Claudia Gagnon de La Baie (au centre) a enregistré le temps le plus rapide chez les patineuses ayant terminé troisième dans leur vague respective, mais elle a dû se contenter d’une quatrième place en demi-finales pour conclure au 2e rang de la finale B.

Du bronze au relais pour Claudie Gagnon

Alyson Charles a remporté une deuxième médaille de bronze de suite au 500m à l’occasion de la Coupe du monde de patinage sur courte piste à Calgary et le relais canadien féminin, dont faisait partie Claudia Gagnon de La Baie, a établi un nouveau record national en route vers la médaille de bronze, dimanche.

Composée entièrement de patineuses recrues sur le circuit de la Coupe du monde, l’équipe canadienne a affiché un temps de 4:05,267, pour ainsi améliorer l’ancienne marque canadienne de 4:07,628 qui avait été établie à Dresden, en Allemagne, en 2013. Leur performance de dimanche leur a valu d’obtenir la médaille de bronze, derrière la Russie, première, et la Corée du Sud, deuxième. « On a prouvé bien des choses en fin de semaine à notre première Coupe du monde, a souligné Claudia Gagnon, dont c’était l’un des objectifs. Je pense que les gens sont contents de voir l’allure de notre jeune équipe. »

« Ç’a été tout simplement incroyable, nous sommes vraiment fières », a ajouté Courtney Sarault.

Le Chicoutimien d’origine et entraîneur de l’équipe nationale féminine, Frédéric Blackburn, arborait un large sourire à la conclusion de cette première étape de la Coupe du monde.

« C’est plaisant de les diriger, a-t-il dit après le relais, en faisant allusion à son équipe. Je trouve qu’elles se sont beaucoup améliorées techniquement et c’est ça l’objectif cette saison, de s’améliorer techniquement et physiquement. »

En plus d’aider son équipe du relais à accéder au podium, Alyson Charles a également mis la main sur une deuxième médaille individuelle. Après avoir décroché la toute première médaille de sa carrière en Coupe du monde, le bronze au 500m, samedi, la Montréalaise de 20 ans a raflé une autre médaille de bronze à l’occasion de la deuxième épreuve de 500m, dimanche.

Le champion olympique du 1000m, Samuel Girard (Ferland-et-Boilleau), a terminé quatrième au 500m masculin. Girard était en quête d’une première médaille cette saison.

Girard quatrième

Deux autres athlètes canadiens ont raté le podium de peu lors de la dernière journée de l’étape. Le champion olympique Samuel Girard a terminé quatrième au 500m masculin. Girard était en quête d’une première médaille cette saison. « J’avais les jambes, c’était plutôt mon positionnement et ma stratégie quand j’essayais de dépasser les autres patineurs, et la capacité d’accélérer ensuite, qui ont fait défaut », a indiqué Girard.

Médaillée d’argent du 1500m samedi, Courtney Sarault (Nouveau-Brunswick) a fini quatrième du 1000m féminin, dimanche.

Quant à Claudia Gagnon, la Baieriveraine a remporté ses deux courses au 500m(2) en rondes de repêchage pour ainsi rejoindre le groupe principal. Elle a enregistré le temps le plus rapide chez les patineuses ayant terminé troisième dans leur vague respective, mais elle a dû se contenter d’une quatrième place en demi-finales, ce qui l’a qualifiée pour la finale B. Elle a pris le deuxième rang de cette course.

L’équipe du relais féminin a remporté la médaille de bronze lors de la première étape de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste tenue à Calgary. Il s’agit d’Alison Desmarais (Colombie-Britannique), Claudia Gagnon de La Baie, de Courtney Sarault (Nouveau-Brunswick), d’Alyson Charles et de Camille De Serres-Rainville de Montréal.

Relais masculin

De son côté, la finale du relais masculin a adopté un rythme record, du moins pour les Hongrois, qui ont raflé l’or, et les Canadiens, qui ont pris la quatrième place. La Hongrie a établi un nouveau record du monde avec un chrono de 6:28,625, tandis que les Canadiens ont amélioré leur marque nationale de 6:30,958 enregistrée en 2012 en terminant leur course, dimanche, en 6:29,414. Bien qu’il s’agissait d’une course rapide pour les Canadiens, elle ne leur a donné que la quatrième place.

Le relais mixte canadien a conclu sa toute première Coupe du monde avec une deuxième place dans la finale B.

L’équipe canadienne cherchera à bâtir sur ses succès de Calgary où elle a raflé 4 médailles (3 individuelles, 1 d’équipe) en vue de la prochaine étape qui aura lieu à Salt Lake City (États-Unis) en fin de semaine prochaine.