Marianne St-Gelais

Dix événements marquants de 2017

La reine Marianne

À elle seule, Marianne St-Gelais a écrit bien des manchettes en 2017. Après avoir mis la main sur huit médailles, dont trois d’or, dans dix épreuves individuelles de cinq étapes de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, elle a brillé aux Championnats du monde avec une récolte de trois médailles d’argent (500 m, 1000m et 1500m). Elle a pris le deuxième rang au classement général de cette compétition, en plus d’être sacrée championne de la Coupe du monde sur 500 mètres. En 2017, elle a été nommée athlète féminine internationale au 44e gala Sports Québec, athlète féminine de l’année sur courte piste par Patinage de vitesse Canada et athlète de l’année de niveau international au Saguenay-Lac-Saint-Jean. En raison d’une commotion cérébrale, elle a raté les sélections olympiques, mais elle a tout de même obtenu sa place au sein de l’équipe du Canada qui participera aux Jeux de PyeongChang, en février 2018.

Patinage de vitesse

Même en excluant les exploits de Marianne St-Gelais, le monde du patinage de vitesse au Saguenay-Lac-Saint-Jean ferme les livres sur une année 2017 faste. Elle a débuté par la présence de St-Gelais, Samuel Girard, Marie-Ève Drolet, Kasandra Bradette et Valérie Maltais aux Championnats du monde, à Rotterdam. Le 20 août, Bradette et Girard se qualifient pour les Jeux olympiques de 2018. Maltais, qui a aussi raté les sélections olympiques en raison de symptômes de commotion cérébrale, et St-Gelais s’ajoutent quelques jours plus tard via le processus de sélection interne d’exemption et de choix discrétionnaire. Drolet annonce sa retraite en juin et devient ensuite entraîneur pour le club de Restigouche. Parmi tous les résultats internationaux obtenus par les patineurs natifs de la région, notons la deuxième position de Samuel Girard sur 1500 mètres aux Championnats du monde et sa troisième place au classement cumulatif de ce rendez-vous international. Il est aussi nommé athlète masculin de l’année par Patinage de vitesse Canada. À la mi-décembre, lors d’un championnat national présenté au Centre Georges-Vézina, deux patineurs natifs du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Vincent Girard et Claudia Gagnon, obtiennent leur billet pour les Championnats mondiaux juniors.

Le défenseur Samuel Girard

La LNH à 19 ans 

Si le patineur de vitesse Samuel Girard a connu une bonne année, son homonyme de Roberval peut en dire autant. Le 3 octobre, les Predators de Nashville confirment que Samuel Girard débutera la saison dans la Ligue nationale de hockey. Ils créent du même coup un grand vide chez les Cataractes de Shawinigan. Le défenseur de 19 ans inscrit son premier but dans la LNH dès son deuxième match. Mais sa première saison chez les professionnels prend une tournure encore plus inattendue le 5 novembre quand il est échangé à l’Avalanche du Colorado.

Championnats du monde

Atteindre un championnat du monde est toujours un exploit digne de mention. En plus des patineurs, quelques athlètes du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont réalisé cet exploit en 2017. Ce fut notamment le cas des judokas Antoine Bouchard, Stéfanie Tremblay, Marie Besson et François Gauthier-Drapeau. Léandre Bouchard, Catherine Fleury, Rebecca Beaumont et Anne-Julie Tremblay ont fait de même en vélo de montagne. En dynamophilie, la performance de l’année a été celle de William Veilleux. Il a été sacré champion du monde chez les moins de 18 ans (-74 kilos) et a amélioré le record mondial de sa catégorie au soulevé de terre.

Le défenseur Olivier Galipeau

Les Sags

Début et fin d’année mouvementés pour les Saguenéens de Chicoutimi. Le mois de janvier s’ouvre avec l’acquisition du défenseur Olivier Galipeau et l’arrivée tant attendue de l’attaquant German Rubtsov. Le Russe impressionne dès ses premiers coups de patin, mais sa saison prend fin brusquement en raison d’une blessure. Les Saguenéens arrivent à créer un engouement en séries éliminatoires avant d’être éliminés en troisième ronde par les Sea Dogs de Saint John. Le succès du printemps permet tout de même aux gestionnaires de dégager un surplus financier de 50 000 $. Rubtsov est échangé au Titan d’Acadie Bathurst, au début de novembre. En fin d’année, deux anciens gardiens de l’équipe reçoivent une belle nouvelle. Éric Fichaud apprend que son chandail sera retiré le 20 janvier 2018 et Marc Denis est retenu par le comité de sélection du Temple de la renommée de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Son intronisation aura lieu le 4 avril 2018.

Planche à neige

Baptiste Brochu a été particulièrement hypothéqué par les blessures pendant la saison 2016-2017, mais cela ne l’a pas empêché de connaître le plus beau moment de sa carrière. Pour la première fois, il a posé les pieds sur un podium de la Coupe du monde de snowboardcross. Il a terminé troisième lors d’une étape disputée en Bulgarie, un résultat qui ne peut que l’aider dans le processus de sélection en prévision des Jeux olympiques. Une fracture à une cheville a cependant mis un terme à sa saison plus rapidement que prévu. Il était alors sixième au classement général de la Coupe du monde.

