Les fondeurs pourront hâter le début de leur saison en chaussant leurs skis dès la première fin de semaine de décembre, sur les hauts plateaux des monts Valin, dans le cadre d’un projet pilote de la SÉPAQ.

Du ski de fond présaison sur les monts Valin

Les fondeurs qui attendent avec impatience les premières accumulations de neige pourront chausser leurs skis dès le début du mois de décembre, sur les hauts plateaux des monts Valin, dans le cadre d’un projet pilote de présaison.

Le Parc national des Monts-Valin préparera une piste de ski de fond de cinq kilomètres, en pas classique et en pas de patin, qui ne sera accessible qu’une fin de semaine, les 1er et 2 décembre. La piste sera aménagée dans un secteur vallonné du chemin du Bras-des-Canots, situé à 675 mètres d’altitude, un secteur habituellement recouvert de 50 à 70 centimètres au début du mois de décembre.

Le projet pilote Happening ski-tôt pourra accueillir 26 participants. Ils monteront à bord de deux véhicules sur chenille, en matinée, le samedi, dormiront dans les unités d’hébergement du secteur de la baie d’Alexis et prendront le chemin du retour, dimanche, en après-midi.

« C’est un projet qui me trottait dans la tête depuis quelques années, depuis que nous avons développé l’hébergement dans le secteur de la vallée des Fantômes », a expliqué François Guillot, directeur du parc national de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ), en entrevue avec Le Progrès. À l’heure actuelle, environ un pied de neige recouvre les hauts plateaux.

Le projet pilote s’inscrit aussi dans le désir de l’organisation de faire la promotion du ski de fond, depuis son retour dans l’offre du parc, l’an dernier, après quelques années d’interruption.

Le Tour du mont Valin représentait alors la seule opportunité de faire du ski de fond dans le parc national. Environ 12 kilomètres de pistes, sur la vingtaine auparavant offerts, sont depuis accessibles aux fondeurs et aux adeptes de fatbike.

D’autres possibilités envisagées

Il s’agit d’une première ouverture hâtive pour le Parc national des Monts-Valin, qui débute habituellement ses opérations hivernales vers le 20 décembre. « Pour cette année, on veut juste offrir cela à un groupe restreint de personnes, mais on voit dans le futur différentes possibilités », a précisé M. Guillot.

Le projet pourrait s’étaler sur deux fins de semaine, ou encore proposer une fin de semaine de deux nuitées, avec un départ le vendredi.

L’activité pourrait également être offerte à la journée, sans hébergement, à l’image du transport offert pour les randonnées dans la vallée des Fantômes.

Différents forfaits d’hébergement, au pavillon Antoine-Dubuc, en chalet Nature ou en chalet EXP sont proposés pour le projet pilote, variant de 90 $ à 115 $ par personne. Les participants bénéficient de prix réduits hors saison. Les personnes intéressées peuvent appeler au 418 674-1200.