Jessica Benedetto a soulevé 147 kg à l'épreuve de flexion de jambe (squat). Elle a finalement pris le deuxième rang chez les 57 kg open.

Deux médailles régionales

Jessica Benedetto et Justine Maltais ont profité de l'appui de la foule pour remporter une médaille dans leur catégorie de poids, mardi à l'hôtel Delta de Jonquière, lors de la troisième journée d'action au Championnat canadien de dynamophilie. Benedetto a terminé deuxième, tandis que Maltais a gagné une médaille de bronze.
En plus de sa médaille d'argent, Jessica Benedetto a réussi un record canadien au développé couché (bench press) avec une levée de 103,5 kg. Elle avait précédemment levé 147 kg à la flexion des jambes (squat), avant de terminer sa compétition avec 175 kg au soulevé de terre (deadlift). Au total, l'athlète de 35 ans a soulevé 425,5 kg dans chez les 57 kg open. Malgré cette belle performance, Benedetto restait sur son appétit.
« Je n'ai pas pu mettre le temps que je voulais dans ma préparation et les juges étaient très sévères au squat, a observé la Baieriveraine. Ça m'a coûté au moins cing kg, ce qui m'aurait permis de battre mon record personnel. Je suis un peu déçue, mais les erreurs ne pardonnent pas dans ce genre de compétition. Pour une journée que je juge moyenne, ce n'est pas gênant. C'est quand même très bien, mais c'est sûr que j'aurais aimé en faire plus devant mon monde. On fait tout en notre possible pour avoir la meilleure préparation possible et ne rien laisser au hasard, mais au bout du compte, on ne peut pas tout contrôler. Il faut juste apprendre de nos expériences et s'améliorer.»
À propos des encouragements nourris des spectateurs présents au Delta mardi soir, Jessica Benedetto ne pouvait demander mieux. Elle a assuré avoir profité pleinement de cette chance unique.
« C'est sûr que ça donne un ''boost'' d'adrénaline incroyable, a affirmé Benedetto. Ceux qui tenaient la barre sont mes partenaires d'entraînement. Ça donne une motivation de plus et j'étais vraiment motivé. J'avais l'agressivité pour faire ce que j'avais à faire. C'est vraiment une expérience inoubliable de lever ici. J'ai eu du fun et c'est ça l'important. Ça reste un loisir pour moi. »
Maintenant que sa compétition est complétée, Jessica Benedetto se tourne vers les athlètes qu'elle entraîne. Au total, ils sont sept sous sa gouverne. « Tranquillement, je me dirige vers l'entraînement parce que j'ai quand même 35 ans », a-t-elle mentionné en riant.
Justine Maltais
En matinée, Justine Maltais a elle aussi battu une marque nationale dans sa catégorie grâce à une levée de 90 kg au développé couché. Maltais a ajouté 142,5 kg à la flexion de jambe et 157,5 kg au soulevé de terre. Elle a conclu la compétition avec un total de 390,5 kg. Les deux médaillés du jour ont tenu à rendre crédit à leur préparateur physique, Martin Bergeron.
« J'ai terminé avec une troisième place, je suis extrêmement fière de moi, a partagé Justine Maltais sur sa page Facebook. J'ai mis beaucoup d'efforts tout au long de l'année et comme on peut voir, ça a payé. »
Un organisateur comblé
L'organisateur du Championnat canadien de dynamophilie, Joel Boulianne, ne pouvait espérer mieux après trois jours d'action. Le Jonquiérois savait depuis 2015 qu'il aurait la tâche d'organiser l'événement et les efforts investis ont rapporté.
« Je voulais prouver au Canada que j'étais capable d'organiser le plus gros événement de ''power lifting'' au pays, et ce à Jonquière, a-t-il indiqué. Jusqu'à maintenant, c'est réussi. J'ai eu environ 150 entrées en deux jours et je pensais avoir ça dans toute la semaine. »