Frédéric Brisach et Sébastien Masias occuperont conjointement les fonctions de directeurs techniques au Club de soccer de Jonquière. Venu tout droit de France, Sébastien Masias déménage au Saguenay avec sa famille.

Du pain sur la planche au Club de soccer de Jonquière

En raison de la charge de travail qui augmente sans cesse, le Club de soccer de Jonquière a maintenant deux directeurs techniques. Les Français Sébastien Masias, tout juste débarqué au Québec et dans la région, ainsi que Frédéric Brisach, se partageront les tâches de planification et d’encadrement.

Directrice générale de l’organisation, Lynda Martel explique que les dirigeants du club ont décidé de prendre une orientation différente et ainsi amener une nouvelle vision. Elle rappelle qu’en plus des équipes AA et des quatre groupes en concentration-soccer, dont trois l’après-midi dans des lieux différents, le directeur technique doit également gérer les ligues de futsal et les équipes régulières avec les entraînements les soirs et la fin de semaine. «C’était trop. Un moment donné, on s’est dit qu’on devait faire la répartition des tâches», d’indiquer Lynda Martel.

«On s’est penchés sur ce qu’on voulait, ce qui a mené à l’idée d’avoir deux personnes», de poursuivre la directrice générale, mentionnant que l’idée a commencé à faire son chemin à la suite du départ du précédent directeur technique, Charles-Olivier D’aoust qui a quitté pour l’Est-du-Québec.

«C’est une réflexion qui a été faite et qui a été amenée aux membres du conseil d’administration qui étaient parfaitement d’accord avec ça», relate Lynda Martel. Elle précise que le club jonquiérois, qui célèbrera son 30e anniversaire de fondation en 2019, compte 900 membres et que le travail s’étend 12 mois par année. Pour la concentration-études, lors du lancement des activités en 2001, neuf jeunes faisaient partie du programme et ce nombre est maintenant de 72. Entré en poste en septembre, Frédéric Brisach, qui auparavant occupait la même fonction à Chicoutimi, a tenu le fort jusqu’à l’entrée en poste de Sébastien Masias lundi dernier. Le nouveau venu sera à temps plein tandis que Frédéric Brisach occupera le poste d’adjoint.

Pour Lynda Martel, ces nominations placent le club jonquiérois en bonne position pour accueillir un futur programme sport-études régional qui pourrait s’installer dans le centre Multisport qui a été annoncé dernièrement. «On sait qu’éventuellement, un sport-études va se mettre en place au niveau régional. Le fait d’avoir ces deux personnes va nous donner de bons candidats pour convoiter les postes d’entraîneurs dans ce sport-études, fait-elle valoir. Déjà, Sébastien est en train de constater des choses qu’il veut mettre en place. Il a plein d’idée. Je trouve ça positif pour un club. Les deux travaillent très bien ensemble. Ils ont une bonne chimie. Avec la venue du centre Multisport, ça tombe à un très bon moment.»

+

LE PARCOURS BIEN REMPLI DE SÉBASTIEN MASIAS

Sébastien Masias s’amène au Club de soccer de Jonquière muni d’une feuille de route bien garnie. 

Plus jeune, il a fait partie du programme de développement de l’équipe de première division de Toulouse, d’où il est originaire. Il a ensuite joué pendant dix ans en troisième division à Albi. Parallèlement, il a obtenu sa certification d’entraîneur de l’UEFA ainsi qu’un diplôme d’ingénieur en gestion du sport. Il a entraîné plusieurs clubs régionaux et nationaux, toujours dans sa ville natale de Toulouse. Au fil des années, il a développé une méthode d’apprentissage qui s’adresse tant aux plus jeunes qu’aux joueurs élites. Lors des dernières années, il a roulé sa bosse, que ce soit en Afrique ou en Asie. Dernièrement, il était également responsable des sports dans une collectivité régionale. 

Sébastien Masias a entendu parler du Québec dans le cadre d’un échange avec l’Association d’Outatouais. Il a aussi collaboré avec des projets avec l’Université du Québec à Trois-Rivières. Un ami l’a finalement convaincu de postuler sur le poste au Club de Jonquière. En janvier, sa femme et ses deux enfants viendront le rejoindre. Ils ont déjà découvert la région pour avoir effectué une visite éclair pendant le processus d’embauche. 

«On va découvrir un nouveau contexte de vie. On arrive avec beaucoup de curiosité et aussi le plaisir de vivre autre chose», raconte Sébastien Masias. 

«Je n’ai pas d’objectif particulier, si ce n’est de partager mes expériences et mes idées. Je veux aussi bien connaître le secteur et le contexte pour apporter le maximum aux jeunes, autant sur le plan individuel que collectif. Pour la gestion du club, je veux amener quelque chose de performant», indique le nouveau venu au Club de soccer de Jonquière.