Dany Fortin, coordonnateur du Club de hockey mineur de Chicoutimi, et son ami Jérôme Bonnello s’apprêtent à concrétiser un projet sur lequel ils planchent depuis deux ans: la venue des Bélougas de Toulouse au royaume du hockey, du 25 février au 3 mars. Les jeunes Français et leurs accompagnateurs vivront une immersion complète dans notre sport national.

Du hockey à la québécoise

Un groupe de jeunes hockeyeurs des Bélougas de Toulouse (un nom prédestiné) et leurs accompagnateurs viendront baigner dans le hockey à la québécoise, du 25 février au 3 mars, grâce à l’hospitalité du Club de hockey mineur de Chicoutimi.

Ancien joueur-entraîneur dans cette région de la France, Dany Fortin travaille ce projet depuis 18 mois en compagnie de son ami Jérôme Bonello, qui sera responsable de la délégation. « J’ai demeuré pendant plusieurs années là-bas et j’y ai encore des amis et des contacts. C’est l’un de mes amis qui a un groupe de jeunes d’âge bantam (13-14 ans) et il se cherchait une activité ici au Canada. Nous avons donc monté tout un programme d’activités pour eux durant leur séjour », explique le coordonnateur du Hockey mineur de Chicoutimi.

« Ce sera une immersion totale dans le monde du hockey au Canada. Ils vont jouer contre nos équipes et ils vont s’entraîner en compagnie du sport-études, en plus de participer à différentes activités sportives et culturelles. »

Les Toulousains arriveront à Montréal le 24 et assisteront à un match de hockey entre le Canadien contre Tampa Bay. Le lendemain, tout le monde revient au Saguenay où ils logeront dans des familles d’accueil », explique Dany Fortin.

En passant, il manque encore deux familles d’accueil et les personnes intéressées doivent communiquer avec M. Fortin à fortin.dany44@gmail.com.

Du hockey à plein
Le groupe comprend 17 joueurs et 17 adultes accompagnateurs. Pour la grande majorité, ce sera un premier séjour au Canada.

« Ce sera vraiment la première fois qu’ils auront la chance de participer à des entraînements sous la supervision d’entraîneurs du Canada. Ils pourront s’entraîner sous l’œil attentif de la dizaine d’entraîneurs de notre sport-études. Ils côtoieront nos jeunes du sport-études, de nos équipes du A, du B et du BB. On veut aussi leur faire vivre des activités amusantes, comme un entraînement sur une patinoire extérieure. Ils vont aller à la pêche blanche, assister à un match des Saguenéens contre l’Océanic de Rimouski », énonce Dany Fortin en rappelant qu’il n’y a pas de neige à Toulouse. « Ce sera vraiment un contraste pour eux », note-t-il.

Séjourner dans une contrée où le hockey fait office de sport national, voire de religion, sera aussi une bonne occasion pour les entraîneurs toulousains de faire le plein de méthodes d’entraînement et ce qui est priorisé dans le hockey au Québec.

« Nous aurons bien sûr des discussions durant la semaine pour que les entraîneurs repartent avec un maximum de bagages pour continuer à enseigner certaines choses lorsqu’ils seront de retour à Toulouse. »

L’accent sera mis sur le hockey. « Ils ont au moins une à deux sessions de hockey par jour, que ce soit un entraînement ou un match. C’était leur souhait, mais on leur a quand même laissé des heures libres pour des activités comme la pêche blanche ou aller faire du ski alpin. »

Une première à réitérer
L’expérience s’annonce déjà fort concluante et il est clair que les deux parties sont intéressées à réitérer l’activité une autre fois, peut-être avec la visite des jeunes d’ici en France.

« J’avais déjà pensé les faire venir ici et nous, y aller dans un an ou deux pour continuer à tisser des liens avec ces gens-là. C’est toujours le fun d’avoir des contacts outre-mer. »

L’intérêt ne manque pas pour ce genre de projet. « C’est la première fois (que nous accueillons une équipe de France) et j’ai déjà une demande d’une équipe d’Europe pour 2019 ! », a-t-il conclu en riant.