à chacune des deux institutions scolaires dans la réalisation du projet.

Les élèves de 5e année de l’école De la Pulperie étaient tout sourire lors de l’annonce, mardi matin. « Le montant nous permet de couvrir une partie des frais quant à l’achat de l’équipement nécessaire et le salaire des entraîneurs. Il s’agit d’un beau coup de pouce», a souligné l’entraîneur du Centre de tir à l’arc de Saguenay, Marc Gagnon. En partenariat avec la fondation Bon départ et le Centre de tir à l’arc de Saguenay, le projet a pour objectif de faire bouger les jeunes. 

Pendant un an, les élèves auront la possibilité de suivre gratuitement des cours de tir à l’arc. Normalement le prix de l’inscription s’établit à 300 dollars annuellement par jeune.

L’école De la Pulperie disposera des équipements nécessaires sur place. Les jeunes pourront suivre des cours supplémentaires en après-midi une fois par semaine alors que des entraîneurs qualifiés se rendront sur place. Les élèves seront initiés à ce sport lors de leur cours d’éducation physique. L’école Saint-Antoine se situant à quelques pas du Centre de tir à l’arc de Saguenay, les jeunes archers désireux de perfectionner ce sport se déplaceront dans les locaux du club après l’école, et ce, jusqu’à trois fois par semaine. 

Les bienfaits du tir à l’arc

La pratique du tir à l’arc est bénéfique à plusieurs titres pour les jeunes, selon Marc Gagnon. «Ce sport demande de la discipline et de la concentration. L’élève a tout de même une arme dans les mains. Les méthodes acquises au tir à l’arc se transposent au quotidien. L’enfant est souvent plus assidu et appliqué à l’école», a soutenu M. Gagnon.

La directrice de l’école Saint-Antoine, Marie-Josée Tremblay, et la directrice de l’école De la Pulperie, Patricia Aubut, partagent le même discours. Elles voient le projet d’un très bon œil. «C’est super intéressant. Les élèves auront l’occasion de pratiquer ce sport trois fois par semaine. Ça leur permet d’avoir une activité le soir et de bouger», a affirmé Mme Tremblay. 

La directrice de l’école Saint-Antoine, Marie-Josée Tremblay, et la directrice de l’école De La Pulperie, Patricia Aubut, encadrent des élèves de 5e année de l’école De la Pulperie et l’entraîneur du Centre de tir à l’arc de Saguenay, Marc Gagnon.