Qualification olympique

Robert Desjardins ne ménage pas les efforts pour faire sa place sur la scène nationale du curling. Ses efforts et ceux de ses coéquipiers ont été récompensés deux fois plutôt qu’une au cours des derniers mois. Le Chicoutimien et sa fille Émilie ont réalisé un bel exploit en se qualifiant pour les Essais olympiques canadiens de curling double mixte. Seulement 18 équipes ont été invitées et elles s’affronteront du 2 au 7 janvier, à Portage La Prairie, au Manitoba. En novembre, Desjardins est passé à une victoire du Championnat mondial de curling mixte. Son quatuor, qui comptait aussi dans ses rangs Véronique Bouchard, Thierry Fournier et Amélie Blais, s’est incliné en finale du championnat canadien.

Richard Martel

Gain et perte

Le 6 mai, les Marquis de Jonquière mettent la main sur la coupe Vertdure en qualité de champions des séries éliminatoires de la Ligue nord-américaine de hockey. Ce couronnement, le troisième de l’équipe et le premier en carrière pour Richard Martel, conclut une saison 2016-2017 extraordinaire. Il annonce aussi la fin de la courte association entre l’équipe et l’entraîneur Richard Martel. Avant de vaincre tous ceux qui se sont présentés sur leur chemin en séries, les Marquis ont gagné 30 de leurs 40 matchs en saison régulière. Au début de juillet, Martel est nommé commissaire de la LNAH. Il se donne le mandat d’amener plus de crédibilité à la ligue et d’améliorer sa visibilité, mais il réserve une surprise à tout le monde quelques jours avant Noël quand il annonce son intention d’être candidat du Parti conservateur aux prochaines élections partielles dans le comté Chicoutimi-Le Fjord. Le 17 août, Benoit Gratton accroche ses patins et devient l’entraîneur-chef des Marquis.

Grands rendez-vous

Jeux du Canada et Jeux de la francophonie occupent une partie de l’actualité sportive en 2017 et quelques athlètes du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont au rendez-vous. Anne-Pascale Ouellet (cyclisme), Anne-Frédérick Drolet (athlétisme), Anne-Julie Tremblay (vélo de montagne), Alex-Antoine Marquis (tennis) et Jenny Barbeau (volleyball) sont membres de la délégation provinciale aux Jeux du Canada. Anne-Julie Tremblay ramène trois médailles d’or de son voyage à Winnipeg alors qu’Alex-Antoine Marquis enrichit sa collection personnelle d’une médaille d’or et une de bronze. Elliott Doyle (cyclisme), Élisabeth Albert (cyclisme), Claudia Émond, Jane Gagné et Raphaëlle Côté (basketball) se rendent en Côte d’Ivoire pour les Jeux de la francophonie. Les trois dernières atteignent la finale du tournoi féminin de basketball avant de s’incliner contre la France.

Jeux du Québec

L’événement sportif de l’année 2017 au Saguenay-Lac-Saint-Jean se déroule du 25 février au 4 mars. Alma accueille la finale provinciale des Jeux du Québec hiver 2017. Au menu, 20 disciplines et trois sports de démonstration. Plus de 3000 bénévoles assurent la bonne marche d’un événement qui attire environ 4500 athlètes et accompagnateurs. Quelques mois après la dernière remise de médailles, le comité organisateur dévoile un surplus financier de 24 000 $. Un nouveau centre multisport fait également partie de l’héritage des Jeux du Québec à Alma.

En quelques lignes

  • Deux anciens athlètes natifs de la région, François-Louis Tremblay et Dean Bergeron, ont été intronisés au Panthéon des sports du Québec, le 27 septembre...
  • L’équipe cycliste Direct Énergie coupe les ponts avec le Chicoutimien Antoine Duchesne, le 4 juillet. À la fin de septembre, il s’entend avec la formation FDJ...
  • Guillermo Bertola gagne la Traversée internationale du lac Saint-Jean, le 29 juillet...
  • Greta Arn est championne de l’édition 2017 du Challenger de tennis Banque Nationale de Saguenay. La bourse totale du tournoi est passée de 50 000 $ à 60 000 $ en 2017...
  • Le cycliste Victor Verreault revient à la compétition en juillet après avoir lutté contre la maladie de Hodgkin...
  • Un projet de soccerdôme tombe à l’eau en septembre quand Saguenay se retire du dossier...
  • Les organisateurs du Grand Prix cycliste de Saguenay annoncent que l’événement n’aura pas lieu en 2018. Le Sommet des dirigeants du G7, les 8 et 9 juin, à La Malbaie, les empêche d’assurer une sécurité adéquate aux cyclistes...
  • À la mi-décembre, l’AGP du Canada attribue le trophée Mike Weir à Pierre-Alexandre Bédard. Le golfeur natif de Chibougamau est nommé golfeur de l’année...

Les disparus

  • Raymond Gilbert, l’âme du Centre Jean-Claude Tremblay
    • Clermont Cloutier, vedette du baseball régional
      • Pierre Pilote, ancien défenseur des Blackhawks de Chicago
        • Gilles Carré, pionnier du judo régional
          • François Beaumont, triathlète
            • Pierre Fellice, journaliste de sports
              • Gerry Huot, arbitre de hockey, baseball et lutte